Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF1 à Coatréven (Côtes-d'Armor) le 27 octobre 2013

Une tornade de faible intensité (EF1) traverse quatre communes des Côtes-d'Armor, dont Trézény et Coatréven, le 27 octobre 2013, vers 3h30 locales. Le phénomène, confirmé par une enquête de terrain, touche plus particulièrement la commune de Coatréven. Ailleurs les dégâts sont moins spectaculaires.
 
La tornade de Coatréven achève une série remarquable de 9 tornades qui ont frappé la moitié nord de la France entre le 20 octobre et le 27 octobre 2013.
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Coatréven (22) le 27 octobre 2013.* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés de 135 à 175 km/h
* distance parcourue : 5,1 kilomètres
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traversées : TRÉZÉNY (Keréven, Prat Isaac), KERMARIA-SULARD, COATRÉVEN (village, Convenant Héry, Prat Lédan, Mez ar Moïc, Kerzalic), CAMLEZ (Pen Crec'h)
* département : COTES-D'ARMOR (22)
* altitude moyenne du terrain : 85 mètres
* type de terrain : systèmes culturaux et parcellaires complexes, terres arables hors périmètres d'irrigation, forêts de feuillus, tissu urbain discontinu

* principaux dégâts : arbres feuillus adultes déracinés et ébranchés, certains brisés net mais de taille plus modeste, branches brisées emmenées à distance; arbres conifères étêtés; pans de toitures de l'église de Coatréven arrachés (mais charpente intacte), certains vitraux de l'édifice brisés; toitures d'habitations endommagées; systèmes de transmission des pylônes à basse tension pliés; dégâts aux cultures; tôles de hangars agricoles enlevées et projetées à distance; croix et monuments funéraires couchés, ou brisés dans leur chute
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade

 
© Keraunos (fond de carte: Géoportail)
 
© Keraunos (fond de carte: Géoportail)
 
Les dégâts sont représentés par les plages de couleur rouge, et les projections à distance par des pointillés jaunes.
  

Enquête de terrain et photographies des dommages

Une enquête de terrain a été menée par Thibault Cormier pour Keraunos. L'organisation des dégâts, avec identification d'un axe de convergence, permet d'attester du passage d'une tornade sur une trajectoire de 5 kilomètres et une largeur moyenne de 100 mètres. En certains points de la trajectoire, les projections à distance (tôles de hangars notamment) atteignent 200 mètres.

Le relevé des dommages permet de classer la tornade de Coatréven en intensité EF1 sur l'échelle améliorée de Fujita :
arbres feuillus adultes déracinés et ébranchés, certains brisés net mais de taille plus modeste ; branches brisées emmenées à distance ; arbres conifères étêtés; pans de toitures de l'église de Coatréven arrachés (mais charpente intacte), certains vitraux de l'édifice brisés ; toitures d'habitations endommagées ; systèmes de transmission des pylônes à basse tension pliés ; dégâts aux cultures ; tôles de hangars agricoles arrachées et projetées à distance (jusqu'à 200 mètres) ; croix et monuments funéraires couchés, ou brisés dans leur chute.

Les photographies suivantes illustrent les principaux dégâts consécutifs à cette tornade :



1    Trézény - Prat Isaac - Dommages sur une serre
2    Trézény - Prat Isaac - Débris de tôles et porte détériorée au niveau des serres
3    Coatréven - Branches d'arbres projetées à distance
4    Coatréven - Grosses branches cassées
5    Coatréven - Mangeoire projetée
6    Coatréven - Toiture de l'église fortement endommagée
7    Coatréven - Sillon tracé par la tornade dans un champ de choux
8    Coatréven - Sillon tracé par la tornade dans un champ de choux
9    Kermaria-Sulard - ar Holvez - Arbre de taille modeste brisé net
10  Coatréven - Convenant Héry - Arbre couché
 
  

Analyse des conditions météorologiques

La tornade du 27 octobre 2013 s'est formée dans un contexte très dynamique de traîne active.
 
Un axe de thalweg piloté par un puissant jet streak pointant vers la Bretagne à plus de 250 km/h à 250 hPa balaie le nord-ouest de la France en deuxième partie de nuit du samedi 26 au dimanche 27 octobre. En raison du transit de ce thalweg de faible amplitude, le nord-ouest de la France est positionné dans une configuration de sortie gauche divergente de jet. Une limite secondaire instable frappe alors la Bretagne dans son intégralité à partir de 01h TU et commence à balayer rapidement le nord des Côtes-d'Armor vers 2h30 TU (3h30 locales).
 
 
Ce fort dynamisme atmosphérique s'applique sur des profils verticaux qui sont rendus instables par de fortes advections froides en altitude (jusqu'à -21°C à 500 hPa), qui balaient alors la Manche et le nord-ouest de la France, en surplomb d'une circulation d'air encore doux et humide dans les basses couches. De fait, les valeurs de MUCAPE dépassent fréquemment 500 J/kg sur le nord-ouest du pays, avec des indices de soulèvement (MULI) de -1 à -2 K. On note en outre le renforcement très net d'un jet de basses couches sur le nord du pays. Ce dernier a contribué à accentuer nettement l'hélicité relative en surface, la SRH 0-1 km atteignant sur le nord des Côtes-d'Armor près de 200 m²/s² à l'heure de survenue de la tornade.
A

En savoir plus sur les tornades

+  consulter  la  liste des tornades en France
+  découvrir  la  climatologie des tornades en France


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK