Observatoire français des tornades et orages violents

Orages très venteux et tornade au passage de l'ex tempête tropicale Henri le 16 septembre

Une dégradation des conditions météorologiques a concerné la France entre la soirée du 15 septembre et la matinée du 17 septembre 2015, au passage des restes de la tempête tropicale Henri. 
  
Dégâts consécutifs à la tornade qui a frappé la Charente-Maritime - Axel Guibourg
 
 
Un bilan de l'activité orageuse de la journée est disponible sur cette page
Retrouvez ci-dessous les différents points effectués sur l'évolution de la situation orageuse en journée du 16 septembre :
 
 

16/09, 23h30 - Activité orageuse en nette atténuation

Depuis 22h environ, les orages sont devenus faibles avec un déclin rapide au niveau de l'activité électrique. Le pic d'activité s'est produit vers 16h30 avec plus de 9000 éclairs en 15 minutes sur la France. A présent, seuls quelques impacts sporadiques sont observés sur le Massif-Central ou le nord-est.
 
 
 
 
Au cours de la nuit, une réactivation convective se produira par les Pyrénées et gagnera très vite Rhône-Alpes et le Jura alors que les pluies vont à nouveau s'intensifier sur l'Ardèche.
 
 
 

16/09, 20h - Nouvel axe orageux actif de l'Auvergne à la Bourgogne

Le virulent système convectif de méso-échelle qui a balayé le nord-est de la France s'est évacué hors de nos frontières. Au moins 15 rafales convectives supérieures à 90 km/h ont été relevées à son passage, causant parfois des dégâts considérables (voir paragraphe ci-dessus).
 
A présent, un nouvel axe orageux actif s'est mis en place entre Auvergne et Bourgogne. Le potentiel venteux reste d'actualité puisque des rafales de vent de 90 à 100 km/h sont ponctuellement relevées ainsi que des chutes de grêle et de très fortes pluies.
 
Progressivement, le risque principal pour la soirée et la nuit prochaine résidera dans la possibilité de très forts pluies pouvant générer des inondations, et ce jusqu'à demain en mi-journée. En effet, entre le sud Auvergne, les Cévennes ardéchoises, le Lyonnais et le Jura, un axe convectif très pluvieux devrait se développer la nuit prochaine.
 
 
 
 

16/09, 18h - Henri entre dans les terres par le sud Morbihan

La dépression responsable du temps très agité de ce mercredi entre dans les terres du Morbihan. On constate sur l'animation satellite vapeur d'eau l'arrivée du puissant jet d'altitude par le sud-ouest de la France avec advection d'air sec en altitude.
 
 
 
 
Depuis midi, ce sont près de 74000 éclairs qui ont été détectés sur la France, dont 25 000 en Bourgogne, 22 000 en Champagne et 18 000 en Lorraine :
 
 
 
 

16/09, 17h30 - Episode orageux intense dans l'est,  tornade dans l'ouest

L'activité orageuse est intense depuis le milieu de l'après-midi sur tout le nord-est de la France où une structure convective linéaire a balayé le Centre, la Bourgogne et une partie de la Champagne avant de faiblir quelque peu sur la Lorraine.
Une tendance au LEWP (Line Echo Wave Pattern) s'est opérée au sein de la ligne conveective. Des rafales de 110 à 135 km/h ont été relevées dans la Nièvre ou en Haute-Marne (Saint-Dizier ou Clamecy).
 
Plus à l'ouest, une tornade a provoqué des dégâts sur six communes près de Saintes en Charente-Maritime. Axel Guibourg, chasseur d'orages, a observé et filmé le phénomène :
 
 
 
Le flux de sud à l'avant des orages est particulièrement virulent. Des records mensuels de vent ont été établis à Lyon-Bron ou Saint-Etienne-Bouthéon. Le cap des 120 km/h a été franchi sur les deux communes. Deux personnes sont décédées dans l'Ain et dans le Rhône suite à ces vents tempétueux.
D'autres rafales, convectives celles-ci, ont été relevées sur Centre, Bourgogne et Champagne.
 
 
 
 

16/09, 15h30 - Orages virulents entre Loiret et Bourgogne

Un système orageux linéaire s'est rapidement organisé sur le Centre et balaie la Bourgogne. Des dégâts notables sont signalés dans le Loiret (région de Courtenay) et en Bourgogne (Auxerre et sud du département). Une rafale à 110 km/h a été enregistrée dans la Nièvre. L'image radar ci-dessous montre l'évolution de la convection ces deux dernières heures.
 
D'autres averses se développent sur Aquitaine et Poitou. En gagnant vers l'Auvergne d'ici ce soir, ces dernières devraient s'intensifier et générer de forts orages.
 
 
 
 
 

16/09, 14h45 - Analyse du radiosonsage de Bordeaux

A 13h, le radiosondage de Bordeaux permettait d'analyser concrètement l'arrivée du puissant jet d'altitude par le sud-ouest de la France.
Ainsi, le sondage met en évidence des vents à près de 250 km/h (130 noeuds) entre 10 et 11 km/h d'altitude. Le flux de sud-ouest est très soutenu sur toute la colonne tropsphérique puisqu'il était relevé 198 km/h à 7.200 m, 129 km/h à 5000 m, 156 km/h à 2500 m et 93 km/h à 1300 m d'altitude.
 
Le profil est de fait particulièrement cisaillé avec une SRH 0-3 km extrême qui ressort à 535 m²/s². La masse d'air est potentiellement instable (MUCAPE > 1.000 J/kg, MULI de -5K) et une forte intrusion d'air sec correspondant à l'anomalie de basse tropopause est en place entre 4000 et 7000 m d'altitude.
 
 
 
 
 

16/09, 14h15 - Orages venteux sur le Centre

Les orages s'intensifient à mesure qu'ils gagnent la région Centre. Des rafales convectives de 90 à 100 km/h sont ainsi relevées dans le Berry. Ces orages circulent très rapidement dans un flux directeur particulièrement puissant (80/90 km/h).
 
Ces deux dernières, heures, l'activité orageuse s'est en effet renforcée à partir du Poitou et plus encore depuis 1h en arrivant sur la région Centre où le forçage de basse couche est mieux phasé avec la dynamique d'altitude. Plus de 1500 éclairs ont ainsi été relevés sur cet axe au cours des deux dernières heures.
 
Plus tôt dans la matinée, quelques inondations locales ont été reportés dans le secteur de Poitiers (86) ou de Cholet (49).
 
A l'avant, sur les régions de l'est, le vent de sud est tempétueux. Les valeurs de vent relevées à Lyon-Bron et Saint-Etienne Bouthéon établissent de nouveaux records mensuels (respectivement 121 km/h et 107 km/h). D'autres rafales tempétueuses sont relevées à Saint-Etienne (sur le sud de la ville, 117 km/h), à Brindas dans le Rhône ou sur l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.
 
 
 
 
 

16/09, 12h - Nouveaux orages dans l'ouest, violent flux de sud dans l'est

A la mi-journée le flux de sud s'est nettement renforcé sur l'est de la France, notamment sur Rhône-Alpes où les rafales atteignent 117 km/h à Saint-Etienne, 100 km/h à Brindas, 97 km/h à l'aéroport de Saint-Etienne Bouthéon, 95 km/h sur l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry et 94 km/h à Lyon-Bron. En altitude, les rafales sont également violents sur les Pyrénées, les Alpes et le Massif-Central (fréquemment 100 à 130 km/h voire plus).
 
Sur l'ouest de la France, la convection s'organise, en particulier sur le Poitou où de nouveaux orages sont actuellement en train d'éclore. Ce système est lié au forçage d'altitude principal et va s'étendre vers le nord-est en s'intensifiant. Il correspond ainsi aux possibles forts orages attendus aujourd'hui sur une grande partie de la France.

Sur les Cévennes ardéchoises, l'épisode pluvieux se poursuit et les 180 mm sont atteints à Barnas depuis hier midi. Globalement, il est relevé 70 à 120 mm sur les Cévennes gardoises et lozériennes et 140/150 mm sur d'autres postes ardéchois.
 
 
 
 

16/09, 09h00 - Premiers orages dans l'ouest

Les premiers orages associés à la dépression très venteuse se sont développés dans la nuit dans le Golfe de Gascogne et ont atteint les côtes de Charente-Maritime et de Vendée. D'autres orages moins vigoureux ont circulé sur le centre des Pays de Loire. Des rafales de vent de 80 à 90 km/h ont été enregistrées au passage des orages sur le littoral du Poitou.
Au cours de la nuit, jusqu'à 08h30 ce matin, près de 700 éclairs ont été détectés sur ces régions du centre-ouest.
 
Côté Ardèche, les cumuls de pluies continuent de grossir même si les intensités sont moins marquées depuis la fin de nuit. Ils sont à 08h ce matin compris entre 100 et 130 mm pour les plus importants (secteur Barnas notamment). Aucun orage n'a été observé la nuit dernière sur les Cévennes.
 
La deuxième onde associée à Henri commence à entrer dans l'intérieur des terres du centre-ouest. On remarque sur l'animation satellite vapeur d'eau de la nuit que l'intrusion sèche associée à l'anomalie de basse tropopause continue de s'accentuer, signe d'un creusement dépressionnaire toujours en cours et d'une accentuation de la dynamique d'altitude.
 
 
 
 
 

15/09, 23h30 - Les vents se renforcent sur les reliefs

Les vents se sont renforcés sur les reliefs avec des rafales de 150 à 190 km/h entre le Pic du Midi dans les Hautes-Pyrénées et le plateau d'Iraty dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces valeurs sont habituelles lors de forts coups de vent de sud sur ces stations.
Il est également en cours de renforcement sur le relief du Massif-Central avec 120 à 140 km/h localement relevés en altitude.
 
Les pluies abondantes qui ont balayé la façade Atlantique tendent à s'évacuer vers le nord. La masse d'air instable va se mettre en place à l'arrière et quelques orages épars seront ainsi possibles d'ici la fin de nuit sur le nord-ouest, en particulier près des côtes.
 
Sur les Cévennes, les précipitations deviennent plus soutenues sur l'Ardèche où les 50 mm sont en passe d'être atteints sur les postes les plus sensibles comme Barnas. Aucun éclair n'a toutefois été détecté au cours des dernières heures. Là encore l'instabilité devrait croître au cours de la nuit.

 
 

15/09, 19h45 - Pluies modérées mais stables sur l'ouest du pays

En ce début de soirée, la première tête d'onde de la dépression Henri aborde l'arc Atlantique avec des pluies modérées qui évoluent dans une environnement stable. La masse d'air ne se déstabilisera que la nuit prochaine, à l'arrière du front chaud de la perturbation.
 
L'animation satellite RGB d'Eumetsat ci-dessous au soleil couchant montre clairement toute la dynamique atmosphérique qui agit sur l'Atlantique. Même si cet aspect est plus nettement identifiable sur un canal vapeur d'eau (image de droite), on voit très bien l'intrusion d'air sec stratosphérique correspondante à l'anomalie de basse tropopause qui s'opère au sud-ouest de l'amas convectif (tête d'onde) qui aborde le sud Bretagne.
Toujours sur l'image satellite vapeur d'eau de droite, on remarque le creusement d'une deuxième onde au large de la Galice. C'est celle-ci qui arrivera sur la Bretagne demain, portée par le courant-jet à 250 km/h qui gagnera la France.
 
 
 
 

15/09, 16h00 - La dépression ex-Henri se creuse au large de la Galice

Un système dépressionnaire se creuse au large de la Galice. Deux anomalies de basse tropopause caractérisées par de puissantes intrusions d'air sec visibles sur l'image satellite vapeur d'eau ci-contre interagissent avec l'air chaud et humide positionné sur le sud du Golfe de Gascogne.
Ces anomalies dépressionnaires sont issues de la tempête tropicale Henri qui a circulé au large de la côte est des USA, puis devenue extratropicale au sud-ouest du Groenland.
 
Image satellite vapeur d'eau de 15h locales le 15 septembre - CIMSS
 
 
Le creusement dépressionnaire va se poursuivre jusqu'au sud Bretagne d'ici mercredi 16 septembre. Le flux de sud va nettement s'accélérer à tous les étages et le jet d'altitude ondulera toute la journée sur la France (cf. carte ci-dessous à gauche).
La simulation satellite disponible ci-dessous au centre montre bien l'intrusion brutale d'air sec à haute altitude attendue mercredi en journée. Celle-ci correspond au renforcement du courant-jet dont la branche principale atteindra 250 km/h vers 10.000 m du sud-ouest au nord-est du pays.
 
      
 
 
A l'avant de ce système dépressionnaire conservant deux pôles à moyenne altitude et un creux de surface très allongé,  une masse d'air chaud pour la saison et bien instable va circuler sur la France durant la journée de mercredi (cf. cartes ci-dessous - température et géopotentiel vers 5500 m à gauche, thêta'w à 1500 m au centre et instabilité à droite) :
 
     
 
 

A quoi s'attendre ces prochaines heures ?

 

Dans ces conditions particulièrement dynamiques, des orages parfois forts sont attendus sur plusieurs régions de France demain mercredi. 
Un épisode cévenol va se mettre en place dès la soirée sur l'Ardèche et le nord du Gard notamment, où des lames d'eau de 200/300 mm sont attendues en 48h. Consultez le bulletin Méditerranée.
 
Toute cette agitation s'accompagnera d'un renforcement sensible du vent notamment en val de Saône et Lyonnais mais également sur une bonne moitié nord-ouest de la France. Les orages attendus pourront sensiblement renforcer les valeurs de rafales demain mercredi. Le risque de phénomènes convectifs virulents sera précisé dans le bulletin 24h émis mercredi matin.
 
 
 
 
 
 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK