Le 28 mai 1812, en fin d'après-midi, une tornade meurtrière de très forte intensité (EF4) traverse plusieurs communes de l'Artois et de la Gohelle, dans le département du Pas-de-Calais, et provoque des dégâts matériels considérables sur son passage. La commune de Fouquières-lès-Lens est particulièrement sinistrée avec de nombreuses destructions.
 
Il est à noter que la trajectoire de cette tornade emprunte temporairement celle de la tornade EF1 d'Achicourt (Pas-de-Calais) survenue lors de l'outbreak du 10 août 2014
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Fouquières-lès-Lens (62) du 28 mai 1812intensité maximale : EF4, soit des vents estimés de 270 km/h et 320 km/h
* distance parcourue : 25 kilomètres 
* largeur moyenne : indéterminée (environ 70 mètres de largeur pour la partie la plus touchée à Fouquières-lès-Lens)
 
* communes traversées : WAILLY, ACHICOURT, MÉRICOURT, FOUQUIÈRES-LÈS-LENS
* département : PAS-DE-CALAIS (62)
* altitude moyenne du terrain : 70 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles, zones humides

* principaux dégâts : une centaine de bâtiments détruits (maisons, fermes, granges écuries) ; un moulin enlevé de ses bases, soulevé à 3 mètres de hauteur et jeté à 15 mètres en direction du sud ; très grandes projections à distance ; gros dégâts sur la végétation, notamment dans des marais

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
  

Trajectoire de la tornade

 Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF4 de Fouquières-lès-Lens (Pas-de-Calais) du 28 mai 1812. Trajectoires fléchées : portions dévastées. Trajectoire non fléchée : informations absentes. © Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)
© Keraunos (fond de carte : Carte de l'Etat-Major de 1820-1866)

 

100 bâtiments détruits et deux victimes décédées

La tornade de Fouquières-lès-Lens s'est déroulée lors d'un violent orage qui a été ressenti à Arras et dans les communes environnantes. Selon une trajectoire du sud-ouest vers le nord-est, la tornade, qui s'est formée sur le territoire de Wailly, a parcouru une distance totale de 25 kilomètres jusqu'aux marais de Fouquières-lès-Lens. Un annuaire de 1814, qui évoque le phénomène, précise toutefois que les effets de la tornade sont interrompus entre Achicourt et Méricourt, soit sur une distance d'environ 13 kilomètres. Nous ignorons toutefois si cet espace a été réellement épargné, ou si les dégâts n'ont pas été mentionnés compte tenu de la grande ruralité des lieux.
 
La tornade a produit des dommages considérables sur son parcours : d'une part, entre Wailly et Achicourt, où le bilan est déjà lourd : 18 maisons, 13 granges, 9 étables ou écuries sont détruites. Les débris de ces bâtiments sont emportés à de grandes distances.
 
L'agglomération d'Arras et la vallée de la Scarpe semblent épargnées, puisqu'aucun dégât n'est mentionné. Nous pouvons supposer que la tornade a contourné la ville, ou s'est temporairement rétractée après avoir touché Achicourt.
 
De nouvelles informations nous parviennent dans le canton de Vimy, où la tornade a produit des dommages entre Méricourt et Fouquières-lès-Lens. Dans cette dernière commune, la dévastation est totale : 60 bâtiments (fermes, maisons) sont détruits. Un moulin a même été enlevé de ses bases, soulevé à 3 mètres de hauteur et a été jeté à 15 mètres en direction du sud. Un extrait de l'annuaire témoigne de la violence du phénomène : "Sur une étendue de 200 pieds (66 mètres) de largeur et dans toute la longueur de la commune de Fouquières, rien n'est resté debout." Conséquences habituelles lors de tornades de très forte intensité, les murs des bâtiments détruits sont couchés dans des sens différents, comme le souligne la même source.
 
La tornade se dissipe enfin définitivement dans les marais de Fouquières qu'elle a partiellement détruits. 
 
Il est à noter que deux enfants ont péri dans cette tornade. Une fillette de 9 ans a pu, quant à elle, éviter la mort alors qu'elle était entraînée par le souffle dans un puits. Elle doit sa survie à un homme, âgé de 60 ans, qui lui a porté secours. 
 
L'habitat traditionnel rural de cette partie du Pas-de-Calais, est constitué de constructions mixtes, généralement faites de torchis et de toits en chaume, surtout loin des agglomérations. Au coeur des villages, on peut également rencontrer des habitations en pierre de taille. Nous pouvons donc considérer que les dégâts de la tornade de Fouquières-lès-Lens relèvent d'une intensité EF4. 
 
Notons enfin que d'autres communes situées plus au nord ont subi des dégâts suite à des rafales de vent destructrices sur un front large de 5 kilomètres : Pont-à-Vendin, Vendin-le-Vieil, Estevelles, Meurchin et Carvin.
 
 

Un mois de mai 1812 désastreux dans l'Artois

Si la tornade de Fouquières-lès-Lens a semé la désolation dans plusieurs communes du Pas-de-Calais, elle fait pourtant suite à un premier orage, survenu le 20 mai 1812, et qui a déjà sinistré 30 communes de l'arrondissement d'Arras en raison de la grêle. Les récoltes ont en effet été ravagées par des grêlons de gros diamètre.
 
Ailleurs en France, une tornade d'intensité EF0 a également été observée sur les rives de la Loire à Nantes, le 17 mai 1812.
 
 

En savoir plus sur les tornades en région Nord-Pas de Calais

 
Evénéments orageux remarquables en région Nord-Pas de Calais.          Climatologie des tornades en région Nord-Pas de Calais.