Observatoire français des tornades et orages violents

Microrafale à Oigney (Haute-Saône) le 18 juillet 2015

Une cellule orageuse isolée mais virulente a généré une microrafale humide sur la commune d'Oigney, en Haute-Saône, le 18 juillet 2015 vers 19 heures locales.
 
Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015
Vue de la cellule orageuse depuis Combeaufontaine, en direction de l'ouest. © L. Gibaud
 
 
Une microrafale isolée a touché le petit village d'Oigney, en Haute-Saône, le 18 juillet 2015 vers 19h00 locales. Le phénomène, associé à une cellule orageuse isolée mais virulente, a provoqué des dégâts dans tout le village. Plus généralement, de fortes rafales linéaires ont été observées sous cet orage et ont fait l'objet de photographies par L. Gibaud.
 
 

Principales caractéristiques de la microrafale

Localisation de la microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015* intensité maximale : vents estimés entre 120 et 150 km/h

* commune traversée : OIGNEY
* département : HAUTE-SAÔNE (70)
* altitude moyenne du terrain : 275 mètres
* type de terrain : territoires agricoles
 
* principaux dégâts : arbres fruitiers déracinés ; un tilleul couché par le vent ; une caravane renversée ; tuiles arrachées sur certaines habitations et sur l'église ; tôles de cheminées arrachées
 
 

Trajectoire de la microrafale et localisation des dommages

Les investigations réalisées par Keraunos, complétées par des photographies du phénomène réalisées par L. Gibaud et des informations issues de la presse locale, permettent de conclure à un phénomène de rafales linéaires sur un axe qui s'étire au minimum de la commune de Gilley (Haute-Marne) à celle d'Augicourt (Haute-Saône). Cet axe est susceptible d'être plus étendu, mais aucune information ne permet de le confirmer à l'heure actuelle.
 
Très localement, des dommages plus significatifs sont concentrés sur la commune d'Oigney, où des arbres fruitiers ont été déracinés,un tilleul couché par le vent, une caravane renversée, des tuiles arrachées sur certaines habitations et sur l'église, et des tôles de cheminées arrachées. Sur l'ensemble du village, aucun axe de convergence, ni aucun élément permettant d'identifier le passage d'une tornade n'a pu être mis en évidence. Les dommages observés, par leur organisation et leurs caractéristiques, sont typiques de ceux produits par des rafales descendantes sur cette commune.
 
La carte ci-dessous synthétise l'épisode venteux, selon un axe de déplacement de l'Ouest/Sud-Ouest vers l'Est/Nord-Est :
 
Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Plage de couleur rose : axe touché par des rafales linéaires. Plage de couleur rouge : microrafale d'Oigney. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)

© Keraunos (fond de carte : oportail)

 

Photographies de la cellule orageuse à l'origine de la microrafale d'Oigney

La cellule orageuse à l'origine de la microrafale d'Oigney a fait l'objet de plusieurs clichés par L. Gibaud, qui a pu parcourir une bonne partie de la zone touchée par ces rafales.
 
A 20 kilomètres de distance environ, on aperçoit tout d'abord une base menaçante et un rideau de précipitations intense et bien délimité. A l'approche du phénomène, le rideau de précipitations prend une forme caractéristique en présentant quelques ondulations, signe d'une activité venteuse soutenue à l'intérieur de la cellule. Enfin, en bordure extrême du rideau de précipitations, sur le flanc sud de la cellule orageuse, des rafales linéaires se déclenchent en projetant quelques débris à plusieurs mètres. A cet instant précis, le village voisin d'Oigney est frappé simultanément par une microrafale humide, dont les conséquences ont été plus lourdes.  
 
Les photographies suivantes montrent diverses vues de la cellule orageuse, ainsi que les principaux dégâts occasionnés par la microrafale d'Oigney : 
 
Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Vue d'ensemble de la cellule orageuse depuis la commune de Combeaufontaine, en direction de l'ouest. A cet instant, le coeur de l'orage est situé entre 15 et 20 kilomètres de la prise de vue. © L. Gibaud     Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Vue plus rapprochée de la cellule orageuse et du rideau de précipitations associé. © L. Gibaud     Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Rideau de précipitations en approche et présentant quelques ondulations. © L. Gibaud
© L. Gibaud
 
Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Déclenchement de rafales linéaires et projections de débris à faible distance (bien visibles sur ce cliché). Vue prise à la sortie du bois des Charmes, commune de Semmadon. © L. Gibaud     Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Tilleul couché au niveau de la commune d'Oigney. © Est Républicain     Microrafale d'Oigney (Haute-Saône) du 18 juillet 2015. Quelques tuiles arrachées au niveau de l'église d'Oigney. © Est Républicain
  © L. Gibaud                                                       © Est Républicain                      
     
 

Une microrafale confondue à tort avec une tornade

Plusieurs témoins de la commune d'Oigney ont qualifié cette microrafale de tourbillon, compte tenu de son aspect virulent : "Un tourbillon qui avançait dans un couloir, celui de la rue de l’église, avant de repartir route d’Augicourt." [Est-Républicain du 18 juillet 2015]. En réalité, les habitants du village décrivent l'un des aspects visuels que présentent régulièrement les microrafales, rendues visibles par les précipitations et les débris qui les accompagnent.
 
Par ses caractéristiques et sa durée (7 minutes selon les témoins), la microrafale d'Oigney présente de grandes similitudes avec celle qui avait frappé la commune du Pin (Charente) deux ans auparavant, le 18 juillet 2013. Le phénomène avait lui aussi, à tort, était qualifié de tornade par ceux qui l'avaient vécu.
 
Le cas d'Oigney montre une fois de plus toute l'importance d'une reconnaissance de terrain, particulièrement lors d'épisodes venteux sévères, au cours desquels les témoignages peuvent parfois, sous le coup de l'émotion, donner lieu à des interprétations erronées.
 
 

Analyse des conditions météorologiques

La microrafale qui a balayé Oigney vers 19h00 locales a été produite par une cellule orageuse très active mais isolée et de petite dimension, dont les premiers développements sont identifiés vers 17h30 locales sur le nord-est du département de la Côte-d'Or. Entre 18h00 et 19h00 locales, cette cellule transite sur le sud de la Haute-Marne puis entre sur le territoire de la Haute-Saône, avant de déclencher la microrafale d'Oigney. L'activité électrique générée par cette cellule orageuse s'est avérée significative, comme l'illustre la carte foudre ci-dessous (réseau Blitzortung) :
 
Activité foudre le 18 juillet 2015 entre 18h00 et 19h00 locales. © KERAUNOS / données Blitzortung

 
Comme le montre le champ ci-dessous à gauche, issu du modèle WRF 7 km France, un rapide flux de sud-ouest est en position ce samedi 18 juillet 2015 sur la France, en altitude, à l’avant d’un thalweg modérément dynamique qui approche par l’Atlantique. La Franche-Comté et ses environs se trouvent dans une configuration d'entrée droite de courant-jet. En même temps, en basses couches, le flux véhicule un air particulièrement chaud et très humide (thêta’w > 20°C à 850 hPa), entre Pyrénées, Massif Central et sud des Vosges (ci-dessous à droite) :
 
Vent moyen 250 hPa et Z250, le 18 juillet 2015 à 19h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 18.07.2015 00Z. © KERAUNOS              Thêta'w et vent moyen 850 hPa, le 18 juillet 2015 à 19h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 18.07.2015 00Z. © KERAUNOS.
 
 
Les profils verticaux sont par conséquent fortement instables durant l'après-midi aux abords de la Haute-Saône. Des valeurs de MUCAPE supérieures à 1.500 J/kg sont en position sur la zone, avec des MLLI modérément négatifs :
 
MUCAPE et MULI, le 18 juillet 2015 à 19h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 18.07.2015 00Z. © KERAUNOS.              MLCAPE et MLLI, le 18 juillet 2015 à 19h locales. Modèle WRF 7 km France. Run du 18.07.2015 00Z. © KERAUNOS.
 
  


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK