Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF0 à Frontignan (Hérault) le 14 août 2022

Le 14 août 2022, vers 9h40 locales, une tornade de très faible intensité (haut de l'échelon EF0) est aperçue entre les Viviers et les Crozes, commune de Frontignan (Hérault). Le phénomène, qui a été vu, provoque de faibles dégâts matériels.

Il est à préciser que le territoire de Frontignan a déjà été frappé par une tornade EF1 le 21 mai 1811, et plus récemment, par une tornade EF1 le 23 novembre 2018. Cette occurrence significative, sensiblement supérieure à la moyenne nationale, doit être rapprochée des 5 cas déjà recensés dans la commune voisine de Sète.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 1,3 kilomètre
* largeur moyenne : 100 mètres

* commune traversée : FRONTIGNAN (le Vivier, les Crozes, D612)
* département : HÉRAULT (34)
* altitude moyenne du terrain : 14 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, vignobles
 
* principaux dégâts : arbres couchés ou arrachés ; une quarantaine d'habitations touchées : cheminées écroulées, antennes pliées, tuiles envolées, toitures mises à nu, pans de murs de clôture ou grillages à terre ; projections à distance d'objets offrant une forte prise au vent (jouets, mobilier de jardin, trampoline, tôles)
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version) . Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Un tourbillon strictement terrestre

La tornade de Frontignan du 14 août 2022 se développe vers 7h40 TU (9h40 locales) en bordure sud d'un orage de nature supercellulaire, qui transite alors d'ouest en est dans la pointe sud d'un système orageux en V. Le phénomène, qui a pu être filmé à plusieurs reprises, se présente comme une masse tourbillonnaire imposante, rendue essentiellement visible par les débris qu’elle transporte. De toute évidence, le contact au sol est chaotique, mais la largeur de la zone sinistrée est assez importante (100 mètres en moyenne). Les extraits de la vidéo suivante, qui montrent la tornade en train d'emporter un trampoline, est tout à fait explicite : 
X
X
A la suite d’une enquête de terrain réalisée par Darian Martens, il apparaît que la tornade de Frontignan parcourt 1,3 kilomètre et uniquement sur la terre ferme, avant de se dissiper à l'approche de l’étang d’Ingril. L’hypothèse d’une trombe marine venue s’échouer à Frontignan est donc exclue pour cette tornade : le phénomène a, comme point de départ, le pied de la montagne de la Gardiole

Il est vraisemblable que le massif de la Gardiole ait joué un rôle prépondérant dans l’accentuation du cisaillement (le territoire de Frontignan a déjà été traversé au moins à 2 reprises par une tornade avant 2022). On retrouve cette même caractéristique propre au Mont Saint-Clair et à la ville voisine de Sète, touchée au moins à 5 reprises par des tornades d’intensité significative (pour rappel, celle du 22 octobre 1844, classée d’intensité EF4, dévaste le centre-ville et tue 20 personnes).
X

Trampoline emporté et toitures endommagées

Les premières traces de la tornade sont identifiées près du Mas Boutet, au pied du pioch Michel. Déjà, une première vidéo du phénomène montre, dans la direction de la ferme DromaSud depuis le nord des Crozes, un tuba fortement développé ; il précède de peu la formation de la tornade en tant que telle, qui provoque ses premiers dommages au chemin du Pioch-Michel.

La tornade prend ensuite la direction des quartiers résidentiels et assez densément peuplés de Frontignan (le Vivier, les Crozes) dans lesquels une quarantaine de toitures sont faiblement endommagées. Le tourbillon traverse successivement le chemin du Pioch-Michel, l'impasse des Genêts, le chemin de Rabassou, l'impasse des Amandiers, la rue du Miradou, la rue de la Lorraine, la rue du Languedoc, la rue de Provence, l'impasse de Normandie, la rue d'Alsace, l'avenue Ambroise-Paré, l'impasse de la Noria, l'impasse Saint-Fiacre, l'avenue de la Résistance, la rue des Crozes, la route de Montpellier, l'impasse Denis-Papin, et la rue Antoine-Lavoisier. Les investigations menées à Frontignan-Plage ne donnent aucun résultat, ce qui tend à considérer que le phénomène s'est dissipé avant d'atteindre l'étang d'Ingril (D612) car des débris sont retrouvés en bordure des salines, mais pas au-delà.

Les dommages restent limités et relèvent d'un niveau d'intensité EF0 (haut de l'échelon) sur l'échelle de Fujita améliorée : arbres couchés ou arrachés (mais ils présentent un enracinement médiocre en environnement urbanisé), une quarantaine d'habitations touchées : cheminées écroulées, antennes pliées, tuiles envolées, toitures mises à nu, pans de murs de clôture ou grillages à terreprojections à distance d'objets offrant une très forte prise au vent (trampoline, jouets, mobilier de jardin, tôles).

A noter que plusieurs vidéos ou photographies de trombes marines ont été relayées peu de temps après la tornade de Frontignan, soit entre 9h55 et 10h20 locales : 

- une vue depuis la Peyrade à Frontignan, en direction du sud-est, et deux autres depuis Frontignan-Plage, (ici et ici) en direction du sud (ces vidéos semblent correspondre à une première trombe),
- une vue depuis le Mont Saint-Clair à Sète, en direction de l'est/sud-est (cette photographie semble correspondre à une seconde trombe, plus éloignée que la première).
X
Les deux vues extraites des vidéos depuis Frontignan-Plage, et relatives à la première trombe :


La vue depuis le Mont Saint-Clair à Sète, et relative à la seconde trombe :


L'analyse des échos radar montre une forte réalimentation de la structure convective en mer dès 9h45 locales. Nous pouvons donc considérer qu'au moins deux trombes marines se sont déclenchées peu de temps après la tornade de Frontignan. Cette situation, qui n’est pas exceptionnelle en soit dans les régions méditerranéennes, a déjà été rencontrée dans la rade d’Hyères, le golfe de la Napoule, mais aussi lors de la tornade EF2 de Porto-Vecchio du 29 octobre 2018.
X
Photographies des principaux dommages

X
1    Premiers dommages, chemin du Pioch-Michel
2    Types de dommages régulièrement observés sur les habitations
3    Clôture endommagée, rue d'Alsace
4    Oliviers déracinés
5    Arbre couché, impasse de la Noria
6    Débris retrouvés au bord des salins


Nous tenons à remercier Darian Martens pour sa précieuse collaboration sur ce cas de tornade.
ze

En savoir plus sur les tornades

consulter  la  liste des tornades en France


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK