Observatoire français des tornades et orages violents

Tornades et forts orages dans le nord et l'est le 10 août

Les orages qui se sont développés au passage des restes de l'ex-cyclone Bertha ont produit de violentes rafales de vent localisées, et plusieurs tornades.
 L'ex-cyclone Bertha, en ultime creusement sur l'Angleterre, pilote un front froid instable sur le nord de la France. Image satellite canal visible du 10 août 2014 à 14h00 locales. (c) Météosat

L'ex-cyclone Bertha, en ultime creusement sur l'Angleterre, pilote un front froid instable sur le nord de la France.
Image satellite canal visible du 10 août 2014 à 14h00 locales. (c) Météosat

 

 

Tornades dans le Nord et le Pas-de-Calais

Deux événements venteux brefs mais violents ont frappé le Pas-de-Calais puis le Nord en cours d'après-midi.
 
Le premier a frappé les environs d'Arras, et plus particulièrement la commune d'Achicourt. Une enquête de terrain, menée par KERAUNOS, a débuté ce dimanche en fin d'après-midi. Elle permet déjà d'établir avec certitude que le phénomène en cause est bien une tornade, dont la trace au sol dessine un sillon de dégâts sur au moins 2 kilomètres de longueur. Les dégâts sont significatifs en plusieurs points de la trajectoire.
 
Tornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOSTornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOS
 
 
Tornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOSTornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOS
 
 
Tornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOSTornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOS
 
 
Tornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOSTornade à Achicourt (Pas-de-Calais), le 10 août 2014. (c) P. Mahieu - E. Wesolek / KERAUNOS
 
 
Une seconde très probable tornade est également en cours d'analyse sur la commune de Landrecies, dans le département du Nord. Une équipe de KERAUNOS est sur place ; les conclusions sur cet événément devraient être disponibles ce lundi en fin de journée.
 
A noter que de fortes rafales descendantes ont par ailleurs été signalées en d'autres localités du Nord et du Pas-de-Calais, avec pour principales conséquences des branches cassées.
 
 

Orage fort en Meurthe-et-Moselle

Sur le nord de la Lorraine, les orages ont développé un vaste arcus, comme en témoignent ces clichés de Yohan Denis. De puissantes rafales de vent et des pluies diluviennes ont été observées entre Villerupt et Hussigny-Godbrange. Des inondations et des branches cassées sont à signaler par places.
 
 
Orage dans les environs de Villerupt (54) le 10 août 2014. (c) Yohan DENIS        Orage dans les environs de Villerupt (54) le 10 août 2014. (c) Yohan DENIS
 
 
 

Arcus et aspirations humides dans la Meuse

Le chasseur d'orages Vincent Quennouelle a observé une excroissance nuageuse à l'avant d'une cellule orageuse, entre 16h00 et 16h30, dans le sud de la Meuse, entre Saint-Aubin-sur-Aire et Chonville. L'analyse détaillée de ce phénomène a permis d'exclure un tuba ou une amorce de tornade, malgré des apparences trompeuses. Quelques branches cassées ont été relevées dans ce secteur, conséquence des fortes rafales de vent générées par cet arcus.
 
 
Possible tuba dans le sud de la Meuse, le 10 août 2014. (c) Vincent QuennouellePossible tuba dans le sud de la Meuse, le 10 août 2014. (c) Vincent Quennouelle
 
 

Fortes rafales de vent en Alsace

Un signalement de dommage sur la commune de Vendenheim, dans le Bas-Rhin, nous a été adressé. Les rafales de vent, au passage de l'orage, ont cassé des branches d'arbres et abattu un panneau publicitaire.
 
 

Microrafale à Rupt-sur-Moselle (Vosges)

Les orages se sont présentés sur le département des Vosges sous la forme d'une ligne très compacte et active. Cette dernière a balayé le secteur de Rupt-sur-Moselle vers 18h45, en y provoquant de multiples dommages. Une enquête de terrain a été effectuée par Quentin COLLE suite à ces événements. L'analyse des dommages permet de conclure à une microrafale, qui s'est déclenchée sur cette commune et ses environs dans un couloir large de 300 à 500 mètres et long d'environ 1.200 mètres.

Les principaux dégâts sont des arbres feuillus et adultes déracinés ou cassés nets, des conifères de belle taille déracinés, de nombreuses toitures endommagées, des chutes de chenaux, et des panneaux publicitaires envolés.

Le secteur le plus touché a été celui des Meix. Une partie du centre-ville a été touchée, dans le secteur du collège. Le phénomène s'est ensuite essoufflé en passant la ligne de crêtes au niveau des limites communales de Thiéfosse et Saulxures-sur-Moselotte. A proximité du collège, un tilleul de 44 ans a été déraciné. Une habitante témoigne avoir subi un vent tellement puissant que de la poussière a volé jusque sur les fenêtres du deuxième étage. Les différents arbres déracinés à proximité sont tous tombés en suivant le même axe.

Un habitant du quartier pavillonnaire situé à la sortie de la ville témoigne : « On était dans la maison, on a senti trembler dehors, on a donc regardé par la fenêtre et on a vu l'arbre tomber sur la cabane à poules, emmenant avec lui des câbles électriques. L'arbre de l'autre côté de la route a été déraciné quelques secondes après. »
 
De nombreuses chutes de tuiles ont également été observées. Une quarantaine de maisons ont dû subir des bâchages, l'école primaire du centre également d'après le chef des pompiers. Toute la nuit ils ont également sécurisé les zones où des câbles électriques étaient tombés. Quelques chutes de chenaux, panneaux publicitaires, etc. sont également à déplorer. Certains hameaux reculés n'ont retrouvé le courant que 24h après l'orage et certains ont dû attendre plusieurs jours avant d'avoir du téléphone.
 
Aucun élément pouvant laisser penser à un phénomène tourbillonnaire n'a été identifié.
 
Grosses branches cassées au collège. L'arbre de gauche est même fendu en deux. Un sapin de 30m (non visible sur la photo) a également perdu sa cîme, cette dernière étant tombée sur le toit du collège. © Quentin COLLE        Microrafale à Rupt-sur-Moselle le 10 août 2014. Pommier déraciné. © Quentin COLLE
 
Une dizaine de sapins déracinés ou cassés dans un petit bosquet à proximité de la piste cyclable. Cette dernière a d'ailleurs été coupée en de multiples points en raison de la chute d'arbres. © Quentin COLLE        Microrafale à Rupt-sur-Moselle le 10 août 2014. Deux caducs d'une trentaine d'années (un déraciné et l'autre cassé à 1m du sol) ont emporté des lignes électriques. Une cabane à poules a été totalement détruite. © Quentin COLLE
 
Microrafale à Rupt-sur-Moselle le 10 août 2014. La Route de la Mine sur les hauteurs de la ville était complètement bouchée en raison de la chute de nombreux arbres. Les employés communaux se sont chargés de rendre la route accessible (avant intervention à gauche, après intervention à droite). © Quentin COLLE
 
 
 
 

Orage très pluvieux dans le Calvados

Les orages qui ont balayé le nord et l'est du pays en cours d'après-midi et en soirée ont, dès la mi-journée, provoqué localement des pluies torrentielles. Ainsi, à Asnelles (Calvados), une lame d'eau de 26,4 mm a été relevée en 10 minutes par le chasseur d'orages Thibault Cormier. Le club de char à voile de la commune a été noyé sous 12 cm d'eau :
 
Le club de char à voile d'Asnelles (Calvados) inondé après un orage bref mais intense le 10 août 2014. (c) Thibault CORMIER
 
 
 
 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK