Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF1 à Lamballe (Côtes-d'Armor) le 29 décembre 2009

Le 29 décembre 2020, vers 22h30 locales, une tornade de faible intensité (EF1) surprend les habitants de Saint-Aaron, section de la ville nouvelle de Lamballe-Armor (Côtes-d'Armor). Le phénomène ne blesse personne, mais tue des animaux de basse-cour. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 1,1 kilomètre
* largeur moyenne : 75 mètres (entre 50 et 100 mètres)

* commune traversée : LAMBALLE [SAINT-AARON (Le Plessis, Le Clos Long, Le Bois Jégu)]
* département : CÔTES-D'ARMOR (22)
* altitude moyenne du terrain : 85 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètres d'irrigation
 
* principaux dégâts : fils téléphoniques jetés à terre suite à la chute d'arbres ; faîtières de maison effondrées ; arbres abattus ; toitures endommagées (>20%) ; deux pignons d'un poulailler abritant 35 000 volailles ont volé en éclat  ; toiture d'une stabulation de vaches laitières en partie détruite ; poules tuées
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade

 
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Des dégâts localisés dans trois hameaux de Saint-Aaron

La tornade de Lamballe du 29 décembre 2009 a pu être identifiée à l'appui d'un récit détaillé de Lydie Philippe, maire-déléguée de Saint-Aaron. Le témoignage fait suite à des dégâts mentionnés dans un article du Télégramme du 30 décembre 2009 : « Pour faire suite à votre mail adressé à la mairie de Lamballe le 31 décembre voici les éléments y répondant, la commune de Saint-Aaron étant une commune associée à LAMBALLE.
 
Les dégâts occasionnés par cette mini-tornade ont été très concentrés sur un couloir d'une largeur d'environ 50 à 100 m et sur une longueur d'un peu plus de 1 km, au-delà le coup de vent a été ressenti sans qu’il y ait de dégâts.
 
Les principaux dégâts sont des arbres abattus, et à la différence d'une tempête, où ils le sont souvent dans le même sens, là les arbres sont tombés dans tous les sens. De gros dégâts ont été répertoriés sur une exploitation agricole située au début de la tornade. Deux pignons d'un poulailler abritant 35 000 volailles ont volé en éclat, une toiture d'une stabulation de vaches laitières a été en partie détruite, des faîtières de maison sont également tombés.
 
Les arbres couchés ont en partie détruit les lignes FT et EDF. En ce qui concerne l'effet de soulèvement du bas vers le haut, le phénomène s'étant passé vers 22h30, toutes les personnes étaient à l'intérieur, mais l'une d'elles ayant regardé vers l 'extérieur a eu l'impression que le vent se situait au sol, c'est ce qui l'a surprise. Cette mini-tornade a été très rapide (entre 1 à 2 mn) mais avec un bruit très important. Comme vous pouvez l'indiquer le bruit était semblable à celui d'un réacteur.
 
Moi-même étant située au milieu de la zone, nous avons ouvert la fenêtre car nous étions intrigués par le bruit, des feuilles et des détritus rentraient par la fenêtre. Quant aux communes avoisinantes, de même qu'à moins de 200 m de la zone concernée, le vent a été entendu mais les gens ne se sont pas rendu compte de la situation et certains n'ont appris ce phénomène que plusieurs jours après par le biais des journaux.
 
[...] La tornade a démarré au hameau du Plessis où il y a eu le plus de dégâts, pour ensuite se diriger vers le Clos-Long et le Bois-Jégu, elle a perdu pratiquement toute son intensité à environ 200 à 300 m après le Bois-Jégu pour ne devenir qu’un gros coup de vent. On a eu l'impression qu'elle suivait la route existante ».
 
L'analyse des dommages conduit au classement en intensité EF1 sur l'échelle améliorée de Fujita.
 

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK