Observatoire français des tornades et orages violents

Forts orages dans le sud-ouest et près de la Méditerranée

Des orages parfois forts, produisant grêle et fortes pluies, se sont abattus samedi 28 septembre 2013 sur l'ouest du pays. Près de la Méditerranée, des orages très pluvieux ont été observés durant la nuit qui a suivi, ainsi que le matin du 29 septembre.

 
 
 
 

Fais marquants

 Nous retiendrons de ces deux  journées :
 
- de forts orages stationnaires se sont abattus sur le Lot-et-Garonne durant l'après-midi du 28 septembre. Ils ont produit des lames d'eau conséquentes, supérieures à 60 mm en 1h, de fortes chutes de grêle et des rafales convectives de 90 à 100 km/h. Dans les départements voisins du Lot et de la Gironde, des inondations de caves et des chutes de branches ont été recensées.
 
- quelques inondations locales ont été signalées en Bretagne, notamment dans le secteur de Morlaix, balayé par de forts orages ainsi que dans le sud du département de la Sarthe où des commerces ont été inondés.
 
- des lames d'eau significatives ont été relevées entre Gard et Ardèche dans la nuit du 28 au 29 septembre, sous des orages persistants, avec parfois plus de 150 mm sur l'épisode. Les lames horaires ont atteint ponctuellement 60 à 70 mm. La photo ci-dessous à gauche montre des inondations sur la commune de Tornac (Gard).
 
Inondations à Tornac (Gard) dans la nuit du 28 au 29 septembre 2013. (c) Christophe FERRE & Loïc SPADAFORA       Chute de foudre près de Tornac (Gard) le 29 septembre 2013 à 01h locales. (c) Christophe FERRE
 
 
- un fort orage de grêle a frappé le centre du département du Var en fin de matinée du 29 septembre. Des diamètres de 5 cm y ont été relevés.

- des orages de forte intensité se sont ensuite reformés à l'arrière, sur le Gard, dans l'après-midi du 29 septembre. En témoignent les deux vidéos qui suivent, ainsi que la photo prise à Saint-Gilles (30) vers 17 heures, où l'on note des chutes de grêle.
 
 
 
 
 
Chutes de grêle dans le Gard, le 29 septembre 2013. (c) Loïc SPADAFORA
 
 
 
Retrouvez ci-dessous le suivi de cette situation, proposé par KERAUNOS.

 

Point sur la situation convective le 29 à 12h00 loc.

L'épisode pluvio-orageux est à présent terminé sur le Languedoc. Les orages les plus actifs ont gagné la Provence et la Corse, mais bien que très pluvieux, ils ne sont pas stationnaires. Des lames horaires de 30 à 50 mm continuent d'être relevées. Sur l'épisode, au moins 4 postes pluviométriques du Gard et de l'Ardèche récoltent plus de 150 mm

Comme l'illustre la dernière analyse satellite, l'axe du thalweg se situe en cette mi-journée entre le Poitou et les côtes de la Provence. Ainsi, c'est à l'avant immédiat de ce forçage que nous retrouvons la convection la plus profonde, évoluant sur l'Italie et le nord de la Corse.
 
Image satellite IR et analyse des vents entre 400 et 150 hPa à 11h30 TU (METEOSAT)

Au cours de l'après-midi, de nouveaux orages vont se développer mais ils seront généralement modérés et éclateront de manière anarchique.
 


Point sur la situation convective le 29 à 09h00 loc.

Au cours de la nuit, l'activité orageuse a faibli sur l'ouest du pays. Elle s'est par contre intensifiée dans les régions du sud-est. Plusieurs petits systèmes orageux multicellulaires linéaires ont stationné en deuxième partie de nuit entre le nord du Gard et le sud de l'Ardèche, jusqu'à ce que l'axe de thalweg secondaire faisant office de forçage d'altitude balaie la zone. Ainsi ce matin, nous retrouvons les foyers orageux les plus actifs, surtout dominés par de très fortes pluies, aux abords de la vallée du Rhône.
 
L'image satellite de 6h TU, disponible ci-dessous montre clairement ce système convectif de méso-échelle axé sud/nord, pris dans une convergece de basse couche immédiatement à l'avant d'un thalweg secondaire. La convection la plus profonde et la zone d'alimentation du système se situent sur le flanc sud-est du MCS.
On notera également l'évolution d'un autre système très actif, en mer dans le Golfe de Gênes. Il produit de forts orages en direction du littoral italien, bien que les foyers les plus puissants restent en mer.

 
Image satellite IR de 06h TU (METEOSAT)

 
Des lames d'eau notables ont été relevées après 00h locales, que ce soit sur le sud de la Lozère, le sud de l'Ardèche ou le nord du Gard. Des cumuls horaires de 50 à 70 mm ont été enregistrés, pour un total atteignant 158 mm à Anduze, 155 mm à Vallon Pont d'Arc (07), 141 mm à Salindres ou 139 mm à Générargues (30).


Point sur la situation convective le 28 à 21h00 loc.

Plusieurs systèmes convectifs évoluent sur l'ouest du pays ce soir. Les orages sont organisés en structures multicellulaires linéaires produisant parfois de fortes rafales de vent (90 à 100 km/h relevé dans le Lot ou le Lot-et-Garonne). Dans le département du Lot-et-Garonne, la fin d'après-midi a été marquée par le développement d'un orage stationnaire très actif. D'abondantes chutes de grêle mêlées à de fortes pluies se sont ainsi manifestées dans le secteur de Monclar. Un peu en périphérie du noyau le plus actif, une lame de 63 mm en 1h a été relevée à Sainte-Livrade-sur-Lot.
 
Ce soir, la convection gagne le Massif-Central et Midi-Pyrénées. Des structures linéaires encore productrices de petites chutes de grêle balaient le Gers ou le Lot.

Sur les Cévennes, les averses orageuses continuent de se succéder. Des lames d'eau de 30 à 40 mm sont d'ores et déjà relevées. Ces orages vont s'intensifier dans la nuit, pour gagner la vallée du Rhône, où des lames horaires significatives sont attendues.

 

Point sur la situation convective le 28 à 17h30 loc.

Les orages ont repris sur l'ouest du pays cet après-midi. L'image satellite ci-dessous montre les foyers convectifs nouvellement créés, à 15h TU (soit 17h locales). Les derniers orages qui se sont développés (cerclés de rouge) sur le Lot-et-Garonne et le nord des Landes produisent de bonnes chutes de grêle.
Les foyers orageux moins récents (cerclés en bleu ciel), qui ont balayé le nord de la Gironde et le sud des Charentes continuent de migrer vers le nord. Eux aussi ont généré des chutes de grêle ponctuellement abondantes et des lames d'eau significatives (jusqu'à 40/50 mm en Charente). 
Plus au nord, les Côtes-d'Armor et le Finistère sont également soumis à des orages parfois actifs. Quelques inondations locales sont signalés en Bretagne, sous de fortes intensités pluvieuses.

Notons enfin que des pluies parfois fortes se déclenchent comme prévu sur le piémont et le relief des Cévennes. Ces précipitations, sous forme d'averses successives, passagèrement orageuses, concernent en priorité les zones de relief. Le jet de basse couche qui s'est partout bien établi au sud-est génère un soulèvement orographique, en attendant l'arrivée des forçages plus dynamiques plus tard dans la soirée.
 
Image satellite IR de 15h TU (METEOSAT)
 

Les profils réalisés grâce aux radiosondages de 14h locales confirment une très forte instabilité dans le sud-ouest de la France. Ainsi le radiosondage de Bordeaux permet d’établir une MUCAPE de 2.159 J/kg, avec LCL à 461 mètres et niveau d’équilibre à 11.205 mètres d’altitude, soit au niveau de la tropopause. La MLCAPE ressort à 344 J/kg, le MULI est bien abaissé à -6 K. En revanche, l’hélicité relative est faible (24 m²/s² sur l’épaisseur 0-3 km), malgré des cisaillements profonds modérés (15 m/s).

L’instabilité était en revanche beaucoup plus modeste près de la Méditerranée à 14 heures. Le radiosondage de Nîmes indique en effet une MUCAPE de 88 J/kg, contenue au-dessus d’une épaisse couche d’inversion générant une MUCIN de -264 J/kg. La MLCAPE n’est que de 19 J/kg avec MULI à peine négatif. Ceci explique une concentration exclusive des orages sur le relief des Cévennes cet après-midi.

 Radiosondage de Bordeaux du 28 septembre 2013 à 14h locales. (c) KERAUNOS            Radiosondage de Nîmes du 28 septembre 2013 à 14h locales. (c) KERAUNOS
 
 
 

Point sur la situation convective le 28 à 13h30 loc.

Les orages qui ont balayé le nord-ouest de la France ce matin (Sarthe, Touraine, Mayenne) s'affaiblissent nettement. Des chutes de grêle et des rafales de 80 à 90 km/h ont par ailleurs été relevées sous cette activité convective matinale bien vigoureuse. L'image satellite infra-rouge de 6h TU mettait en évidence le développement de plusieurs systèmes convectifs profonds. La température estimée au sommet des nuages atteignait -70°C.
 
Image satellite IR de 6h TU (METEOSAT / UW MADISON)
 

Trois heures plus tard, l'un des systèmes, arrivé à mâturité entre Touraine et Anjou, s'est organisé en une ligne multicellulaire active. Celui-ci s'est développé au sein d'un environnement favorable en altitude, comme en témoigne l'analyse satellite des vents entre 400 et 150 hPa (diffluence marquée) :
 
Image satellite IR et analyse des vents entre 400 et 150 hPa à 9h TU (METEOSAT)
 

Actuellement, à l'arrière de la convection, le ciel s'est bien dégagé sur une petit quart sud-ouest. Quelques nuages convectifs commencent à nouveau éclore par le littoral de l'Aquitaine. Sur toute la moitié ouest du pays, l'activité orageuse va reprendre et sera parfois forte cet après-midi.
Du côté de la Méditerranée, le vent marin est établi sur l'ouest du Languedoc, il ne l'est pas tout à fait de l'est de l'Hérault au Gard. Le flux de basse couche doit s'accélérer progressivement cet après-midi et surtout ce soir avec le creusement d'un minimum dans le Golfe du Lion. En altitude, un jet streak se met en place entre l'est de l'Espagne et le Golfe du Lion (cf. analyse satellite ci-dessus).
Le risque d'orages fortement pluvieux sera croissant à partir de la fin de journée sur l'est du Languedoc.

 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK