Observatoire français des tornades et orages violents

Episode pluvio-orageux très étendu dans l'est et le sud-est les 3 et 4 novembre

Un épisode pluvio-orageux actif et très étendu a concerné l'est et le sud-est de la France durant 48h. Des cumuls de pluies supérieurs à 100 mm ont été fréquemment relevés. Localement, des pointes entre 300 et 400 mm sont enregistrées sur l'Ardèche ou les Alpes-Maritimes.

 
Image satellite vapeur d'eau du 4 novembre 2014 à 06h TU. © Eumetsat
Animation satellite vapeur d'eau et IR du 3 novembre 00h TU au 4 novembre 2014 à 18h TU. © Eumetsat
 
 

Résumé de l'épisode

L'épisode des 3 et 4 novembre s'est déroulé en deux phases distinctes. La phase cévenole s'est illustrée par la persistance d'orages très pluvieux durant près de 24h sur les Cévennes gardoises et ardéchoises. Ces orages se sont intensifiés dès la fin de matinée du lundi 3 novembre pour atteindre leur paroxysme dans l'après-midi et soirée. Des lames horaires proches de 50 mm ont été enregistrées sur la Tanargue.
 

Sur l'ensemble de l'épisode, il a ainsi été relevé 406 mm à Barnas (07), 398 mm à Antraigues-sur-Volane (07) et 381 mm à La Souche (07). Depuis le début de l'automne, la lame d'eau sur les Cévennes ardéchoises dépasse donc les 1.500 mm dans les endroits les plus arrosés sur la Tanargue. Cette phase cévenole s'est par ailleurs étendue jusqu'au nord-ouest du Gard, l'amont du bassin de la Cèze et le Grand-Combien ayant été les plus concernés avec jusqu'à 288 mm mesurés à Malons-et-Elze par exemple.

En soirée et première partie de nuit du 3 au 4 novembre, des orages ont commencé à éclore près de la vallée du Rhône, entre le nord-ouest du Vaucluse et le sud de la Drôme. Dans le même temps, la limite frontale s'est activée dans l'ouest et des orages organisés en lignes multicellulaires ont éclaté du Limousin à la Bourgogne.

Activité foudre relevée au cours de la journée du 3 novembre - Blitzortung/Keraunos

 

En journée du 4 novembre, le front froid a ondulé durant 24h sur l'est de la France. Ainsi, le pluies se sont généralisées et ont été abondantes du Jura au val de Saône et de la bordure est du Massif-Central à l'est de PACA. Dans le val de Saône, jusqu'au Lyonnais et sur le Pilat, les cumuls dépassent 100 mm et atteignent même des valeurs exceptionnelles à Chalons-sur-Saône (71) avec 142 mm ou à Dijon où le cumul mensuel est battu .

Si les cumuls relevés sur l'ouest de la Provence ont été très modérés, ils se sont à l'inverse révélés très abondants et même remarquables sur les Alpes-Maritimes. Des orages très pluvieux se sont succédés, notamment dans la région de Nice où près de 80 mm ont été enregistrés en 2h. A Nice, le record mensuel de précipitations a été battu avec 159,7 mm (il est tombé 215 mm au nord de la ville).

C'est dans les vallées de la Roya et de la Vésubie que les pluies ont été les plus intenses. A Breil-sur-Roya, les 300 mm ont été dépassés. Avec 318 mm dont la quasi totalité en 24h, cette lame correspond à un niveau R4.

Activité foudre relevée au cours de la journée du 4 novembre - Blitzortung/Keraunos


D'un point de vue hydrologique, l'ensemble des cours d'eau ardéchois ont vivement réagi à ces nouvelles précipitations. C'est sur le nord de l'Ardèche, sur le Doux, la Cance que les crues ont été les plus marquées. Dans la Loire, le Gier a connu une crue d'ampleur significative, n'atteignant pas la référence de décembre 2003. Des inondations importantes ont été constatées sur l'aval du cours d'eau.
Les réactions hydrologiques ont été significatives dans les vallées des Alpes-Maritimes (Vésubie, Roya) et en Bourgogne (bassins de l'Arroux et de la Bourbince).

Il faut noter que durant cet épisode pluvio-orageux, deux tornades ont frappé le Nord et les Bouches-du-Rhône. Plusieurs trombes marines et tubas se sont développés dans la traîne sur les côtes de la Manche et près de l'Atlantique.

 

Carte des cumuls de pluie observés du 3 au 5 novembre

 
 


Retrouvez ci-dessous le suivi de la situation effectué lors de l'épisode.

 

 

4 novembre 21h30 : vers une accalmie progressive

L'axe pluvieux commence à évacuer le Massif-Central et la basse vallée du Rhône. Le thalweg d'altitude a tendance à circuler un peu plus rapidement que prévu.
Globalement, les cumuls sont compris entre 150 et 250 mm de Nice à la vallée de la Roya. Dans le Var, quelques pointes à 150 mm sont observées. Ailleurs, si les 400 mm sont dépassés en Cévennes ardéchoises, les cumuls s'échelonnent de 80 et 140 mm entre Pilat et val de Saône élargi.
 
On notera quelques petits systèmes convectifs évoluant dans la traîne, aussi bien sur l'ouest des Pyrénées et le long de la côte Aquitaine qu'en mer du Nord et sur le littoral du Pas-de-Calais. L'activité orageuse associée est faible à modérée.
 
 
 

 4 novembre 17h : très pluvieux sur tout le tiers est

Image radar Météo-France de 15h30 localesLe front pluvio-orageux continue de copieusement arroser l'est du pays. L'image radar Météo-France de 15h30 ci-contre montre une limite frontale compacte avec des pluies modérées à fortes et surtout continues très étendues de la Lorraine au Val de Saône et au sud-est du pays.
C'est en vallée du Rhône et plus encore sur l'est de la Provence que les foyers orageux sont les plus actifs cet après-midi. Les lames d'eau dépassent 100 à 120 mm sur la frange littorale des Alpes-Maritimes et atteignent plus de 160 mm dans la vallée de la Roya.
 
En val de Saône, les pluies observées ces dernières 24h sont exceptionnelles avec près de 120 mm à Chalons-sur-Saône alors qu'on approche des 100 mm à Dijon. A noter enfin que les 400 mm sont atteints sur les Cévennes ardéchoises depuis le début de l'épisode il y a 36h.
 
Les réactions de cours d'eau sont généralisées à l 'est du pays. Les crues sont plus ou moins importantes. Le Var entame sa montée, tout comme la partie aval du Rhône. Des bassins plus petits (l'Arroux et la Bourbince) ou plus étroits connaissent des crues marquées. C'est le cas du Gier, qui déborde à Givors, coupant l'A 47, l'une des autoroutes françaises les plus fréquentées (Lyon/Saint-Etienne).
 
Le Gier à Givors à sa confluence avec le Rhône - Le Progrès    Hydrogramme de crue du Gier à Givors
Le Gier déborde à Givors à sa confluence avec le Rhône (Le Progrès)
 
 
 

4 novembre 13h30 : Orages très pluvieux sur Var et Alpes-Maritimes

Activité foudre sur PACA entre 10h20 et 13h20 localesAlors que les pluies se poursuivent et ont tendance à s'intensifier en moyenne vallée du Rhône, des orages très pluvieux se succèdent sur l'est de la Provence.
A Nice, il est tombé 74 mm en moins de deux heures. Le trafic aérien est très perturbé sur l'aéroport et les vols sont déroutés vers Gênes ou Marseille.
Depuis 2h, l'activité foudre est très importante, au rythme de 350 impacts par heure environ sur la Côte-d'Azur. Des phénomènes de ruissellement sont observés dans l'agglomération. De manière générale, les cumuls s'échelonent de 70 à 140 mm sur le département des Alpes-Maritimes.
 
Plus à l'ouest, l'intensification des pluies attendues sur l'Ardèche s'opère sur l'est du département. Depuis une heure, les lames horaires sont en hausse, comprises entre 15 et 25 mm, arrosant donc l'aval des principaux cours d'eau.
Enfin plus au nord, c'est entre le Beaujolais, la région de Chalons-sur-Saône et le Dijonnais que les plus forts cumuls sont enregistrés à cette heure-ci avec 80 à 120 mm.
 
La limite frontale est positionnée en cette mi-journée entre Midi-Pyrénées et la Lorraine. Elle continue d'onduler en ne progressant que très lentement vers l'est.A l'arrière, une traîne active concerne la côte Atlantique, surtout les Pyrénées-Atlantiques et la Gironde.
A l'avant du front, l'image satellite visible ci-dessous permet de distinguer les nombreuses cellules orageuses qui évoluent en mer et sur l'est de la Provence.
 
Image satellite visible HR de 12h TU - EUMETSAT
Image satellite visible haute résolution de 13h locales - EUMETSAT
 
 
 

4 novembre 10h30 : fortes crues sur l'Ardèche

L'axe fortement pluvieux continue de s'organiser sur l'est du pays. Les vents ont tourné à l'ouest sur l'ouest de Rhône-Alpes, à l'ouest de la Saône et sur l'ouest de l'Ardèche. La convergence ainsi établie ne va progresser que très lentement vers l'est.
Les pluies relevées en val de Saône, sur l'est de la Saône-et-Loire et l'est de la Côte-d'Or sont remarquables avec 103 mm ces 12 dernières heures à Chalons-sur-Saône, 60 à 80 mm sur l'est de ces deux départements. Les cours d'eau réagissent et des inondations sont reportées.
 
En Ardèche, l'Eyrieux et l'Ouvèze connaissent des réactions très fortes. Sur l'aval de l'Eyrieux, la côte observée dépasse 7 m à Pontpierre et devient donc très remarquable puisque dépassant la valeur de référence de décembre 2003. Des inondations sont observées et le niveau du cours d'eau continue de monter :
 
Eyrieux en crue sur sa partie aval - France Bleu Ardèche      Hydrogramme de crue de l'Eyrieux à Pontpierre - Vigicrues
L'Eyrieux sur sa partie aval connaît une crue remarquable - France Bleu Ardèche et Vigicrues
 

Sur le Var et les Alpes-Maritimes, les orages continuent de défiler. C'est sur PACA que l'activité orageuse est donc la plus marquée avec plus de 700 décharges de foudre relevées au cours des deux dernières heures. Sur ces 12 dernières heures, certains cumuls dépassent 120 mm notamment dans la vallée de la Roya (06).

Activité foudre sur PACA de 8h30 à 10h30 loc
 
 
 
 

4 novembre 09h30 :  dégâts venteux dans les Bouches-du-Rhône

En liaison avec la dégradation orageuse qui s'est amorcée en Provence dans la nuit, un phénomène venteux bref mais intense a provoqué des dégâts à Martigues, dans le département des Bouches-du-Rhône. Ce phénomène s'est déclenché au passage d'une cellule convective qui est entrée dans les terres en flux de sud.

Des investigations sont en cours afin de déterminer la nature du phénomène en cause.

 

4 novembre 07h15 : puissant front froid et nombreux orages

En ce début de matinée, l'activité pluvieuse est soutenue sur l'est de la France. Sur ces 12 dernières heures, des lames d'eau de 30 à 80 mm sont observées depuis la Haute-Loire, la Loire jusqu'au val de Saône. Un cumul de 80 mm est par exemple enregistré à Chalons-sur-Saône, ce qui devient remarquable. La superficie concernée par ces fortes pluies l'est tout autant et celle couverte par des cumuls totaux supérieurs à 70 mm risque de l'être davantage encore d'ici demain matin.

Ces pluies évoluent au sein d'une limite frontale ondulante bien illustrée par l'image satellite vapeur d'eau cu-dessous. Le forçage d'altitude principal est encore loin dans le Golfe de Gascogne. Il ne va progresser que très lentement d'ici demain matin tout en ondulant lui aussi. Ainsi, des pointes à 150 mm sont largement possibles en val de Saône et fréquemment 90/100 mm sur Loire, haute-Loire, Rhône, Ain, Isère, Jura, Doubs.
 
Plus au sud sur l'Ardèche, les pluies deviennent plus irrégulières mais une reprise de l'activité est prévue jusqu'à demain matin. Depuis le début de l'épisode, 300 à 340 mm sont relevés aussi bien à Barnas qu'à Antraigues-sur-Volane. Des réactions très sensibles sont observées sur de nombreux cours d'eau ardéchois, notamment sur l'Eyrieux, le Chassezac et l'Ardèche. Toutefois, en l'absence de lames horaires diluviennes, ces réactions sont plus lentes que lors des épisodes précédents.
 
A l'avant de ces pluies de nature convective mais régulières, des orages mal organisés mais nombreux éclatent de la vallée du Rhône à la Provence. L'activité foudre de la nuit a été marquée du Golfe du Lion aux Cévennes, débordant plus franchement sur l'est de l'Ardèche. Des orages éclatent aussi du centre des Bouches-du-Rhône au Vaucluse et du Var au littoral de la Côte-d'Azur.
D'ici demain matin, des lames d'eau totales supérieures à 200 mm sont envisageables des Alpes-Maritimes à la Haute-Provence.
 
Image satellite vapeur d'eau de 5h locales le 4 novembre      Analyse foudre de la nuit, entre 01h et 07h locales le 4 novembre
Image satellite vapeur d'eau de 5h loc. et analyse foudre entre 1h et 7h loc - EUMETSAT / Blitzortung
 
 
 

3 novembre 22h30 : dégâts venteux dans le Nord

En périphérie des intempéries qui sévissent essentiellement dans le sud-est du pays, un phénomène venteux bref mais intense a provoqué des dégâts à Busigny, dans le département du Nord. Ce phénomène s'est déclenché au passage d'une limite frontale active et instable.
Des investigations sont en cours afin de déterminer la nature du phénomène en cause.
 

 

3 novembre 19h40 : une ligne orageuse se forme sur la Corrèze

Un axe orageux s'est constitué soudainement, au cours du dernier quart d'heure, sur le département de la Corrèze. Les premiers impacts de foudre sont détectés et les précipitations s'annoncent ponctuellement fortes sous cette ligne convective. Cette dernière est située à l'extrémité sud d'une limite frontale peu mobile, qui a généré plus au nord des orages parfois modérés ces dernières heures, entre Bourgogne et Lorraine.
 
Sur l'Ardèche et le nord du Gard, les précipitations se poursuivent et génèrent des lames d'eau qui approchent localement 300 mm. Quelques cellules orageuses continuent à se former sporadiquement au sein de ce corps pluvieux, qui se régénère continuement. Au cours des douze dernières heures, plus de 700 décharges de foudre ont été détectées sur le seul département de l'Ardèche (voir ci-dessous). Ces pluies et orages localement forts devraient se poursuivre toute la nuit à venir sur ce secteur. La prévision de l'épisode a d'ailleurs été revue à la hausse depuis 14h locales, avec un épisode désormais prévu de classe R4.
 
Impacts de foudre détectés entre 07h et 19h locales, le 3 novembre 2014. © KERAUNOS / données Blitzortung
 
 
Entre Pays-de-la-Loire et Nord - Pas de Calais, les pluies associées à un front froid ont été abondantes tout l'après-midi. En début de soirée, la limite frontale s'est activée et a généré un axe étroit de précipitations fortes, à composante convective. Plusieurs ondulations ont été identifiées le long de cette limite instable, notamment sur le département du Nord, où la situation s'est avérée bien dynamique.
 
 

3 novembre 17h15 - 250 mm en Cévennes, front froid très actif dans l'ouest

La Volane en crue à Vals les Bains (07) - France Bleu ArdècheLes pluies orageuses se sont poursuivies sur les Cévennes cet après-midi avec des intensités horaires soutenues, approchant parfois les 50 mm. Sur ces 12 dernières heures, des cumuls atteignant 230 à 250 mm ont été relevés localement sur l'Ardèche.
Cet axe convectif se propage vers le nord-est en direction du nord-Isère, de la Bresse et de l'est Lyonnais où des lames d'eau de 20 à 40 mm sont ponctuellement observées. Dans un très puissant flux de sud en basse couche, des averses circulent très rapidement depuis le Vaucluse vers la Drôme dans la zone d'alimentation du système convectif en place sur les Cévennes.
 
Les cours d'eau ont réagi de manière assez vigoureuse en Ardèche notamment sur la rivière éponyme puisque les côtes de référence de décembre 2003 (débordements dommageables par endroits) sont à nouveau dépassées cet automne.
 
A l'arrière de cette agitation méditerranéenne, un front froid très actif évolue sur le nord-ouest du pays. L'imagerie satellite vapeur d'eau et visible ci-dessous illustre le fort soulèvement synoptique en cours au sein de cette perturbation. Les pluies sont fortes et parfois orageuses dans cette limite frontale entre la Vendée et le Nord-Pas de Calais. 

Au fil de la soirée et de la nuit prochaine, ce front va se redresser avec l'enfoncement du thalweg d'altitude vers l'ouest de l'Espagne. Il ondulera ensuite de nombreuses heures sur le sud et l'est du pays en générant des orages très pluvieux surtout sur la Provence.
 
Image satellite vapeur d'eau en début d'après-midi      Image satellite vapeur d'eau en début d'après-midi
Images satellite vapeur d'eau du début d'après-midi et visible de la fin d'après-midi - EUMETSAT
 
 
 

3 novembre à 12h - Fortes pluies en Cévennes 

Depuis le milieu de nuit dernière, un axe pluvieux est en position sur les Cévennes. Il s'est renforcé en fin de nuit et plus encore ce matin en prenant un caractère orageux. C'est entre le nord du Gard et la Cévenne ardéchoise que l'activité précipitante est la plus marquée en cette mi-journée. Entre 10h et 12h locales, une centaine d'impacts de foudre ont été détectés par Blitzortung sur la zone. Cette activité orageuse est en hausse depuis le milieu de matinée, les décharges électriques se faisant plus fréquentes, bien qu'à un niveau largement moindre que lors des précédents épisodes méditerranéens. En effet, la masse d'air n'est pas dotée du même potentiel instable mais les valeurs prévues suffissent à occasionner des lames d'eau horaires proches de 50 mm sur le relief cévenol.
Depuis le début de l'épisode, il est relevé 100 à 160 mm en Cévennes ardéchoises, 50 à 90 localement 110 mm sur le nord-ouest du Gard.
 
Image radar de 11h locales - Météo France    Impacts de foudre détectés par Blitzortung entre 9h50 et 11h50 loc
Image radar Météo-France de 11h locales et activité foudre de 10h à 12h locales sur la France
 
 
D'autres noyaux convectifs et parfois orageux évoluent sur l'Auvergne, jusqu'à la Saône-et-Loire. L'activité orageuse y est plus réduite. Enfin, un front froid actif arrose abondamment le nord-ouest du pays. Il prend ponctuellement un caractère orageux sur les Pays-de-la-Loire.

Dès hier soir déjà le temps s'est dégradé avec le retour d'une activité orageuse faible à modérée sur la France. Les orages ont notamment concerné le sud-ouest de pays de façon éparse, comme ici à Bayonne (cliché de SebLM Photographies) :
 
Orage à Bayonne en soirée du 2 novembre 2014 - SebLM Photographies© Seblm Photographies
 
 

Outils complémentaires :


Accédez aux données foudre sur la France          Postez vos observations sur la carte interactive en temps réel
 
 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK