Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade de Bihucourt : au moins 85 km parcourus, un record !

Les enquêtes de terrain se poursuivent à la suite des orages destructeurs qui ont circulé entre Normandie et Hauts-de-France dimanche dernier.

Un premier relevé de dommages a été réalisé sur le sud-est du Pas-de-Calais dès lundi, dans les heures qui ont suivi les événements, ce qui a permis de déterminer l’intensité et la trajectoire de la tornade dans cette zone (intensité maximale EF3, soit des vents estimés entre 220 et 270 km/h, sur une trajectoire de 25 km sur le seul Pas-de-Calais).

Un nouveau record national

Depuis, les investigations se sont poursuivies entre autres sur le département voisin du Nord, afin de déterminer la trajectoire parcourue par la tornade au-delà du Pas-de-Calais.

Il est apparu lors de l’enquête de terrain que la trace laissée par la tornade se poursuit de manière continue jusqu’à la frontière belge, et même au-delà. Sur l’ensemble de ce parcours, les dommages sont pour l’essentiel concentrés dans un couloir dont la largeur est circonscrite, avec des signes de convergence et des projections caractéristiques. Ce n’est qu’au sud de Leuze-en-Hainaut (Belgique) que l’emprise de la tornade au sol devient manifestement instable et qu’elle engage un affaiblissement ainsi qu’un évasement qui conduisent à sa dissipation. Au-delà de Blicquy, il n’est plus possible d’identifier des dommages caractéristiques d’un phénomène tourbillonnaire.

Dès lors, la trajectoire parcourue par la tornade de Bihucourt affiche à ce jour un total exceptionnel de 85 kilomètres, soit la plus longue trajectoire jamais observée pour une tornade française. Elle dépasse en cela la remarquable tornade de Saint-Claude (Jura) du 19 août 1890, qui détenait jusqu’à ce jour le record français de la plus longue trajectoire (81 km).

Sur sa route, la tornade de Bihucourt a donc traversé pas moins de 38 communes françaises, 8 sections belges, 5 voies de chemin de fer (dont 2 lignes à grande vitesse), 10 axes routiers importants et 5 autoroutes.

Les enquêtes se poursuivent

Il est à noter que les enquêtes de terrain se poursuivront ces prochains jours, avec deux objectifs :

* poursuivre les analyses et relevés de dommages en Picardie et en Normandie, afin de qualifier précisément l’intensité et la trajectoire des phénomènes en cause sur ces régions ;

* déterminer avec précision le premier contact au sol de la tornade de Bihucourt, identifié pour le moment un peu en amont de Bihucourt, mais qui va faire l’objet d’investigations complémentaires ; de ce fait, la trajectoire de 85 km pourrait ne pas être tout à fait définitive et éventuellement revue encore à la hausse.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK