Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt (Dordogne) le 27 août 1900

Le 27 août 1900, en début d'après-midi, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse la vallée de la Dordogne et touche plus particulièrement plusieurs hameaux de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt. Le phénomène est particulièrement remarqué lors de la traversée du fleuve, avant sa dissipation.

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 2,4 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : PORT-SAINTE-FOY-ET-PONCHAPT (le Briat, la Rouquette), LE FLEIX (la Dordogne), SAINT-AVIT-SAINT-NAZAIRE (la Dordogne)
* départements  : DORDOGNE (24), GIRONDE (33)
* altitude moyenne du terrain : 70 mètres
* type de terrain : territoires agricoles, forêts et milieux semi-naturels, surfaces en eau
 
* principaux dégâts : arbres couchés ou déracinés ; vignobles dévastés ; une meule de paille emportée et totalement dispersée ; toitures enlevées ; nappes d'eau soulevées à plus de 50 mètres
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version) . Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Parcours de la tornade


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)
 

Une meule de foin emportée et des vignes dévastées

La tornade de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt du 27 août 1900 se développe sur un coteau de la vallée de la Dordogne, où elle traverse successivement le Briat, la Rouquette, puis le fleuve Dordogne avant de se dissiper définitivement.

Les dommages sont significatifs et relèvent du niveau d'intensité EF2 : arbres couchés ou déracinés, vignobles dévastés, une meule de paille emportée et totalement dispersée au Briat, toitures enlevées. Fait caractéristique, la tornade soulève les eaux de la Dordogne à une cinquantaine de mètres de hauteur d'après des témoins oculaires, avant de se briser contre le talus très élevé de la berge côté rive gauche.

En savoir plus sur les tornades

consulter  la  liste des tornades en France


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK