Des orages localement forts ont produit de fortes pluies et des chutes de grêle atteignant isolément 2 cm (en Limousin) ou tombant en abondance (dans le Calvados) le jeudi 24 avril

 
 
Arcus sous le système multicellulaire ayant évolué entre Ariège, Aude et Haute-Garonne le 24 avril 2014 - C. VIDAL
Arcus sous le système multicellulaire ayant évolué entre Aude, Ariège et Haute-Garonne en fin de journée du 24 avril - C. VIDAL
 
 
 
L'activité convective s'est révélée localement forte ce jeudi 24 avril, notamment entre le sud-ouest et le Limousin où un système pluvio-orageux s'est rapidement développé en fin d'après-midi. Il a été précédé de vigoureux orages. Nous retiendrons de cette journée :
 
+ l'éclosion de forts orages entre le nord de l'Ariège, le Lauragais et l'extrême ouest de l'Aude. Ces orages ont généré des chutes de grêle, très localement abondantes ainsi que de fortes lames d'eau en peu de temps.
 
+ le développement d'une petite ligne convective multicellulaire sur le nord de la Haute-Vienne puis de fortes monocellules sur le département de la Creuse. Des inondations locales, associées à des chutes de grêle atteignant localement 2 cm ont été observées dans le département de la Creuse.
 
+ en soirée, un système multicellulaire de petite dimension mais virulent et à tendance arquée a circulé sur le département du Puy-de-Dôme. Des chutes de grêle et des rafales de vent localement fortes nous ont été signalées au passage de ces orages, notamment près de la commune de Vertaizon, où une ligne électrique a été couchée au sol. Le chasseur d'orages Martial Romero était sur place :
 
Orage virulent sur le Puy-de-Dôme, le soir du 24 avril 2014. Fortes rafales de vent sur le secteur de Vertaizon. (c) Martial ROMERO       Orage virulent sur le Puy-de-Dôme, le soir du 24 avril 2014. Fortes rafales de vent sur le secteur de Vertaizon. (c) Martial ROMERO
 
Orage virulent sur le Puy-de-Dôme, le soir du 24 avril 2014. Fortes rafales de vent sur le secteur de Vertaizon. (c) Martial ROMERO       Orage virulent sur le Puy-de-Dôme, le soir du 24 avril 2014. Fortes rafales de vent sur le secteur de Vertaizon. (c) Martial ROMERO
 
 
+ un orage monocellulaire très peu mobile sur le département du Calvados. Les communes d'Auvillars et de Cambremer ont en effet été concernées par d'abondantes chutes de pluie et de grêle. Certaines habitations, situées en point bas, ont été totalement submergées par les chutes de grêle abondantes mais de faible dimension. Une lame d'eau en 24h supérieure à 55 mm a été relevée à Cambremer.
 
Cliché Ouest-France - Dégâts dus à la grêle à Cambremer  Cliché Ouest-France - Dégâts dus à la grêle à Cambremer  Cellule orageuse ayant généré d'abondantes chutes de grêle dans le Calvados - (c) L. BONHOMME
Clichés Ouest-France (à gauche) et Laurent BONHOMME (à droite - cellule orageuse ayant généré les abondantes chutes de grêle vue depuis Gerrots, à 2 km d'Auvillars (14))
 
Retrouvez ci-dessous le suivi de l'activité convective qui a été effectué durant cette journée.
 
Si vous avez été témoin de ces orages et que vous avez pu les photographier, n'hésitez pas à nous contacter pour partager vos photos.
 
 

22h loc : l'activité convective s'atténue lentement

Des pluies encore ponctuellement orageuses s'installent pour une partie de la nuit des Pyrénées au Massif-Central. Quelques structures convectives encore significatives ont balayé le Puy-de-Dôme, au sud de Clermont-Ferrand il y a plus d'une heure. Un multicellulaire arqué a en effet produit des rafales convectives modérées à l'aéroport d'Aulnat ou à Issoire (60 à 80 km/h). Un petit MCS mal constitué s'est développé et concerne l'Allier à 20h TU.
En ce milieu de soirée, une ligne convective aborde le littoral de l'Aquitaine. Evoluant dans une masse d'air plus fraîche et moins instable, elle ne présente pas de sévérité particulière, bien qu'elle soit bien organisée. Enfin, quelques monocellules évoluent encore sur l'est des Pays-de-la-Loire et l'ouest du Centre.
 
 
 

20h loc : grêle et fortes pluies de Midi-Pyrénées au Limousin et à l'ouest de l'Auvergne

Chute de grêle dans le Massif-Central (Twitter @MCharvillat)Une zone pluvio-orageuse active évolue à présent entre Midi-Pyrénées, le Limousin et l'ouest de l'Auvergne. Des orages multicellulaires ont généré des chutes de grêle atteignant localement 2 cm de diamètre dans le Massif-Central (cf. photo ci-contre - Twitter @MCharvillat).
Outre ces chutes de grêle, des lames d'eau significatives sont par ailleurs observées, atteignant localement 30 à 50 mm en peu de temps sous les foyers orageux les plus actifs.
L'imagerie satellite visible, capturée au coucher du soleil sur l'Europe centrale, met en évidence ce vaste système pluvio-orageux qui évolue sur le sud du pays. Quelques sommets outrepassants sont d'ailleurs bien visibles sur le Limousin ou sur le sud-est de Midi-Pyrénées.
Plus au nord et à l'est, l'activité convective demeure bien moins organisée et des orages localisés génèrent parfois quelques chutes de grêle de modeste dimension.
 
 
Image satellite visible de 17h TU - METEOSAT
Image satellite visible haute résolution de 17h TU - METEOSAT
 

 

18h30 loc : de vigoureux orages entre Ariège, Aude et Haute-Garonne ainsi que dans le Limousin

Image radar de 15h30 TU (METEO FRANCE)Image radar de 15h30 TU (METEO FRANCE)En ce début de soirée, l'activité convective s'est activé plus nettement, notamment sur l'est de Midi-Pyrénées, entre la plaine ariégeoise et le Lauragais.
+ Un système multicellulaire a tenté de se développer mais a très rapidement été noyé par l'arrivée d'un système convectif plus vaste et très pluvieux progressant plus à l'ouest. Pour autant, des noyaux convectifs profonds, producteurs de chutes de grêle de très fortes pluies sont parvenus à éclore.
D'autre part, des structures peu organisées mais également bien actives continuent d'évoluer sur le nord du Limousin, notamment au sud de Guéret. (cf. imagerie radar ci-contre à gauche)
+ Plus au nord, l'activité convective est moins organisée, plus éparse, mais là encore des foyers assez actifs évoluent notamment sur le Morvan et le département de l'Yonne, ainsi qu'entre Belgique et Pays-Bas où des chutes de grêle fréquentes sont signalées (cf. imagerie radar ci-contre à droite)


 

17h loc : l'activité convective s'accentue en cette fin d'après-midi

Depuis ce jeudi matin, des pluies parfois orageuses ont circulé entre l'ouest de l'Aquitaine et la région Poitou-Charente. Dès la mi-journée, quelques cellules orageuses sont parvenues à se développer sur le sud des Pyrénées-Atlantiques, sans qu'aucun phénomène sévère ne soit observé ; l'activité électrique étant tout de même devenue plus significative entre le centre et le nord de l'Espagne, jusqu'aux Pyrénées. 
Plus au nord et à l'est, la convection est beaucoup plus locale. Ainsi, quelques monocellules peu mobiles évoluent sur le Morvan, près des Ardennes, sur le nord du Jura et dans les Vosges et débordent dans les plaines environnantes.

L'imagerie satellite vapeur d'eau est globalement conforme aux simulations des modèles de prévision. Comme en témoignent les deux images présentées ci-dessous, le forçage d'altitude était positionné à 15h TU sur le sud des Pyrénées-Atlantiques. Il balaiera le sud-ouest en fin de journée avant de remonter vers le nord-ouest d'ici demain matin.
 
Image satellite vapeur d'eau de 15h TU (NRL)     Image satellite vapeur d'eau prévue par WRF 16 km pour 15h TU (WRF 16 km KERAUNOS - run du 24 avril 06z)
Comparatif de l'image satellite vapeur d'eau réelle (à gauche) et de l'imagerie prévue par WRF 16 km run de 06z (à droite) pour 15h TU ce jeudi 24 avril
 
Si le risque de phénomènes convectifs forts s'éloigne sur l'Aquitaine, il se maintient encore quelques heures de Midi-Pyrénées au Limousin et à l'ouest du Languedoc, où la convergence de basse couche est en place. Des structures multicellulaires linéaires, de dimension modeste, ont pris naissance sur le nord du Limousin. D'autres cellules orageuses isolées mais actives éclatent sur l'Aveyron et la Creuse et du nord de l'Ariège à la Haute-Garonne.