Observatoire français des tornades et orages violents

Les tornades en France en 2021 : bilan national

L'année 2021 a présenté une activité tornadique globalement conforme à la normale, mais très fortement concentrée sur les mois de mai et de juin.

18 tornades dont 1 d'intensité significative

En 2021, ce sont 18 tornades qui ont été recensées sur le territoire français, parmi lesquelles on compte :
+ 13 tornades d'intensité EF0,
+ 4 tornades d'intensité EF1,
+ 1 tornade d'intensité EF2,
+ 0 tornade d'intensité EF3 à EF5.
 
Ce bilan ne considère que les cas dont l'expertise a pu démontrer avec certitude la nature tornadique. Les cas de tornades probables mais non certaines ne sont donc pas pris en compte ici, dans la mesure où ils pourraient fausser l'analyse climatologique du phénomène.
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades sur notre continent, tout en étant cohérente avec les standards établis en Amérique du Nord. Cette méthode présente par ailleurs l'avantage d'être valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé.


Tornade EF0 à Blacy (Marne) le 4 mai 2021. © Christine Linert Daubord

On compte par ailleurs une multitude de phénomènes venteux destructeurs. Souvent rapportés comme tornades par des sources diverses (medias, sites d'information,...), ils sont en réalité des phénomènes différents - le plus souvent des rafales descendantes, parfois sous forme de microrafales ou de macrorafales.
 
A noter également 15 événements qui n'ont pu être classifiés malgré les investigations réalisées : les dommages, généralement très localisés, ne présentent pas de caractéristiques suffisamment explicites pour mettre en évidence une nature tornadique ou, à l'inverse, linéaire. Tous ces événements n'intègrent donc pas la liste des tornades référencées ni, a fortiori, le présent bilan. Ils peuvent toutefois être consultés dans la base de données générale.

Ce chiffre est-il élevé ?

Avec 18 tornades réparties sur 16 jours, 2021 ressort comme une année globalement conforme à la normale en matière d'activité tornadique pour la France. Néanmoins, les tornades ont été très inégalement réparties sur l'année et se sont essentiellement concentrées sur les mois de mai (6 cas) et juin (7 cas). Ces deux mois concentrent à eux seuls 70% de l'activité tornadique observée en 2021, ce qui est très supérieur à la normale. Juin 2021 ressort d'ailleurs comme le mois de juin qui comptabilise le plus grand nombre de tornades recensées en France depuis au moins l'année 2000.
A l'inverse les autres mois de l'année ont présenté une activité tornadique faible à inexistante. L'automne a été particulièrement calme, avec une seule tornade recensée (contre 10 à 14 cas ces dernières années). Même si on y ajoute les phénomènes indéfinis d'octobre en Bretagne, le total est faible sur cette saison.
Pour le moment, c'est l'année 2014 qui conserve son statut d'année la plus tornadique en France depuis le début des années 2000 ; de fait, jamais un nombre aussi élevé de tornades n'avait été recensé en une seule année en France.
 
 
NB : malgré les progrès réalisés dans le recensement des tornades au cours des deux dernières décennies, un certain nombre de tornades de faible intensité (notamment EF0) peuvent encore échapper au recensement lorsqu'elles touchent des zones peu habitées.

Quelle est la plus forte tornade de l'année 2021 ?

L'année 2021 n'a pas été marquée en France par des tornades de forte intensité, c'est-à-dire de classe EF3 ou supérieure. On dénombre en revanche une tornade d'intensité significative (EF2) :
>>> la tornade de Saint-Nicolas-de-Bourgueil (Indre-et-Loire), survenue le 19 juin 2021.
 
Cette tornade, qui s'est développée au sein d'un système convectif à composante supercellulaire, a provoqué des dommages localement importants : arbres, parfois de bonne taille, déracinés ou sectionnés ; portions de toitures arrachées avec la charpente ; monuments funéraires couchés ou brisés ; multiples projections de tôles, d'ardoises et de débris ; flèche du clocher de l'église Saint-Nicolas décapitée
,...
 
Les photos ci-dessous illustrent la physionomie de la tornade de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, vue depuis le hameau de la Forcine :


Répartition des tornades sur le territoire

La répartition géographique des tornades en 2021 a été relativement homogène. De fait, on retrouve une localisation des tornades qui est assez proche de la climatologie des zones à risque de tornade en France, avec une plus forte exposition sur l'ouest et le nord du pays d'une part, et près de la Méditerranée d'autre part.
 
On remarque par ailleurs un très grand nombre de tubas en 2021, avec une forte prédominance entre les régions du centre-ouest et le Nord - Pas de Calais. Ceci témoigne de conditions qui ont été régulièrement propices aux phénomènes tourbillonnaires sur ces régions, mais avec un défaut d'instabilité ou de dynamisme atmosphérique qui ont empêché des évolutions jusqu'au stade de tornade.
  
Sur la carte ci-dessous figurent les 18 tornades recensées en 2021, ainsi que les 64 tubas (amorces de tornades qui ne touchent pas le sol) et les 13 trombes marines observées par ailleurs.

Heure de survenue

Les tornades se sont très majoritairement produites en cours d'après-midi en 2021. En effet, comme l'illustre le graphique ci-dessous, 83% des tornades ont été observées entre 12h00 et 17h59 TU. La prédominance de l'après-midi est un élément connu dans la climatologie des tornades en France, mais elle a présenté en 2021 une proportion remarquable. Fait original, aucune tornade n'a été observée en soirée (18h-23h TU), alors qu'elles représentent habituellement 1 cas sur 5.
 

Situations météorologiques types

Les situations météorologiques qui ont vu des tornades se former en France en 2021 ont présenté un certain nombre de points communs. En effet, comme on le voit sur les cartes ci-dessous, on retrouve à chaque fois une anomalie froide en altitude, génératrice de conditions instables, et un contexte de pression au sol plus dépressionnaires que la normale.
 
Les cartes ci-dessous présentent, pour celles du haut, la situation synoptique pour les jours avec tornade en France en saison froide 2021 ; et pour celles du bas la situation synoptique pour les jours tornadiques de saison chaude 2021.
On remarque ici la présence, en saison froide, d'un flux à dominante zonale avec une anomalie froide à l'étage moyen globalement centrée sur les îles britanniques et une extension vers la France sous la forme d'un thalweg thermique. Les pressions sont basses sur l'ensemble de l'Europe, dans un contexte général de traîne active sur la France.
En saison chaude 2021, les anomalies froides ont été sensiblement plus proches de la France lors des formations de tornades, avec par conséquent la présence récurrente d'un thalweg marqué sur l'ouest du pays. On trouve ainsi un flux de sud-ouest dominant, bien cyclonique, associé comme en hiver à un contexte dépressionnaire sur l'ensemble de l'Europe.
L'ensemble dessine un contexte orageux classique des dégradations orageuses actives préfrontales.




 
 

Liste des tornades de l'année 2021

La liste complète des tornades survenues en France est consultable ici.
 
 

Bilan des années précédentes

D'autres bilans annuels d'activité tornadique peuvent être consultés sur le site :
 



Alertes en temps réel !

Vous avez besoin d’être informé rapidement des événements météorologiques violents en cours ? Pour ne pas vous laisser surprendre, KERAUNOS assure des services d'alerte 24h/24, 7j/7.

Découvrez nos services

Notre base de données

Les bases de données de KERAUNOS constituent la plus volumineuse source d'informations expertisées en France dans le domaine des phénomènes météorologiques violents.

Ressources disponibles
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK