Observatoire français des tornades et orages violents

Quelques forts orages très pluvieux le 9 juin 2013

Des orages ponctuellement forts, surtout caractérisés par de fortes pluies provoquant des lames d'eau importantes, ont éclaté dimanche 9 juin 2013.

 

Principaux faits marquants de la journée

Parmi les phénomènes relevés on peut noter :
 
- des orages très pluvieux qui ont provoqué plusieurs inondations dans les Alpes du Nord. En Haute-Savoie, de nombreux dommages dus aux fortes pluies orageuses sont à signaler entre Saint-Félix et Alby-sur-Chéran. Une crue d'un ruisseau a provoqué des inondations sur le département voisin, en Savoie. L'autoroute A41 a été inondée en partie et fermée temporairement à la circulation.

- de nombreux orages se sont organisés par la suite en un petit système convectif très pluvieux dans le Jura. Ainsi, les lames d'eau sont très significatives dans le Doubs, où il est notamment tombé 86 mm à Epenoy, dont 53 mm en 2h ou bien 65 mm à Pontarlier. La Loue (rivière du réseau principal, affluent de la Saône) a réagi à ces fortes précipitations.
 
- des trombes marines ont été observées au large des Alpes-Maritimes, le matin à Cagnes/Mer, l'après-midi au large de Nice.
 
- quelques inondations sont également à noter dans le centre de l'Hérault où des orages là encore très pluvieux ont déversé de fortes quantités de pluie en 2 à 3h. Plus tôt, les Cévennes ont été concernées par ces orages fortement pluvieux ; des cumuls supérieurs à 70 mm y ont été relevés.
 
Malgré l'absence de reports de dommages, des structures convectives vigoureuses ont également été observées en Côte-d'Or en fin de journée. Les zones touchées sont très peu urbanisées. Un orage peu mobile de petite dimension, au comportement rétrograde a par ailleurs concerné l'est de l'Orléannais dans l'après-midi.
 
Retrouvez ci-dessous le suivi de la situation convective de cette journée.
 

Point sur la situation convective à 21h00 locales

L'activité convective tend à faiblir en cette soirée de dimanche sauf dans le nord-est. Durant les dernières heures, les lames d'eau observées ont été localement importantes dans l'Hérault ou en Cévennes notamment. A présent, la convergence de basse couche s'est quelque peu déstructurée. Un minimum de surface demeure positionné dans le Golfe du Lion mais la convection n'est plus aussi profonde que cet après-midi.
 
Dans l'est, le Jura reste soumis à d'abondantes précipitations. Dans le Doubs, des cumuls dépassant les 60 mm en 2h ont été relevés. Des lames de 20 à 50 mm sont fréquemment observées sur l'est du département. Un système convectif très pluvieux est en position depuis cet après-midi dans le secteur. Ces fortes pluies entraînent quelques réactions des cours d'eau principaux. Il est probable que des crues éclairs aient pu se produire dans le réseau secondaire et très secondaire de l'est du département. 
En Bourgogne, plusieurs structures convectives très actives ont éclos en Côte-d'Or et dans l'Yonne. Structurées soit sous la forme de multicellulaires actifs soit en monocellules, ces orages produisent des chutes de grêle parfois significatives. Ils tendent à s'organiser en une ligne multicellulaire très pluvieuse et assez étroite.
 
A l'opposé, de nouveaux orages faibles à modérés se développent sur le sud-ouest. Ils évoluent dans un flux de nord-ouest sur Midi-Pyrénées mais ne présentent pas de sévérité particulière.
 
 

Point sur la situation convective à 17h30 locales

Des orages parfois forts ont balayé la Côte-d'Azur cet après-midi. Le risque convectif se maintient mais les intensités seront plus faibles à présent. Ces orages, vigoureux, se sont organisés le long d'une ligne de convergence de basse couche doublée d'un forçage d'altitude (sortie gauche d'un fort courant-jet).
Au moins deux trombes marines ont été observées aujourd'hui à Cagnes-sur-Mer et au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Les vols ont été déroutés de l'aéroport de Nice Côte-d'Azur vers Marseille ou Toulon. Des chutes de grêle, de fortes pluies et des rafales convectives de 80 km/h ont par ailleurs été relevées.
L'imagerie satellite haute résolution ci-dessous met en évidence le système convectif très profond qui a balayé la zone cet après-midi. Les lignes rouges correspondent aux zones de convergence des vents de surface.
 
Plus à l'ouest, une convergence encore mieux structurée a permis l'éclosion d'une ligne convective multicellulaire vigoureuse sur l'ouest de l'Hérault et l'extrême sud des Pyrénées-Orientales. Des inondations sont signalées dans le centre de l'Hérault ; les fortes intensités pluvieuses stationnant plus ou moins au même endroit. Des lames d'eau > 40 mm en peu de temps sont relevées. Le flux d'ouest entre à présent dans le Golfe du Lion (levée de la tramontane) par la Catalogne.
 
Plus au nord, l'activité convective reste soutenue près du Jura et s'est développée entre l'Ardèche, la Haute-Loire, les Cévennes gardoises d'une part, le val de Saône, le Léman et la Haute-Savoie d'autre part. Dans le Doubs, les monocellules peu mobiles qui ont éclos produisent d'abondantes précipitations. Des cumuls de 20 à 35 mm en 1h sont localement relevés.
 
A noter enfin une monocellule active qui concerne depuis plus d'une heure et demi la Forêt Domaniale d'Orléans dans le Loiret. Cette cellule est quasiment immobile et déverse pluie abondante et chutes de grêle dans le secteur. 
 
Image satellite visible HR de 14h TU (West Cheshire College)
 
 
 
Prochain point prévu vers 21h30 locales sauf évolution significative d'ici là
 
 

Flash info orage de 15h50 locales

Une nouvelle trombe marine a été observée au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat (06) entre 15h et 15h15 locales alors que l'activité orageuse s'accentue sur les Alpes-Maritimes :
 
 

Point sur la situation convective à 14h30 locales

La convection redémarre en ce début d'après-midi, essentiellement dans le sud-est. Plus tôt en matinée, un phénomène tourbillonnaire a été observé au large de Cagnes/Mer sous une cellule convective peu vigoureuse.
En ce début d'après-midi, les averses sont nombreuses à l'ouest du Rhône, sur les Cévennes et les environs immédiats. Elles ne présentent pas de sévérité particulière mais par accumulation, certaines lames d'eau peuvent rapidement devenir significatives. 
A 12h TU, les observations au sol confirment la présence d'un creux de surface sur la Catalogne et d'une convergence de basse couche structurée du nord-est au Centre (cf. carte ci-dessous). Celle-ci devrait progresser vers le sud-est en cours d'après-midi. Le développement de la convection est facilitée par des LCL bien bas (0,5 à 1 km sur un grand quart sud-est, sauf en plaine de Lyon et du Forez, où ils atteignent 1,5 à 2 km et où la convection a du mal à se concrétiser).

A l'est du Rhône, des orages bien plus musclés éclatent entre le nord-est du Var et l'ouest des Alpes-Maritimes. Ils sont grêligènes et organisés sous la forme de puissants multicellulaires de petite dimension. Le risque d'orage fort n'est pas nul sur cette zone (l'est de PACA) mais ce dernier a été jugé trop aléatoire dans la prévision émise ce matin pour justifier un niveau 2. On note par ailleurs quelques structures au comportement rétrograde entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse.

D'autres orages monocellulaires organisés en cluster convectif évoluent sur le département du Jura, sur les premiers plateaux donnant des lames horaires de 10 à 20 mm localement. Ils tendent à faiblir un peu en gagnant les plaines dans un flux de sud-est faible.
 
Dans le courant de l'après-midi, l'activité convective va se poursuivre dans le sud-est et gagner plus tardivement la Bourgogne, l'Auvergne et les régions du nord-est au centre-ouest (même si quelques cellules évoluent déjà de la Touraine à la Vienne).

 
Carte pointée du 9 juin 2013 à 14h locales (réseau SYNOP). (c) KERAUNOS
 
 
 
Prochain point prévu vers 17h30 locales sauf évolution significative d'ici là
 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK