Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF0 à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) le 18 octobre 1929

Le 18 octobre 1929, vers 15h20 locales, deux trombes marines sont observées depuis le poste météorologique d'Antibes (Alpes-Maritimes). L'une d'elles s'échoue sur la terre ferme à Cagnes-sur-Mer, à proximité du Cros de Cagnes. En l'absence de dommages observés, la tornade est classée par défaut en intensité EF0 sur l'échelle améliorée de Fujita.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée (plusieurs kilomètres en mer)
* largeur moyenne : 20 mètres (estimation)

* commune traversée  : CAGNES-SUR-MER (Cros de Cagnes)
* département : ALPES-MARITIMES (06)
* altitude moyenne du terrain : 1 mètre
* type de terrain : forêts et milieux semi-naturels ; surfaces en eau
 
* principaux dégâts : pas de dégâts recensés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version) . Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade

© Keraunos (source : La Météorologie, 1930)

Deux trombes marines simultanées au large d'Antibes

La tornade de Cagnes-sur-Mer du 18 octobre 1929 est issue de l'une des deux trombes marines qui ont été observées depuis le poste météorologique d'Antibes, à plusieurs kilomètres de là, vers 15h10-15h20 locales. M. Renard, dans la Météorologie de 1930, livre un récit détaillé des événements.

D'après ses observations, les deux phénomènes marins, observés à l'Est/Sud-Est d'Antibes, sont distants l'un de l'autre d'environ 2 kilomètres. La première trombe (celle qui touche terre de façon certaine) a la forme d'un "cône nébuleux" assez massif et faiblement incliné, à la base duquel un buisson marin est très bien constitué. Le mouvement giratoire imprimé par l'eau semble indiquer un sens de rotation cyclonique. La seconde trombe, quoique plus éloignée que la première, semble d'une moindre largeur et présente un aspect plus tortillé.

Selon un sens de déplacement du Sud-Est vers le Nord-Ouest (avec une inflexion de la trajectoire vers le Nord en fin de parcours), les deux trombes prennent la direction du rivage, à une vitesse de déplacement estimée à 30 km/h. La première trombe, dont le diamètre est estimé à 20 mètres, atteint la terre ferme près de l'embouchure du Var, au Cros de Cagnes. Elle fait voler quelques galets, puis se dissipe, avec une base nuageuse qui conserve la forme d'une poche. La seconde trombe, qui prend la direction de Nice, est trop éloignée de l'observateur pour qu'il puisse évaluer son éventuel contact au niveau de la terre ferme. 

En l'absence de dommages, la tornade de Cagnes-sur-Mer du 18 octobre 1929 est classée en intensité EF0 sur l'échelle améliorée de Fujita.

Illustration des deux trombes marines (source : la Météorologie) : 


Nous tenons à remercier Gwenaël Milcarek qui nous a transmis les informations relatives à cette tornade. 

En savoir plus sur les tornades

consulter  la  liste des tornades en France


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK