Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 au Bosc-du-Theil (Eure) le 23 septembre 1846

Le 23 septembre 1846 en début de matinée, une tornade d'intensité modérée (EF2) touche le territoire annexé du Gros-Theil, actuelle commune du Bosc-du-Theil (département de l'Eure). Le phénomène, qui s'accompagne d'un bruit caractéristique, frôle le village et provoque essentiellement des dommages sur la végétation.

La tornade du Bosc-du-Theil s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 23 septembre 1846, dont la tornade EF2 de Beaulieu-les-Fontaines (Oise), survenue l'après-midi.  
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade du Gros-Theil (27) le 23 septembre 1846intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : LE BOSC-DU-THEIL [LE GROS-THEIL]
* département : EURE (27)
* altitude moyenne du terrain : 140 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres arrachés et branches transportées par le vent ; ardoises enlevées aux toitures et fichées à 1 centimètre de profondeur dans l'écorce des arbres ; couverture d'un vaste hangar, emportée, et débris retrouvés jusqu'à 500 mètres de distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.

Trajectoire de la tornade

Cette trajectoire approximative a été élaborée en fonction du peu d'informations disponibles : sens de déplacement du sud-ouest vers le nord-est, un seul hangar endommagé, château du Gros-Theil frôlé (la tornade aurait donc, selon toute vraisemblance, évité le bourg par le nord) : 

© Keraunos (fond de carte : carte de l’Etat-Major de 1820-1866)
 

Un bruit semblable à plusieurs chariots roulant sur un pavé inégal

Les annales de sciences physiques et naturelles (année 1846) décrivent une tornade qui a touché le territoire du Gros-Theil (actuelle commune nouvelle du Bosc-du-Theil) dans la matinée du 23 septembre 1846.

Le phénomène, qui se déplace du Sud-Ouest vers le Nord-Est, s'annonce par un bruit semblable "à celui qu'auraient pu faire plusieurs charriots roulant sur un pavé inégal" et se dissipe en "remontant dans les hautes régions de l'atmosphère", après avoir imprimé aux nuages un rapide mouvement de rotation.

Si la localisation exacte de la tornade ne peut pas être déterminée de façon précise, l'ouvrage indique qu'elle est ccompagnée de sifflements aigus et d'une forte pluie, en arrachant des ardoises aux toitures. Ces dernières se fichent dans l'écorce des arbres à une profondeur d'environ 1 centimètre, tels des projectiles lancés à très grande vitesse, ce qui indique un phénomène d'une intensité significative.

Le Constitutionnel du 26 septembre 1846 ajoute que la couverture en ardoises d'un vaste hangar est entièrement emportée, et les débris retrouvés jusqu'à 500 mètres de distance en se froissant en l'air avec "un fracas épouvantable". La source précise également que le château du Gros-Theil, situé en léger retrait de la route d'Elbeuf, est frôlé par le phénomène. Tout porte à croire que la tornade a évité le centre du village en le contournant par le nord-ouest, d'où les dégâts principalement observés sur la végétation. 

Nous pouvons considérer qu'une tornade d'intensité EF2 est en mesure de produire ce type de dommages, tant d'un point de vue des projections à distance que des profondes entailles observées dans les écorces des arbres. 

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK