Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Céaucé (Orne) le 2 septembre 1902

Le 2 septembre 1902, durant l'après-midi, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse la Mayenne et l'Orne, et plus particulièrement le territoire de Céaucé qui apparaît le plus atteint. Le phénomène endommage de nombreux arbres fruitiers et des toitures. 

Il est à noter que la tornade de Céaucé intervient moins de 3 mois après les tornades EF2 de Sourdeval (Manche) et de Vaudry (Calvados), à peu de distance de Céaucé.

Principales caractéristiques de la tornade

intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 6,1 kilomètre (distance minimale certaine) 
* largeur moyenne : 75 mètres

* communes traversées : SOUCÉ (le Theil), CÉAUCÉ (la Guyardière, Launay Frénay, la Gare, la Noirerie, l'Hôtellerie, Launay Trébaudière, la Moulin, la Normanderie, la Raitière), AVRILLY (la Bunouderie, le Haut Mont Chauveau)
* départements : MAYENNE (53), ORNE (61)
* altitude moyenne du terrain : 155 mètres
* type de terrain : territoires agricoles

* principaux dégâts : arbres arrachés ; poiriers abattus et couronnes projetées à grande distance ; toitures et barrières arrachées ; personnes et animaux roulés à terre

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version) . Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.

Parcours de la tornade

X
XX

Un ronflement semblable à celui de plusieurs trains

La tornade de Céaucé du 2 septembre 1902 est détaillée dans la presse locale, dont le Journal d'Alençon. Au sein d'un axe de dégâts d'environ 23 kilomètres entre Ambrières-les-Vallées (Mayenne) et le Mont-Margantin (Orne), un phénomène tourbillonnaire d'une intensité significative (EF2) a pu être identifié sur un parcours d'au moins 6,1 kilomètres, principalement à Céaucé.

La tornade semble être aperçue de loin, puisque du côté de Gorron, les témoins décrivent un nuage "descendant en pointe vers le sol". La tornade ainsi constituée, accompagnée d'un bruit caractéristique de "plusieurs trains roulant ensemble à toute vitesse", prend alors la direction de Soucé, où les premiers dommages sont documentés. 

Sur une bande de terrain large de 50 à 100 mètres, le nuage, qui "se mit à tournoyer avec une rapidité effrayante", traverse successivement le Theil (Soucé), la Guyardière, Launay Frénay, la Gare, la Noirerie, l'Hôtellerie, Launay Trébaudière, la Moulin, la Normanderie, la Raitière (Céaucé), enfin la Bunouderie et le Haut Mont Chauveau (Avrilly). Au sein de ce couloir, les dégâts sont significatifs et relèvent d'une intensité EF2 : arbres arrachés, poiriers abattus et couronnes projetées à grande distance, toitures et barrières arrachées, personnes et animaux roulés à terre. Si personne n'est blessé, le préjudice matériel s'élève à 50 000 Francs.

L'analyse des dommages tend également à démontrer que la structure du tourbillon subit des ondulations et marque une influence parfois chaotique au niveau du sol : dans certaines parcelles, seuls les arbres les plus hauts sont atteints ; dans d'autres, les dommages concernent la végétation basse et les cultures. Il semble également que les coteaux du ruisseau d'Ortel aient pu influencer la trajectoire de la tornade, à en juger par l'inflexion observée en fin de parcours.

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK