Observatoire français des tornades et orages violents

Les complexes convectifs de méso-échelle (MCC)

Un complexe convectif de méso-échelle est un système convectif multicellulaire circulaire (MCS) qui répond à des caractéristiques précises (critères de Maddox) observées par imagerie satellite infra-rouge. Le complexe convectif de méso-échelle est généralement plus massif et plus durable qu'un système convectif de méso-échelle. Comme tout MCS, il abrite la plupart du temps des structures convectives venteuses, grêligènes et très pluvieuses (écho en arc, LEWP...).


Image satellite thermique d'un complexe convectif de méso-échelle sur la France le 27 juillet 2013

Les critères de Maddox

Pour être qualifié de tel, le MCC doit répondre à des critères précis (critères de Maddox) analysés et mesurés par satellite. Ces critères ont été définis par Maddox en 1980 et sont récapitulés ci-dessous : 

- Présence d'une aire convective d'au moins 100.000 km² dont la température des sommets nuageux est inférieure à -32°C
- Présence d'une aire convective d'au moins 50.000 km² dont la température des sommets nuageux est inférieure à -52°C
- L'excentricité (proportion des dimensions du grand axe/petit axe) doit être supérieure à 0.7
- Sa durée de vie remplissant les critères ci-dessus doit excéder 6h au moins.


 

Quelques exemples de MCC en France ces dernières années

- le MCC du 27 juillet 2013 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK