Observatoire français des tornades et orages violents

Episode caniculaire exceptionnel avec parfois plus de 43°C en cette mi-juin

Un épisode caniculaire intense va concerner la France en cette fin de semaine avec des records mensuels ou absolus attendus.

Suivi de l'épisode

Point le 19 juin à 18h - Les très fortes chaleurs se décalent vers l'est
Les températures, encore très chaudes sur le nord-est et le centre-est du pays, ont battu localement des records pour un mois de juin ce dimanche. Avec 36,7°C, la station de Chambéry-Aix les Bains a battu son record mensuel de 2003.
Les autres stations, de Lyon à Strasbourg, en passant par Clermont-Ferrand ont enregistré des valeurs de 35 à 38°C mais les records n'ont pas été atteints.
La chaleur va persister ce lundi sur le centre-est avec encore 34 à 36°C possibles. L'épisode caniculaire touche toutefois à sa fin progressivement.
Point le 19 juin à 8h - Nuit tropicale dans l'est et le sud...
Les vents de sud à sud-est sont restés en place durant la nuit, limitant la baisse des températures dans le sud et l'est de la France. Des minimales allant jusqu'à 27°C ont été relevées à Villefranche/Saône (69) et à Dourgne (81). A Lyon-centre, le mercure n'est pas descendu sous les 26°C. 

De nombreuses stations sont au-dessus de 20/22°C entre le sud-ouest et la façade est du pays. Des records absolus de haute minimale ont été battus :
* 25.8 °C à Saint-Dizier (52) - ancien record 24.8°C en juillet 2015
* 24.2°C à Vichy (03) - ancien record 23.5°C en août 2020
* 23°C à Besançon (25) - ancien record 22.8°C en juillet 2020

Des records mensuels de haute minimale ont également été battus :
* 24.6°C à Mâcon - ancien record 22.8°C en juin 2019
* 23.4°C à Clermont-Ferrand (63) - ancien record 22.6°C en juin 1931
* 23.4°C à Saint-Etienne (42) - ancien record 23.0°C en juin 2003
* 22.5°C au Puy (43) - ancien record 21.6°C en juin 1931
* 22.3°C à Aurillac (15) - ancien record 19.9°C en juin 1986
* 21.6°C à Langres (52) - ancien record 21.5°C en juin 2019
* 20.2°C à Luxeuil-les-Bains (70) - ancien record 19.6°C en juin 2003




Point le 18 juin à 19h - Jusqu'à 43°C dans le sud-ouest...
Comme attendu, la journée de ce 18 juin a été exceptionnellement chaude dans l'ouest et le sud. L'anomalie thermique à l'échelle nationale atteint +8.6°C sur la journée, soit l'anomalie la plus importante observée en France.

La masse d'air circulant sur le sud-ouest de la France est également la plus chaude observée aussi tôt dans l'année.
Des records absolus ont été battus sur plusieurs stations, dont Biarritz avec 42.9°C au plus chaud. Les vents d'ouest sont ensuite rentrés rapidement, faisant baisser la température de près de 16°C en 30 minutes seulement. De 42.9°C à 16h30, le mercure est passé à 27.4°C à 17h puis à 22.4°C à 18h ! Ces coups de galerne sont fréquents dans le sud Aquitaine. Toutes les stations environnantes ont subi le même sort.
A San Sebastian en Espagne, après une maximale à 43.5°C à 16h, le mercure a baissé à 23.5°C à 18h.

On notera une valeur maximale de 43.4°C à Pissos (40), sur une station de classe 4, qui surchauffe un peu. Mais les valeurs de 40 à 42°C ont été généralisés au sud Aquitaine.
Des records absolus ont également été battus à Socoa (42°C), au Cap Ferret (41.9°C), à Rochefort (40.6°C), Niort (40.1°C) et Tarbes (39.2°C). Les records mensuels sont très fréquents sur le réseau principal :






Demain, la chaleur va régresser sensiblement au nord-ouest et sur la frange Atlantique. Mais des valeurs de 38/39°C seront encore possibles en Occitanie, 36 à 38°C en allant vers le centre-est et le nord-est du pays avec de possibles records mensuels. La nuit sannonce tout de même étouffante sur le sud et l'est avec parfois 24/25°C de minimale !




Point le 18 juin à 9h - Nuit tropicale dans l'ouest...
La nuit a été chaude, avec des valeurs > 20°C fréquentes, caractérisant une nuit tropicale. Le thermomètre n'est pas descendu sous les 25°C à Biscarosse, sous les 23.5°C à Belle-Ile et Toulouse-Blagnac. Concernant Belle-Ile, il s'agit d'un record absolu de haute minimale, à condition que la valeur tienne jusqu'à 18h UTC ce soir (ce qui reste à voir).
Les îlots de chaleur urbains ont fait leur effet avec 25°C au plus froid de la nuit dans l'hypercentre de Toulouse.





Point le 17 juin à 19h - Plus de 40°C dans le sud...
La journée a été comme attendu très chaude, voire record dans l'ouest et le sud. Sur le réseau principal, c'est à Carcassonne qu'il a fait le plus chaud avec 40.7°C (nouveau record mensuel). Des records absolus ont été battus sur des stations secondaires comme Pissos (41.7°C) et Revel (40.2°C). D'autres records, listés ci-après ont été parfois largement battus :


On notera qu'il a fait jusqu'à plus de 42°C entre Vidourle, Corbières et Minervois, mais sur des stations souvent de classe 4, exposées à la surchauffe. A noter tout de même jusqu'à 41.3°C à Lézignan-Corbières dans l'Aude.
La station de Nîmes-Courbessac a atteint 40.5°C, celle de Garons 40.4°C. Toutes les autres stations du réseau principal sont restées sous 40°C :




La nuit prochaine, les minimales vont rester élevées avec souvent 19/23°C voire davantage dans les agglomérations. A noter des minimales pouvant excéder 25/26°C dans le domaine du vent d'Autan qui doit se lever dans la nuit.

Demain, la chaleur va atteindre son paroxysme. Le flux va se dynamiser en basse couche, ce qui pourra favoriser les effets locaux (foehn dans le sud Aquitaine). Ainsi, il ne serait pas étonnant de pouvoir observer des valeurs supérieures à 43°C entre Pyrénées-Atlantiques et Gironde. Les records absolus de chaleur pour ce secteur devraient être battus. 


En allant vers le nord, les maximales vont également atteindre des niveaux inédits pour cette période de l'année avec 38 à 41°C (40°C attendu à Paris). Des records mensuels, voire quelques records absolus sont prévisibles.


 


 

Point le 17 juin à 08h - Chaleur toute la nuit dans le sud-est
Les minimales de la nuit sont restées très élevées dans le sud-est, entre l'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône où la température n'est pas passée sous les 25°C (seuil de chaleur atteint toute la nuit). Il a fait, oar exemple, au minimum 26.8°C à Tarascon (13), 26.5°C à Sète (34), 26.1°C à Eyragues (13).
Des records mensuels de haute minimale ont été battus sur plusieurs stations du secteur : Avignon 25.1°C, Arles 23.9°C ou Tarascon 26.8°C. A noter que ces stations n'ont qu'une trentaine d'années de recul.


Point le 16 juin à 19h - Les 40°C les plus précoces relevés (hors Corse)...
La masse d'air à 850 hPa s'est bien réchauffée ce jeudi avec une valeur de 22.8°C relevée par le radiosondage de Bordeaux-Mérignac à la mi-journée. L'advection d'air chaud s'amorce donc plus significativement et va remonter vers le nord ces prochaines heures. On notera :




Les premières valeurs à 40°C et plus ont été relevées entre Aude et Hérault ce jeudi après-midi avec 40°C à Saint-Jean-de-Minervois (34) sur une station de classe 2.
D'autres valeurs plus élevées (jusqu'à 41.5°C) ont été enregistrées, mais sur des stations vraisemblablement soumises à surchauffe (classe 4). Il s'agit en tous les cas des 40°C les plus précoces relevés en France (hors Corse).
Sur le réseau principal, il a également fait jusqu'à 38.4°C à Aubenas (07), 38.1°C à Toulouse-Blagnac (31), Cazaux (33) et Carcassonne (11). A noter, sur une station secondaire, 38.4°C à Castelnaudary (11) qui bat son record mensuel de maximale.

Demain vendredi, la chaleur va s'intensifier et gagner vers le nord. Des valeurs de 40 à 41°C sont envisagées sur le sud-ouest et en Languedoc, avec des pointes localement possibles à 42°C dans le Minervois.
Le modèle ICON 7 km illustre ce potentiel. La barre des 38°C pourrait localement être atteinte jusqu'au nord-ouest du pays. On notera que la masse d'air va continuer de s'assécher, notamment dans l'axe de la dorsale (dans l'ouest), où des valeurs d'humidité relative proches de 15% sont prévues :

Modélisation des températures pour le 17 juin - ICON via WxCharts.com

Modélisation de l'humidité relative pour le 17 juin - ARW 3 km


Un épisode intense et inédit avant le solstice d'été

Après un mois de mai extrêmement chaud sur la France, une nouvelle vague de chaleur, exceptionnelle de par son intensité et sa précocité, touche la France en cette mi-juin. Depuis le début de la semaine du 13 juin, les fortes à très fortes chaleurs dominent sur le sud du pays en particulier.

Une dorsale anticyclonique s'étend dès ce jeudi 16 juin sur la France, pour s'axer ensuite dans l'ouest vendredi et samedi avant de pivoter un peu plus vers l'est dimanche. Des géopotentiels proches des valeurs records sont prévus en fin de semaine sur le sud-ouest du pays notamment.
La chaleur devrait être la plus extrême dans l'axe de la dorsale, sur l'ouest de la France : 

Z500 et températures à 500 hPa - WRF 10km


La masse d'air advectée lors de cet épisode atteindre parfois des records pour la période de l'année, notamment sur le nord-ouest du pays. A 850 hPa, niveau choisi pour considérer les caractéristiques d'une masse d'air, les valeurs dépasseront parfois les 25°C :

Températures à 850 hPa - WRF 10km


Un suivi de la situation est proposé dès jeudi 16 juin, sur cette même page et sur notre fil Twitter.


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK