Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF1 à Sète (Hérault) le 9 octobre 1907

Le 9 octobre 1907, en début de matinée, une tornade de faible intensité (EF1), issue d'une trombe marine, traverse le centre de Sète, dans l'Hérault. Outre les dégâts matériels, le phénomène blesse légèrement une personne à la tête

La tornade de Sète prend part à un épisode méditerranéen significatif, à l'origine d'inondations et d'autres rafales destructrices recensées le même jour. Cet épisode s'ajoute à plusieurs événements dramatiques observés durant tout l'automne 1907 en Méditerranée. Cette fin d'année remarquable et meurtrière (25 décès), qui reste dans les annales météorologiques comme l'une des plus pluvieuses sur le sud du pays, a fait l'objet d'un rapport d'étude complet par Keraunos.

Précisons également que la tornade de Sète s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 9 octobre 1907, dont la tornade EF1 de Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes) survenue dans l'après-midi. 

Enfin, il est à noter que la ville de Sète présente une occurrence de tornades tout à fait remarquable à l'échelle nationale. Cinq cas, tous issus de trombes marines, y ont été recensés à ce jour : le 22 octobre 1844 (EF4), le 19 septembre 1893 (EF3), le 9 octobre 1907 (EF1), le 4 novembre 2005 (EF1) et le 12 octobre 2014 (EF0).

Principales caractéristiques de la tornade

intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : SÈTE (môle Saint-Louis, Grand'Rue Mario-Roustan, rue Gambetta, Halles, rue Alsace-Lorraine, place Aristide-Briand, rue Montmorency, quai de Bosc, pont de la Bordigue)
* département : HÉRAULT (34)
* altitude moyenne du terrain : 5 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés ; surfaces en eau

* principaux dégâts : un platane tranché net ; deux arbres déracinés à l'esplanade (place Aristide-Briand) ; établi de remouleur projeté rue Gambetta à près de 60 mètres ; étalages de boutiquiers éparpillés ; bureau d'octroi de l'ancien quai de la Bordigue arraché et transporté à près de 10 mètres ; marquises arrachées, guéridons de cafés et chaises envolés ; une toiture en partie abattue rue Alsace-Lorraine ; cheminées écroulées ; vitres brisées ; un mur de clôture renversé ; grillage de la cour intérieure de la Douane tordu et arraché ; une personne légèrement blessée à la tête rue Montmorency

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version) . Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.

Parcours de la tornade

X
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
X

Une "espèce de fumée dense et noirâtre qui tournoie"

La tornade de Sète du 9 octobre 1907 est bien documentée dans la presse locale, et notamment dans le Journal de Sète qui y consacre plusieurs articles. Le phénomène se produit durant un orage qui traverse la ville à 7h40 du matin, soit moins d'1h30 après une première averse qui avait provoqué de très fortes rafales de vent et des ruissellements importants. Déjà dans la nuit, les mauvaises conditions météorologiques avaient provoqué l'échouement du brick-goëlette "Jesus Maria", qui s'est abattu sur le môle.

Le phénomène, décrit comme une "espèce de fumée dense et noirâtre qui tournoie", gagne la terre ferme par le môle Saint-Louis, avant de traverser successivement la Grand'Rue Mario-Roustan, la rue Gambetta, la rue Alsace-Lorraine, la place Aristide-Briand, l'ancienne rue de l'Esplanade, l'ancienne rue des Potes, la rue Montmorency, le quai de Bosc, l'ancien quai de l'Avenir jusqu'au pont de la Bordigue. Dans le bâtiment des halles, un mouvement de panique se déclenche parmi les marchandes, heureusement sans gravité.

Les dégâts consécutifs à cette tornade relèvent d'une intensité EF1 : un platane tranché net, deux arbres déracinés à l'esplanade (place Aristide-Briand), un établi de remouleur projeté rue Gambetta à près de 60 mètres, étalages de boutiquiers éparpillés, bureau d'octroi de l'ancien quai de la Bordigue arraché et transporté à près de 10 mètres, marquises arrachées, guéridons de cafés et chaises envolés, une toiture en partie abattue rue Alsace-Lorraine, cheminées écroulées, vitres brisées, un mur de clôture renversé, grillage de la cour intérieure de la Douane tordu et arraché.

Malgré l'environnement urbain traversé par la tornade, on ne reporte aucune victime décédée. Une personne est simplement blessée à la tête, après avoir été renversée par le vent, rue Montmorency. 

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK