Observatoire français des tornades et orages violents

Orages forts du sud-ouest à la Normandie et au Centre le 15 mai

Une dégradation orageuse a concerné plusieurs régions le dimanche 15 mai, entre le sud-ouest, le centre du pays et la Normandie. Chutes de grêle et pluies parfois fortes ont provoqué parfois quelques dégâts.

Fortes chutes de grêle sous de multiples foyers orageux

Dans un contexte de fortes chaleurs, persistantes et remarquables pour un mois de mai, des orages se sont développés du sud-ouest vers le Centre et la Normandie ce dimanche 15 mai. Les 30°C ont été atteints de manière fréquente sur la France, avec une humidité importante en basse couche et des contenus en eau précipitable significatif sur le nord-ouest du pays.

Sous l'influence d'un thalweg d'altitude circulant sur l'ouest du pays, une activité convective s'est déclenchée d'abord au plus près des premiers forçages sur les Pays de la Loire puis s'est décalée vers la Normandie.
Ces orages, organisés en multicellules bien pluvieuses et isolément venteuses (105 km/h dans la Sarthe), ont généré des cumuls isolément marqués en peu de temps et des chutes de grêle supérieures à 2 cm. Quelques structures supercellulaires semblent s'être développées au sein de la masse convective.
A l'opposé, deux autres foyers convectifs principaux ont pris naissance en deuxième partie d'après-midi et fin de journée. L'un a concerné l'Aquitaine puis l'ouest de Midi-Pyrénées. Là aussi des structures mésocycloniques sont suspectées, en raison notamment des chutes de grêle ponctuellement violentes observées entre Béarn et Bigorre :


Le second foyer convectif a balayé les régions centrales. Ce dernier foyer s'est ensuite organisé et a rejoint les orages normands, le long d'un axe de thalweg.
L'animation radar montre l'évolution de l'activité convective entre l'après-midi du 15 mai et la fin de nuit suivante. On observe plusieurs structures à très forte réflectivité, signe de chutes de grêle et d'orages forts :


Ce 15 mai se présente à ce jour comme la journée la plus orageuse de l'année 2022. Avec près de 34000 éclairs relevés sur l'épisode, c'est le département de la Mayenne qui a été le plus foudroyé avec près de 10% de l'activité totale nationale. 
Viennent ensuite l'Eure (2200 éclairs), le Calvados, la Manche et l'Orne (1600 éclairs), le Cher et l'Eure-et-Loir (1200 éclairs).

Photos de la journée du 15 mai

Des clichés des orages durant cette journée du 15 mai sont présentés ci-dessous :



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK