Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Marcillac (Gironde) le 7 avril 1999

Le 7 avril 1999, en début de matinée, une tornade d'intensité modérée (EF2) est aperçue dans la petite commune rurale de Marcillac, en Gironde. Le phénomène provoque des dégâts matériels assez importants mais personne n'est blessé.
  

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* commune touchée : MARCILLAC (le Sable Rouge, les Brochons, les Drouillards des Bois)
* département : GIRONDE (33) 
* altitude moyenne du terrain : 57 mètres
* type de terrain : vignobles ; prairies ; systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : arbres arrachés ; deux granges solidement bâties, soufflées ; une toiture d'habitation entièrement arrachée et débris emportés à 400 mètres ; débris de cartons, de tuiles et de tôles observés dans le tourbillon
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Trajectoire de la tornade 


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un "tourbillon noir" qui arrachait des arbres sur son passage

La tornade de Marcillac du 7 avril 1999 a pu être identifiée à l'appui de témoignages et d'un article très détaillé du quotidien Sud-Ouest qui fait part du phénomène dans son édition du 8 avril. Stéphane Herit, témoin du phénomène, raconte : « J'étais dans les vignes à 50 mètres de la maison de ma grand-mère, quand j'ai vu arriver ce tourbillon noir. Il venait du haut de la colline, vrillait et arrachait des arbres sur son passage, semblait grossir au fur et à mesure de son avancée et charriait des tas de débris, des cartons, des tuiles, de l'éverite. Tout ce qui se trouvait au sol s'envolait. J'ai juste eu le temps d'aller me réfugier dans un abri derrière la maison et la colonne est passée dans un fracas épouvantable. J'ai eu la plus belle peur de ma vie. »
 
D'après les informations recueillies sur ce cas, le phénomène aurait parcouru 2 kilomètres entre le Sable Rouge (en amont des Brochons, sur un point culminant) et les Drouillards des Bois. En réalité, la tornade a dû parcourir une trajectoire plus importante à en juger par les débris déjà observés entre ces deux points extrêmes.

Sur une bande large de 100 mètres, le tourbillon provoque des dommages parfois significatifs qui relèvent d'une intensité EF2 :
arbres arrachés, deux granges solidement bâties entièrement soufflées, une toiture d'habitation entièrement arrachée et débris emportés à 400 mètres, débris de cartons, de tuiles et de tôles observés dans le tourbillon. Fait original qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques, le souffle de la tornade a projeté toutes les braises d'un feu de cheminée au milieu du séjour d'une maison. Fort heureusement, l'une des deux personnes présente dans la pièce a pu se précipiter avec un seau d'eau pour éteindre le feu, et écarter une personne âgée de tout danger.
A

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK