Observatoire français des tornades et orages violents

Orages nocturnes dans le sud Aquitaine le 18 mai

Après la belle chasse du week-end, un autre front orageux actif a touché l’Aquitaine mercredi en début de soirée jusqu’au matin.

Vu d’Arome dont les prévisions restaient fixes au fil des runs, je décide d’embarquer deux autres chasseurs, direction Labouheyre dans le Landes. Les orages devaient arriver vers 21h00 mais quand nous sommes placés à 20h00, une petite cellule trés esthétique, dessous s’est formé un cône qui est restait un long moment mais avec une rotation assez faible, il nous donnera quelques intra qui passent au dessus de nos têtes.

On distingue derrière le premier gros orage remontant des Pyrénées. Il se séparera en deux cellules longeant l’A63. Nous partons nous placer à Solférino (à quelques kilomètres de notre position) quand on sort de la forêt pour se retrouver dans les grandes parcelles de maïs on découvre une cellule massive avec une ambiance fantastique!

À droite de la cellule un rideau de pluie, à sa base on comprend qu’il y a beaucoup de vent et à gauche un nuage mur sous lequel il y a de beaux impacts.
Chassés par la pluie, nous nous replaçons 20km plus au nord à Liposteye, toujours au bord d’un champs de maïs, qui sont les seuls points de vue dégagés de la forêt landaise.
La cellule va passer juste devant nous dans un virulent nuage de poussières. Nous allons la laisser circuler pendant plus d’une heure devant nos yeux, le spectacle à l’arrière est splendide avec des impacts et des intras.

Autour de nous d’autres cellules éclairent l’horizon qui sont sur Aire-sur-Adour, Orthez et Dax. Nous retournons donc à notre premier spot, un pont sur l’A63 pour voir passer celle venant de Dax, à l’avant que des intranuageux. A l’arrière, quelques impacts pour faire quelques photos d’ambiance. La chasse se termine vers minuit, je dépose mes acolytes et remonte vers chez moi (sur la cote Médocaine) quand je commence à voir des flashes vers la sortie du bassin et sur l’océan. Je fais donc un crochet par Lacanau océan d’où je peux observer 3 cellules, une au large plein ouest, une sur le bassin d’Arcachon et une dernière plus prometteuse au sud-ouest qui devrait rentrer dans les terres au vers Lège Cap-Ferret.

Je fais quelques photos de celle venant de passer sur le bassin qui s’engouffre dans les terres, il est 3h du matin ça fait 7h que le chasse. Ma batterie rend l’âme donc direction le lit pour profiter des 3h de sommeil qu’il me reste. À 7h00 du matin, les derniers orages quittent l’Aquitaine par la pointe du médoc.

Arrivée suprise d’une petite cellule à l’avant du front depuis l’A63 à Labouheyre :




Léger cône sous la cellule avec foudre extra nuageuse :




La seconde cellule arrivant des Pyrénées avec son rideau de pluie :




Aprés le replacement sur Liposteye :




Bel intra nuageux éclairant toute la cellule, on distingue la poussière soulevée par l’orage :






L’arrière de la cellule nous laisse voir de beaux éclairs :






Le rideau de pluie est toujours bien visible éclairé par les éclairs :




Derniére photo de cette cellule qui s’éloigne :




Photo d’ambiance à l’arrière de la troisième petite cellule :






Dernière photo depuis Lacanau Océan avec que mon appareil s’éteigne :








Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK