Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Gahard (Ille-et-Vilaine) le 7 janvier 1877

Le 7 janvier 1877, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse deux communes d'Ille-et-Vilaine, dont le territoire de Gahard qui apparaît le plus éprouvé. Le phénomène traverse également la forêt domaniale de Saint-Aubin-du-Cormier, où plusieurs arbres de haute futaie sont déracinés. 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Dreux (28) le 18 août 1890intensité maximale :  EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 5,9 kilomètres (distance minimale certaine) 
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : GAHARD (le Rochelet, la Martinais, la Gerbaudais), SAINT-AUBIN-DU-CORMIER (forêt Domaniale), GAHARD (le Couralay, le Gros Chêne)
* département : ILLE-ET-VILAINE (35)
* altitude moyenne du terrain : 65 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : barges de paille renversées et transportées à de grandes distances ; gros arbres déracinés et brisés ; un pommier arraché et transporté à plus de 100 mètres à travers les haies de trois champs ; arbres de haute futaie déracinés ou sectionnés à mi-hauteur ; toitures enlevées ; une grange à moitié démolie

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade

 X
© Keraunos (fond de carte: Géoportail)
 X

Un pommier transporté à distance

La tornade de Gahard du 7 janvier 1877 a fait l'objet de plusieurs publications dans la presse locale. La synthèse des diverses informations obtenues permet d'élaborer une trajectoire minimale de 5,9 kilomètres entre le Rochelet et le Gros Chêne, selon un sens de déplacement en ligne droite du sud-ouest vers le nord-est. D'après le Bien Public, "les traces de la trombe étaient reconnaissables aux débris de paille qu'elle avait entraînés dans son mouvement giratoire".

Le phénomène est d'abord signalé au Rochelet, où des pommiers sont déracinés et une grange à moitié démolie. La tornade prend ensuite la direction de la Martinais et de la Gerbaudais, où des barges sont bouleversées et des toitures enlevées.

Dans la forêt de Haute-Sève (aujourd'hui forêt domaniale de Saint-Aubin-du-Cormier), plusieurs arbres de haute futaie sont déracinés ou sectionnés à mi-hauteur. Au sortir de la forêt, les hameaux du Couralay et du Gros-Chêne sont aussi été atteints par le tourbillon, qui se dirige ensuite vers Mézières-sur-Couesnon où aucun dommage n'est mentionné.
Sur le parcours de la tornade, des arbres de grande dimension sont brisés ou déracinés ; on cite même un pommier assez gros qui, arraché de la terre, est transporté à plusieurs centaines de mètres, après avoir franchi les haies boisées de trois champs. Cette information, qui ne peut pas être vérifiée en tant que telle, démontre dans tous les cas la puissance de la tornade que l'on peut classer en intensité EF2 sur l'échelle améliorée de Fujita.

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK