Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF1 à Macau (Gironde) le 1er janvier 2018

Le 1er janvier 2018, peu après 14 heures locales, une tornade de faible intensité (haut de l'échelon EF1) frappe les communes de Macau et de Ludon-Médoc, en Gironde. Le phénomène est confirmé à l'appui d'une enquête de terrain. 

La tornade de Macau survient dans un contexte tempétueux à l'origine de nombreux dégâts venteux, dont ceux d'Aize (Indre) et de Lathus-Saint-Rémy (Vienne), mais dont la nature exacte n'a pas pu être déterminée.

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 5,6 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 60 mètres (localement davantage)

* communes traversées : MACAU (Zone industrielle, Château Priban) ; LUDON-MÉDOC (Bernon, Bermant, Grasaquey, la Combe, Pachan)
* département : GIRONDE (33)
* altitude moyenne du terrain : 5 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; vignobles ; prairies ; systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : arbres feuillus adultes ébranchés ou déracinés ; plusieurs toitures en tôles arrachées ; panneaux de clôtures grillagées pliées ou descellés ; toitures d'habitations partiellement arrachées avec effondrement de cloisons intérieures ; cheminées et gouttières endommagées ; mobilier de jardin emporté ; un hangar en tôle soufflé ; poteaux électriques renversés ; remorque renversée et petit bateau de plaisance déplacé de 30 mètres ; cuves et containers déplacés ou retournés ; projection de débris et de tôles à une certaine distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.

Trajectoire de la tornade

© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Hangars et habitations sinistrés

La tornade de Macau du 1er janvier 2018 a pu être identifiée à l’appui d’une enquête de terrain réalisée par Mickaël Bourmont (Ciel Orageux). Elle met en évidence un axe de dégâts convergents sur une trajectoire d’au moins 5,6 kilomètres entre le Lombardon (Macau) et les rives de la Garonne à Ludon-Médoc. Les dommages sont principalement concentrés sur une bande de terrain large de 60 mètres, localement davantage en raison d’aspirations périphériques.

Les premiers dommages significatifs sont observés au sud de l’agglomération de Macau, dans la zone industrielle du Lombardon. Une caméra de vidéosurveillance, qui filme le phénomène à 14h07 locales, montre explicitement une rotation des vents qui accompagnent les précipitations. A cet endroit, le tourbillon endommage plusieurs toitures d’entreprises et projette de nombreux débris jusqu’à la voie de chemin de fer située à 200 mètres. L’entreprise Clémenson a particulièrement souffert, puisque le toit s’est en partie effondré dans l’enceinte du bâtiment.

En poursuivant sa course vers l’Est/Sud-Est, la tornade survole le Château Priban (Macau), puis les lieux-dits Bermant, Grasaquey, la Combe et Pachan (Ludon-Médoc) avant d’atteindre la Garonne. Au-delà du fleuve, les investigations cessent. Dans ce périmètre, les dégâts se répètent avec une intensité constante, qui relèvent de l’intensité EF1 (haut de l’échelon), soit des vents estimés proches de 150 à 170 km/h. Parmi les dommages les plus significatifs, la toiture d’une habitation est partiellement arrachée et certaines cloisons intérieures effondrées sous l’action du vent. Dans la campagne, plusieurs arbres sont déracinés ou ébranchés ; certains débris (tôles, branches, morceaux de bois) sont disséminés dans les prairies. Certains objets assez lourds (un petit bateau de plaisance, des containers, une cuve) sont également traînés par le vent sur quelques dizaines de mètres.

La tornade de Macau du 1er janvier 2018 intervient dans un contexte de forte instabilité liée au passage de la tempête Carmen (rafales comprises entre 110 et 130 km/h sur la façade Ouest de la France). Des dégâts venteux de nature convective sont également signalés dans l’Indre (Aize) et dans la Vienne (Lathus-Saint-Rémy) au sein des cellules orageuses les plus virulentes.
A

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK