Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF3 à Chambœuf (Côte-d'Or) le 29 mai 1807

Le 29 mai 1807, une tornade de forte intensité (EF3) frappe la commune de Chambœuf (Côte-d'Or) et provoque de gros dégâts matériels, notamment dans l'église. Le phénomène s'inscrit dans une dégradation de grande ampleur qui affecte au moins soixante communes du département. On recense plusieurs décès sur l'ensemble du phénomène.
 
La tornade de Chambœuf s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 2 cas pour la journée du 29 mai 1807, dont la tornade EF3 de Lusse (Vosges) également meurtrière. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Tornade de Chamboeuf (21) le 29 mai 1807intensité maximale : EF3 soit des vents estimés de 220 à 270 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : CHAMBŒUF
* département : COTE-D'OR (21)
* altitude moyenne du terrain : 485 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels

* principaux dégâts : milliers d'arbres de forêt déracinés ou brisés net (mixte) ; toitures enlevées ; église de Chambœuf endommagée (toit du clocher découvert, pénétration du tourbillon à l'intérieur de l'édifice avec un vitrail brisé, autel bouleversé) ; maisons écroulées avec victimes écrasées sous les décombres de toits ; portes de maisons fermées au verrou, et portes d'armoires fermées à double tour, ouvertes
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 

Trajectoire de la tornade

 Axe de déplacement de la dégradation orageuse (pointillés rouges) et tornade de Chambœuf identifiée au cœur de cet axe : 

© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
 

Une église endommagée à Chambœuf, des toitures et des arbres arrachés par milliers partout ailleurs

La tornade de Chambœuf du 29 mai 1807 prend part à une dégradation orageuse de grande ampleur à l'échelle du pays, dont le Journal de l'Empire fait écho dans ses éditions des 7 et 10 juin 1807. Rien qu'en Côte-d'Or, des dégâts considérables sont signalés entre Bouilland et Beire-le-Châtel (et même au-delà), en passant par Collonges-lès-Bévy, Chambœuf, Couchey, l'agglomération de Dijon et Arcelot.
 
Cet axe parfaitement linéaire, orienté du Sud-Ouest au Nord-Est sur une trajectoire de plus de 50 kilomètres, est parcouru par un épisode venteux destructeur qui arrache des toitures et des milliers d'arbres. Au moins 5 personnes décèdent dans les décombres de leurs habitations. Il apparaît vraisemblable qu'une structure de type supercellulaire soit à l'origine de tels dommages, avec un phénomène tourbillonnaire identifié au moins à Chamboeuf, au sud-ouest de Dijon.

Les effets de la tornade dans le village de Chambœuf se font particulièrement ressentir dans l'église : "On était à l'office lorsque vers trois heures après midi, des nuages épais, l'un au nord-ouest et l'autre au sud-est, s'avancèrent rapidement, poussés par un vent très violent." [Le Journal de l'Empire du 10 juin 1807]. Lorsque le phénomène traverse l'édifice, le curé et les assistants éprouvent un serrement de poitrine qui leur ôte la respiration. La couverture du clocher est emportée par le vent, tandis que des éléments de l'autel et des chandeliers sont renversés, tout comme le curé qui est blessé au cou. D'après le journal, la foudre serait à l'origine de ces dommages, ce qui peut apparaît peu probable.  
 
A l'extérieur, la croix du cimetière est arrachée : il n'en reste plus que sa tige. Toutes les issues de l'église sont barrées par des arbres renversés, l'un d'eux ayant été projeté dans la cour du château sans en endommager le mur. Des portes de maisons (fermées au verrou), des portes d'armoires fermées à double tour, sont ouvertes, et le dessus d'un portail est transporté sur une grange voisine, sans que les girouettes, la couverture et la charpente aient éprouvé le moindre dommage. Tous ces dommages confirment la force d'aspiration du tourbillon, dont il n'a pas été possible de reconstituer une trajectoire plus précise en amont et en aval de Chamboeuf.
 
En intégrant les dommages observés sur l'ensemble de la trajectoire, la tornade de Chambœuf peut être classée en intensité EF3 sur l'échelle améliorée de Fujita.
 

En savoir plus sur les tornades

découvrir la climatologie des tornades en France


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK