Observatoire français des tornades et orages violents

Violents orages le soir du 27 juillet 2013 et la nuit suivante

Des orages particulièrement sévères ont frappé en fin d'après-midi, soirée et début de nuit une large bande centrale du pays. Les dégâts sont parfois sérieux.

 
Image satellite du 27 juillet 2013 à 20h locales (Météosat).Image satellite du 27 juillet 2013 à 20h locales (Météosat). Violents orages de Midi-Pyrénées à la Champagne et au Nord - Pas de Calais.
 
 

Résumé de l'épisode orageux

Faisant suite à une offensive orageuse exceptionnellement venteuse dans la nuit du 26 au 27 juillet (derecho généré par un MCC), cette journée du samedi 27 juillet commence par des orages déjà virulents dès 09h sur la Loire-Atlantique et la Vendée. Ceux-ci progressent en direction de la Normandie, où ils génèrent déjà des pluies localement fortes à la mi-journée.
 
A partir de 14h locales, un front orageux se constitue rapidement sur les Pays-de-la-Loire et gagne de nouveau la Normandie. Entre 17h et 20h, cette ligne orageuse balaie l'ensemble de la Normandie, sous la forme d'un MCS en arc ("bow echo"). Il provoque sur son passage de violentes rafales de vent et développe un arcus impressionnant, avant de poursuivre sa route vers le Nord - Pas de Calais. Une violente microrafale s'abat sur le département du Nord, près du Cateau-Cambrésis. En périphérie sud du système, d'autres cellules orageuses se forment en début de soirée sur la Picardie. Elles se décalent vers les Ardennes en début de nuit.
 
Dans le même temps, à partir de 15h30, d'autres cellules orageuses se forment sur la Corrèze et le Puy-de-Dôme. Un axe orageux très actif se constitue alors en moins d'une heure de Midi-Pyrénées à l'Auvergne. Sa partie nord constitue un MCS en gagnant la Bourgogne puis Champagne-Ardenne ; il balaie ces deux régions du sud vers le nord, en développant une forme arquée et en générant de violentes rafales de vent. Sa partie sud développe pour sa part plusieurs supercellules qui circulent entre Haute-Garonne et Aveyron jusqu'en milieu de nuit. Les chutes de grêle et les rafales de vent sont localement violentes.
 
En fin de nuit, soit à l'aube du dimanche 28 juillet, de nouvelles cellules à comportement supercellulaire éclosent sur l'Aveyron et balaient le Cantal et le Puy-de-Dôme. L'une d'elles donne naissance à une tornade d'intensité EF2 sur le secteur de Saint-Alyre-d'Arlanc.

 

Violentes rafales de vent de la Normandie au Nord - Pas de Calais

Une série de violentes macrorafales a été générée par cet épisode orageux sur la Normandie. Les départements de la Mayenne, de l'Orne, du Calvados, de la Seine-Maritime et de l'Eure ont été les plus sévèrement touchés. Les rafales de vent mesurées par les stations au sol ont atteint jusqu'à 130 km/h.
 
Mais, compte tenu des dommages observés, les pointes maximales sont estimées entre 160 et 190 km/h, notamment sur les communes de Greuville et de Belleville-en-Caux, en Seine-Maritime. Ces macrorafales se sont déclenchées le long d'un axe orageux intense, de forme arquée, qui présentait sur son flanc d'attaque un arcus particulièrement intense et bien structuré.
 
De fortes rafales de vent ont également été signalées au passage de ces orages sur le littoral du Pas-de-Calais.
 
La vidéo et les photos qui suivent présentent l'allure visuelle de l'arcus associé à ce système orageux extrêmement venteux :
 
 
 
      
   A gauche : photographie d'un arcus en Seine-Maritime - Twitter   /   A droite : arcus avec probable microrafale dans le Pas-de-Calais (Maxime THERY)
 
 
L'arrivée soudaine des rafales descendantes est particulièrement éloquente sur cette vidéo :
 
 
 
La sévérité de ces rafales de vent a été filmée par de nombreux témoins :
 
 
 
 
 
De très nombreux dommages aux arbres et aux toitures ont été signalés sur le passage de cette ligne orageuse. Le clocher de l'église de Greuville a été littéralement décapité, et un bâtiment agricole a été éventré sur la commune de Belleville-en-Caux, où par ailleurs une soixantaine de maisons ont été endommagées :
 
Clocher de l'église de Greuville détruit par les orages du 27 juillet 2013. (c) Paris-Normandie       Bâtiment agricole éventré sur la commune de Belleville-en-Caux, suite aux orages du 27 juillet 2013. (c) Paris-Normandie
Crédit photo : Paris-Normandie
 
 
Les dommages à proximité de ces deux communes sont importants. La vidéo réalisée par drone au-dessus de Greuville par Guillaume ADAM permet d'évaluer l'étendue des dégâts :
 
Troncs cassés et branches d'arbres arrachées par les macrorafales du 27 juillet 2013 en Normandie. Orages violents. (c) Mathieu ADAM     Troncs cassés et branches d'arbres arrachées par les macrorafales du 27 juillet 2013 en Normandie. Orages violents. (c) Mathieu ADAM     Troncs cassés et branches d'arbres arrachées par les macrorafales du 27 juillet 2013 en Normandie. Orages violents. (c) Guillaume ADAM
 
 
 
 
une violente microrafale s'abat également sur le département du Nord vers 22h10 locales. Les communes de Honnechy et du Cateau-Cambrésis sont touchées. Une partie d'un corps de ferme est entièrement soufflée, avec des morceaux de toiture projetés à plusieurs dizaines de mètres de distance. Les plus fortes rafales sont estimées proches de 200 km/h.
 
 

Autres faits marquants

en matinée, un facteur est foudroyé à Nantes, en pleine rue.
 
des orages supercellulaires très actifs se forment en soirée entre le Limousin et le nord de Midi-Pyrénées. Ces orages produisent des chutes de grêle de 5 à 7 cm dans le Lot-et-Garonne, des lames d'eau horaires de 50 à 80 mm (inondations à Eymoutiers) et des rafales convectives ponctuellement fortes (près de 100 km/h à Montauban, des dégâts venteux dans le Lot).
 
Grêle en Lot-et-Garonne (photo La Dépêche du Midi - Claudine VEYRAC)
 
 
une puissante macrorafale frappe l'Aveyron vers 20h locales et provoque des dommages sérieux sur l'ouest du département, à proximité de Villefranche-de-Rouergue. La vidéo ci-dessous a été filmée depuis la commune de Manhac, située en périphérie des orages les plus venteux. De très fortes rafales descendantes sont néanmoins observées :
 
 
 
un système orageux de méso-échelle (MCS) génère de puissantes macrorafales en soirée le long d'un axe qui s'étire de l'Allier aux Ardennes, en passant par la Nièvre, l'Yonne, l'Aube, la Haute-Marne et la Marne. Les rafales de vent atteignent 120 à 140 km/h sur plusieurs postes métérologiques. Vers 21h, à Joinville (Haute-Marne), 30 personnes sont blessées, dont 6 grièvement, suite à l'effondrement d'un chapiteau, qui n'a pu résister aux rafales descendantes.

Arcus à 30 km au nord de Moulins, direction Nevers - Eric TARRIT Arcus à 30 km au nord de Moulins, direction Nevers - Eric TARRIT
 
Arcus à 15 km de Reims dans la Marne - Fabrice GILLANT  Arcus à 15 km de Reims dans la Marne - Fabrice GILLANT  Dégâts venteux à 15 km de Reims dans la Marne - Fabrice GILLANT
 Arcus et dégâts venteux à 15 km de Reims dans la Marne - Fabrice GILLANT
 
 
une tornade d'intensité EF2 se forme à l'aube du 28 juillet sur le sud du département du Puy-de-Dôme. Les communes de Cistrières et de Saint-Alyre-d'Arlanc subissent de lourds dégâts.
 
 
 

Une configuration météorologique propice à des orages organisés et violents

Cet épisode orageux particulièrement virulent s'est développé au sein d'un flux de SSO très rapide et très dynamique. Ce flux était piloté par un minimum secondaire d'altitude positionné au nord-ouest du Portugal, avec un minimum principal au nord-ouest de l'Irlande.
Cette configuration a positionné le courant-jet sur un axe Espagne - Mer du Nord, induisant de très forts cisaillements sur une grande moitié ouest de la France, ainsi qu'une diffluence marquée en haute altitude, générée par des ondulations du jet. Le vent moyen près de la tropopause approchait 150 km/h sur l'ouest du pays.
 
 
Tourbillon relatif à 500 hPa, le 27 juillet 2013 à 20Z. WRF 16 km Europe. Run du 27.07.2013 00Z. (c) KERAUNOS      Vent et isohypses à 250 hPa, le 27 juillet 2013 à 20h locales. WRF 16 km Europe. Run du 27.07.2013 00Z. (c) KERAUNOS
 
 
La masse d'air en présence était d'origine tropicale, à la fois très humide, très chaude et très instable. On note une langue de thêta'w supérieures à 20°C à 850 hPa qui s'étire des Pyrénées à la Champagne et au Nord - Pas de Calais. Elle est associée à une instabilité latente très forte, avec MUCAPE souvent comprise entre 3.000 et 4.000 J/kg.
 
Thêta'w à 850 hPa, le 27 juillet 2013 à 20h locales. WRF 16 km Europe. Run du 27.07.2013 00Z. (c) KERAUNOS      MUCAPE et MULI, le 27 juillet 2013 à 20h locales. WRF 16 km Europe. Run du 27.07.2013 00Z. (c) KERAUNOS
 
 

En savoir plus sur cet épisode orageux

+ dossier complet sur la tornade EF2 de Saint-Alyre-d'Arlanc
 
 
 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK