Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Cormenon (Loir-et-Cher) le 1er octobre 1910

Le 1er octobre 1910, dans l'après-midi, une tornade d'intensité modérée (EF2) est ressentie dans le village de Cormenon (Loir-et-Cher). Le phénomène provoque d'importants dégâts sur la végétation, mais épargne le coeur du bourg. 

Principales caractéristiques de la tornade

intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 1,5 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : SARGÉ-SUR-BRAYE (le Petit-Vault) ; CORMENON
* département : LOIR-ET-CHER (41)
* altitude moyenne du terrain : 125 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : couvertures des bâtiments enlevées ; gros peupliers renversés ou "enlevés comme fétus de paille" ; une souche d'arbre très vieux arrachée et replantée à la même place, racines en l'air et tête en bas

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version) . Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.

Trajectoire de la tornade

X
© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un bruit comparable "à celui de plusieurs batteries d’artillerie"

Le samedi 1er octobre 1910, au cours d'un orage qui grondait entre Rahay et Baillou, une tornade d'intensité significative traverse les territoires de Sargé-sur-Braye et de Cormenon, où elle provoque des dégâts importants sur la végétation. En l'état actuel des connaissances, le phénomène parcourt a minima 1,5 kilomètre, selon un sens de déplacement de l'ouest vers l'est, en cohérence avec la reconstitution du flux atmosphérique pour cette journée-là.

Le phénomène, accompagné d'un "bruit comparable à celui de plusieurs batteries d’artillerie au galop sur un terrain sec", semble prendre naissance au Petit-Vault, où des couvertures de bâtiments sont enlevées. Dans le b, de gros peupliers sont renversés et plusieurs "enlevés comme fétus de paille". Autre détail qui démontre de la force du tourbillon : une souche "plus que séculaire" est arrachée et replantée à la même place, "racines en l’air et tête en bas". On signale encore des dommages sur des toitures à proximité du bourg, mais le village en tant que tel est épargné. Les investigations cessent au-delà de ce point, d'où la trajectoire limitée à 1,5 kilomètre.

Les éléments à disposition permettent de classer la tornade de Cormenon en intensité EF2 sur l'échelle améliorée de Fujita.

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK