Observatoire français des tornades et orages violents

Violents orages très venteux en Corse le 18 août

Un système orageux violent a balayé la Corse en début de matinée du jeudi 18 août 2022. Il a notamment produit des rafales descendantes particulièrement sévères, avec des pointes mesurées jusqu'à 224 km/h à Marignana, sur la façade ouest de l'île.

Système convectif de mésoéchelle très venteux, avec structure arquée, sur la Corse le matin du 18 août 2022.


Chronologie des événements

Un système orageux actif ("MCS" ou Système Convectif de Méso-échelle) s'est formé en milieu de nuit du 17 au 18 août sur le nord des Baléares, avant de progresser rapidement en direction du nord-est et d'aborder la Corse en tout début de matinée.

Le premier impact sur l'île s'opère dans la région d'Ajaccio, vers 08h05 locales ; Corte est touché vers 08h40 ; et la façade orientale de l'île, de Porto Vecchio à Bastia, est concernée peu après 09h00. L'ensemble de la Corse est ainsi balayé d'ouest en est en un peu plus d'une heure seulement.

Au passage des orages, de fortes pluies sont observées, mais ce sont surtout les rafales de vent qui se distinguent par leur violence :
* 225 km/h à Marignana (2A)
* 206 km/h à l'Ile Rousse (2B)
* 197 km/h à Calvi (2B)
* 188 km/h à Bocognano (2A)
* 178 km/h au Cap Corse (2B)
* 174 km/h au Cap Sagro (2B)
* 171 km/h à Cagnano (2B)
* 167 km/h à Calacuccia (2B)
* 158 km/h à Ajaccio - La Parata (2A)
* 135 km/h à Renno (2A)
* 131 km/h à Ajaccio - Campodell'oro (2A)
* 129 km/h à Pietralba (2B)
* 123 km/h à Sampolo (2A)
* 123 km/h à Oletta (2B)
* 123 km/h à Bastia (2B)
* 117 km/h à Porto-Vecchio (2A)
* 116 km/h à Conca (2A)
* 112 km/h à Alistro (2B)
* 111 km/h à Sari d'Orcino (2A)

Des dégâts localement importants sont signalés, notamment des arbres brisés et des bateaux en péril au large. Au moins trois décès sont à déplorer, consécutifs à des chutes d'arbres, ainsi qu'une dizaine de blessés.

Une structure d'écho en virgule ("comma echo") particulièrement venteuse

Comme on peut le voir sur la carte des décharges de foudre ci-dessous, le système orageux a migré en une douzaine d'heures depuis les Baléares jusqu'au nord de l'Italie.



Bénéficiant d'un environnement très favorable, à la fois très instable et fortement cisaillé, les orages initiés sur les Baléares se sont rapidement organisés en un système convectif de mésoéchelle (MCS) à tendance linéaire. L'analyse des images radar montre que la ligne d'orages s'est progressivement arquée en approchant de la Corse (structure de "bow echo"), ce qui témoigne de la constitution d'un jet de basses couches sur le flanc ouest du MCS, et la mise en place de puissantes rafales de vent.

Lorsque ces rafales sont particulièrement puissantes, elles peuvent finir par provoquer un enroulement du système orageux sur lui-même dans sa partie nord ; une mésodépression se forme alors dans cette zone et le MCS adopte une forme de virgule caractéristique ("comma echo"). C'est ce qui s'est produit dans l'heure qui a précédé l'arrivée du système orageux sur la Corse, avec par conséquent une accentuation des rafales de vent, qui ont frappé la Corse à pleine puissance.
>>> en savoir plus sur les MCS et les structures convectives arquées

Cette évolution est bien identifiable sur l'animation radar ci-dessous. On note la structure de plus en plus arquée ("bow echo"), qui finit par générer un enroulement dépressionnaire sur sa partie nord ; celui-ci transite au nord immédiat des côtes septentrionales de la Corse, et caractérise la transition en "comma echo" :


Une étude détaillée de cet épisode orageux sera réalisée au cours des prochaines semaines.



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK