La plupart des tornades en France ne provoquent que des dommages matériels. Néanmoins, il arrive qu'elles provoquent des blessés au sein de la population, voire des morts, notamment lorsqu'elles atteignent ou dépassent l'intensité EF2.

Tornades meurtrières : blessés et décès liés aux tornades en France

On peut raisonnablement considérer que plus d'une tornade française sur 20 provoque au moins un blessé, ce qui confirme que ce phénomène, aussi bref soit-il, présente une menace directe et sérieuse pour la sécurité des personnes.
Le risque apparaît dès le bas de l'échelle, avec environ 2% des tornades d'intensité EF0 qui causent des blessés. Le risque s'accroît ensuite rapidement avec l'intensité. A partir du niveau EF2, le risque de décès devient sensible. Une tornade EF3 sur quatre provoque au moins un décès. Ce ratio monte significativement lorsque l'intensité EF4 est atteinte : seule une EF4 sur quatre ne cause pas de décès.
Au niveau maximal EF5, il y a quasi certitude de déplorer blessés et décès sur le trajet suivi par la tornade.

Répartition géographique des tornades meurtrières

La répartition géographique des tornades meurtrières fait apparaître des occurrences plus nombreuses dans les zones régulièrement soumises au phénomène, et ce malgré des disparités nettes en terme de densité de population. Les deux départements qui ont subi le plus de décès liés aux tornades sont actuellement l'Hérault, le Doubs et le Pas-de-Calais.