Observatoire français des tornades et orages violents

Tornade EF2 à Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône) le 21 septembre 1871

Le 21 septembre 1871 en début de matinée, une trombe se forme sur l'étang de Berre et devient une tornade d'intensité modérée (EF2) en traversant la commune. Le phénomène blesse trois personnes et endommage une chapelle.
 

Principales caractéristiques de la tornade                                                                      

* intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 4,5 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : BERRE-L'ÉTANG (boulevard Frédéric Mistral, Mauran)
* département touché : BOUCHES-DU-RHÔNE (13)
* altitude moyenne du terrain : 4 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, surfaces en eau

* principaux dégâts : arbres (platanes, amandiers, peupliers, oliviers) déracinés ou tordus ; vignes effeuillées ; vitres brisées, volets arrachés avec les pierres permettant de sceller les gonds ; toitures partiellement ou entièrement enlevées ; toiture d'une fabrique de chapeaux arrachée ; un homme, cramponné à sa charrette, poussé avec elle à sept ou huit mètres plus loin ; bateau, qui était amarré et tiré sur le rivage, mis en pièces ; charrettes renversées ou roulées à plus de 50 mètres ; toiture et clocheton d'une chapelle emportés ; paille, algues, broussailles et bois enlevés et éparpillés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade 

X

X

L'ancienne chapelle de Saint-Antoine endommagée

La tornade de Berre-l'Étang du 21 septembre 1871, qui se produit à la suite d'un orage de grêle, est issue d'une trombe qui s'est formée sur l'étang de Berre avant de prendre la direction de la ville. D'après le Petit Marseillais, "C'est un fracas épouvantable, un brouhaha assourdissant, un tumulte, une confusion indescriptibles. Cela dure tout au plus deux minutes on dirait le bruit d'une centaine de bombes qui éclatent les unes après les autres."

La tornade touche terre au niveau de l'ancienne chapelle de Saint-Antoine (aujourd'hui disparue, elle se situerait au milieu du boulevard Frédéric Mistral). Sur le rivage voisin, la tornade emporte et met en pièces un bateau qui y était amarré et tiré. Un autre bateau est également fortement endommagé. Des tas de paille, d'algues, du bois et des broussailles sont enlevés et éparpillés. Plusieurs charrettes, placées en dehors de la route, sont renversées sur le côté ; d'autres roulent plusieurs fois sur elles-mêmes et restent sens dessus-dessous ; d'autres encore sont poussées sur leurs roues à une distance de plus de 50 mètres, et ne s'arrêtent que contre des tas de fumier dans lesquels les brancards s'enfoncent.

Concernant la chapelle de Saint-Antoine,
la toiture et le clocheton sont emportés. Deux hommes sont blessés à la tête; un troisième reçoit quelques contusions. Les maisons qui lui font face sont également atteintes. Plus loin, la toiture du Cercle de l'Assomption est enlevée et lancée à 10 mètres. A l'intérieur, une cloison est renversée ainsi que la rampe. Deux tableaux sont arrachés du mur auquel ils étaient accrochés.

Dans la campagne, la tornade brise des arbres, déracine des amandiers, des oliviers et des peupliers, tord des haies, effeuille des vignes. Deux personnes sont renversées, un homme se cramponne à sa charrette ; il est poussé avec elle sept ou huit mètres plus loin.

A trois kilomètres environ de Berre-l'
Étang, la toiture d'une fabrique de chapeaux est arrachée. Enfin, après avoir continué sa course vers le Nord-Ouest, la tornade se dissipe près du hameau de Mauran.

Les dommages observés relèvent d'une intensité EF2 sur l'échelle améliorée de Fujita.

En savoir plus sur les tornades



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK