Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Puygaillard-de-Quercy (Tarn-et-Garonne) le 30 octobre 1952

Le 30 octobre 1952, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse plusieurs communes du Tarn-et-Garonne, dont Puygaillard-de-Quercy. Les dégâts sont essentiellement observés sur de la végétation et quelques bâtiments agricoles.
  

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Puygaillard-de-Quercy (82) du 30 octobre 1952* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 6 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* communes traversées : VAÏSSAC (la Boissière), PUYGAILLARD-DE-QUERCY (les Garrands), BRUNIQUEL (les Hébrards, les Nouals)
* département : TARN-ET-GARONNE (82)
* altitude moyenne du terrain : 190 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels, surfaces en eau

* principaux dégâts : deux fûts métalliques de 200 litres transportés 300 mètres plus loin ; cèdre arraché ; toitures d'habitations endommagées ; toiture d'un hangar à charpente en bois soulevée puis disloquée (effondrement des murs de ce même hangar) ; pruniers, chênes et ormeaux arrachés ou brisés ; meule de paille entièrement emportée et dispersée

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
  

Trajectoire de la tornade

 
Trajectoire de la tornade EF2 de Puygaillard-de-Quercy (Tarn-et-Garonne) du 30 octobre 1952. © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 © Keraunos (fond de carte : Géoportail)
  

Une meule de paille emportée

La tornade de Puygaillard-de-Quercy du 30 octobre 1952, qui évolue dans un flux de nord-ouest, traverse trois territoires communaux situés à l'extrême est du Tarn-et-Garonne. Le tourbillon touche principalement des terrains agricoles.
 
Le phénomène est relaté dans la Dépêche du Midi, où les témoins interrogés croient reconnaître "des vols de corbeaux éparpillés". Parmi les dégâts à la végétation recensés, un cèdre imposant est arraché, et plusieurs autres arbres déracinés ou brisés (pruniers, chênes et ormeaux dont certains d'un mètre de diamètre). Sur un gros chêne, de branches sont tordues ou cassées. Une meule de paille (masse inconnue) est également emportée et dispersée.

Concernant les habitations, la tornade enlève essentiellement des tuiles, surtout sur les bords des toits. Un hangar avec une charpente en bois voit sa toiture soulevée, puis disloquée. L'ensemble du bâtiment s'est ensuite effondré (y-compris murs et piliers). Deux fûts métalliques de 200 litres (vides) sont transportés à 300 mètres. Enfin, dans une maison, une porte fermée est arrachée de ses gonds et emportée à plusieurs mètres contre un hangar. Ce type de dommages relève d'une intensité EF2.

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK