Observatoire français des tornades et orages violents

Foudre ramifiée et viaduc de Millau ce 30 juillet

Chris Russo était positionné près de Millau le 30 juillet. Il nous livre son récit et ses clichés.

Durant la nuit du 29 au 30 Juillet 2021, une remontée orageuse était prévue des Pyrénées jusqu'à la frontière italienne en passant par l'Aveyron, et plus particulièrement la ville de Millau. J'espère tant pouvoir réaliser des photos lors d'un orage avec au premier plan le fameux viaduc de Millau. Mon voeu fut exaucé. Voici le déroulement de cette nuit formidable et rattrapant une saison laborieuse. Chris.

Après être arrivé sur les lieux vers 1h du matin, au pied du pont dans un premier temps, je commençais à apercevoir les premiers flashs en direction de Rodez sur les coups de 3h. J'ai préféré rester sur le secteur et prendre position sur un des meilleurs spots permettant d'avoir la vue en hauteur et sur l'intégralité du pont. Les flashs approchaient de plus en plus venant du Sud-Est et progressant sur l'Est. La première photo me rassurait sur la qualité de la foudre, pas d'intra, mais de la belle foudre ramifiée.




On devine la foudre s'approchant de plus en plus, confirmant ma bonne position mais aussi le risque encouru.


Nous y sommes presque. Je constate aussi que sur mon flanc Sud, la foudre s'active également. Mais la vue est un peu obstruée par le plateau et n'offrant pas une visibilité aussi directe que vers le pont. Je savais qu'à un moment donné, j'allais me retrouver sous un déluge de foudre et par la même occasion la pluie.


Et voilà. Enfin ce que j'attendais avec impatience. Un triple (peut être même un quadruple) juste derrière le pont, la première d'une petite série avant le déluge. Les ramifications sont très présentes. Le bruit fracassant dans le vallée reflète parfaitement l'intensité électrique de cette nuit.






Après avoir subi le déferlement d'impacts dont certains très proches de ma position (500 m) et le passage de la pluie, je changeai d'endroit pour me diriger vers le plateau afin de voir ce qui se passait dans mon dos. A l'arrière du système, c'est un festival de spider alors que sur la partie viaduc, la foudre disparaissait. Et puis finalement, l'activité a repris au Nord Est de Millau avec au loin les magnifiques causses. Encore une belle série de double malgré la distance.








En toute fin de nuit et début de levée du jour, un reste de foudre lointaine mais avec toujours le plaisir de voir l'intégralité du viaduc dont le tablier était éclairé par les lumières des phares des voitures.

Au moment de replier le matériel photo et vidéo, un double impact sous une lumière bleue dure, sortait de nul part et clôturait cette chasse. Retour au bercail à 15 minutes, cela change des 3 ou 6 h parfois nécessaires pour aller admirer ce genre d'ambiance. Merci d'avoir lu mon récit.




Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK