La première dégradation orageuse organisée de la saison  s'est produite ce lundi 19 mai 2014 et la nuit suivante sur l'ouest du pays. De fortes pluies et des chutes de grêle atteignant jusqu'à 3 cm ont été observées.

 
 
Image satellite canal visible du 19 mai 2014 à 20h00 locales. (c) Eumetsat
Image satellite canal visible du 19 mai 2014 à 20h00 locales. (c) Eumetsat
 
 

Résumé de la journée, faits marquants et clichés

L'activité orageuse de ce lundi 19 mai 2014 s'est révélée localement forte dans l'ouest de la France. Dès la fin d'après-midi, des cellules orageuses au comportement supercellulaire se sont développées sur le nord de l'Aquitaine et le sud de Poitou-Charentes. Elles ont généré des chutes de grêle atteignant localement 3 cm et de fortes pluies. La convection s'est alors rapidement organisée en un système convectif de méso-échelle à tendance linéaire qui est remonté vers les Pays-de-la-Loire puis la Normandie. Des lames d'eau atteignant localement 50/70 mm (estimation) ont concerné la Sarthe et les Deux-Sèvres.
En milieu de nuit, de nouveaux orages se sont présentés par le Golfe de Gascogne. Des structures arquées (dont un écho en arc bien structuré) ont éclos entre les Landes et l'Aquitaine. Au fil de la nuit, un nouveau système convectif bien pluvieux s'est alors organisé sur les mêmes régions bordant l'arc Atlantique.


Amorce de nuage mur sous base suspecte (probablement supercellule type HP) du côté de Blaye vers 18h27 - Eric TARRIT
   Amorce de nuage mur sous base suspecte (probablement supercellule type HP) du côté de Blaye vers 18h27 - Eric TARRIT
 Eric TARRIT
 
 
Formation d'un downburst au Sud de Niort à partir d'une cellule jeune - Samuel DESMARCHAIS   Formation d'un downburst au Sud de Niort à partir d'une cellule jeune - Samuel DESMARCHAIS
Samuel DESMARCHAIS
 

Vidéo de Samuel DESMARCHAIS résumant en 3 minutes la chasse du 19 mai, avec notamment le film accéléré de la formation du downburst présenté en photos au-dessus :
 


Impact dans l'estuaire de la Gironde, depuis Mortagne-sur-Gironde vers 19h : 
 
Foudre sur l'estuaire girondin depuis Mortagne/Gironde - C. FERRE
Christophe FERRE
 
 
Structure mésocyclonique observée en Maine-et-Loire, près de Beaulieu-sur-Layon par Jordan VEGA (à gauche) et orage intercepté au sud de Cholet avec rafales modérées, grêle inférieure à 1 cm par Laëtitia GIBAUD (à droite) :
 
Structure mésocyclonique au dessus de Beaulieu-sur-Layon (49) à 20h30 - Jordan VEGA   Orages interceptés en fin de journée vers Mauléon (sud de Cholet). - Laëtitia GIBAUD
Jordan VEGA (à gauche) et Laëtitia GIBAUD (à droite)
 
 
Orage ayant développé une circulation de type mésocyclonique pendant une trentaine de minutes près de Thouars (79). Une excroissance nuageuse en rotation est identifiable à la base de la colonne ascendante principale : 
 
Orage ayant développé une circulation de type mésocyclonique pendant une trentaine de minutes près de Thouars (79) - Vincent DELIGNY   Orage ayant développé une circulation de type mésocyclonique pendant une trentaine de minutes près de Thouars (79) - Vincent DELIGNY
Vincent DELIGNY
 
 
Orage ayant développé une rotation près de Benet (85) et Villiers-en-Plaine (79) peu après 19h locales et activité électrique près de Benet (85) : 
 
Structure convective observée près de Benet (85) - 19h06 - Valentin PERRAULT   Structure convective observée près Villiers-en-Plaine (79) - 19h14 - Valentin PERRAULT   Activité électrique en périphérie Sud du passage d'un arcus en Nord-Est Vendée (Benet 85) - Valentin PERRAULT
Valentin PERRAULT
 

 
Vaste décharge internuageuse dans les Pays-de-la-Loire, photographiée par Thibault CORMIER :
 
Vaste décharge internuageuse dans les Pays-de-la-Loire. (c) Thibault CORMIER
 
 
Puissant impact à 1,5 km du lieu de prise de vue, photographié par Xavier DELORME :
 
Puissant impact à 1,5 km du lieu de prise de vue. (c) Xavier DELORME
 
 
 
Activité électrique soutenue dans la nuit du 19 au 20 mai et au lever du jour du 20 mai en Gironde par Stéphane PEREIRA :
 
Convection profonde en Gironde le 19 mai 2014. (c) Stéphane PEREIRA   Activité électrique soutenue en Gironde le 19 mai 2014. (c) Stéphane PEREIRA   Activité électrique soutenue en Gironde le 19 mai 2014. (c) Stéphane PEREIRA
 
Activité électrique soutenue en Gironde le 19 mai 2014. (c) Stéphane PEREIRA   Activité électrique en Gironde le 20 mai 2014. (c) Stéphane PEREIRA
 
 
 

SUIVI DE LA SITUATION CONVECTIVE DU 19 MAI 2014


Retrouvez ci-dessous le suivi de la situation convective de cette journée :
 

Point sur la situation convective à 00h30 locales

Image satellite IR de 00h locales. (c) EUMETSATL'activité convective a repris sur le sud-ouest du pays. Des orages actifs évoluent sur les Pyrénées-Atlantiques, le sud des Landes et sur le littoral de la Gironde.
Ils tendent à s'organiser en un système convectif sur lequel sont greffés sur son flanc est de petits échos en arc (bow echo) dont un parvient à mâturité sur l'ouest de la Gironde. Des chutes de grêle et de fortes pluies se produisent sous ces orages qui circulent rapidement dans le flux de SSO.
Cette activité orageuse va persister une bonne partie de la nuit  le long de l'arc Atlantique et en particulier sur l'Aquitaine, mais le risque de phénomènes sévères va continuer à décliner.
 
 
 

Point sur la situation convective à 22h30 locales

Impacts de foudre observée en France le 19 mai 2014, entre 20h15 et 22h15 locales. (c) KERAUNOSAu cours des deux dernières heures, l'activité orageuse est restée soutenue entre Poitou-Charentes et Basse-Normandie, comme l'illustre l'activité foudre représentée sur la carte ci-contre. Forte activité électrique, pluies soutenues et chutes de grêle sont signalées en de nombreuses localités.
 
Un système convectif de méso-échelle (MCS) à tendance linéaire est venu s'étirer dans le rapide flux de SSO. Il donne des pluies abondantes désormais, notamment aux abords des Pays de la Loire. Des cellules orageuses dispersées mais parfois fortes continuent à circuler sur le flanc oriental de ce système.

Comme prévu, une réactivation des orages est en cours par l'Aquitaine. De nouvelles cellules orageuses parfois productrices de grêle et de fortes rafales de vent vont de nouveau concerner la Gironde au cours de l'heure qui vient, puis le sud de l'Aquitaine dans un second temps. L'ensemble migrera en direction du Centre et de l'ouest du Bassin Parisien d'ici la fin de nuit.
 
A noter que le département du Cher a subi quelques dégâts sous les orages de la fin d'après-midi. Des coulées de boue, des inondations et des accumulations de grêle sont notamment signalées dans le secteur de Saint-Palais.
 
 

Structures orageuses entre Gironde et Charente-Maritime

Le cliché ci-dessous, communiqué par le chasseur d'orages S. PEREIRA, montre la formation des orages au nord de Blaye, en Gironde. Leur développement a été rapide et c'est la seconde cellule qui s'est formée sur le bassin d'Arcachon qui est ici photographiée. Des rafales de vent assez fortes ont été ressenties à l'arrière de l'orage, ainsi qu'une chute brutale de la température.
 
Orage en Gironde le 19 mai 2014. (c) Stéphane PEREIRA
 
 

Christophe FERRE a par ailleurs traqué une cellule orageuse moteur droit transitant entre Gironde et Charente-Maritime. Des chutes de grêle de 3 cm ont été relevées sous cet orage, qui s'est très vite structuré sous la forme d'un arcus.
 
 
Grêle observée entre Aquitaine et Poitou le 19 mai 2014. (c) KERAUNOS - C. FERRE  Orage observé entre Aquitaine et Poitou le 19 mai 2014. (c) KERAUNOS - C. FERRE
 
 
 

Une possible tornade signalée au sud d'Alençon

Les chasseurs d'orages Xavier Delorme et Thibault Cormier signalent une possible tornade au sud d'Alençon peu après 21h00 locales. Elle se serait développée en bordure est d'une cellule orageuse active, dans la zone ciblée par la flèche sur l'image foudre ci-dessous. La durée du phénomène est estimée à environ une minute.
 
Image foudre du 19 mai 2014 à 21h34 locales. Impact de foudre des 60 dernières minutes et localisation de la possible tornade. (c) KERAUNOS
 
 
Mise à jour (20 mai) :
Après analyse des photographies (voir ci-dessous), l'hypothèse d'une tornade n'a pu être confirmée. Le phénomène s'apparente plus vraisemblablement à une condensation localisée à l'avant immédiat du rideau de pluie ("scud cloud"), qui peut typiquement adopter un comportement turbulent, parfois à tendance rotative. Néanmoins, compte tenu de l'éloignement du phénomène par rapport au lieu de prise de vue (plusieurs kilomètres), il est impossible d'être catégorique.
 
Phénomène nuageux en rotation, en Mayenne, le 19 mai 2014. (c) T. CORMIER        Phénomène nuageux en rotation, en Mayenne, le 19 mai 2014. (c) X. DELORME
 
 
 

Vidéo d'une forte chute de grêle sous un orage en Gironde

La vidéo ci-dessous a été filmée en Gironde par le chasseur d'orages Christophe FERRE, en fin d'après-midi, sous une cellule moteur droit active, issue d'un "split" :
 

 
 
 

Les orages vus du ciel à 20h00 locales

L'image satellite ci-dessous, prise à 20h00 locales, montre les puissants développements orageux à l'oeuvre entre Gironde et Pays de la Loire :
 
Image satellite canal visible du 19 mai 2014 à 20h00 locales. (c) Eumetsat
 
 
 

Suivi de la situation convective à 19h30 locales

LActivité orageuse observée en France le 19 mai 2014, à 19h30 locales. Les impacts de foudre figurent en noir. (c) KERAUNOS’activité orageuse s’est sensiblement renforcée au cours de la dernière heure entre Gironde et Charente-Maritime. Plusieurs structures de type supercellulaire ont cohabité sur ces deux départements ; certaines d'entre elles ont atteint des stades matures. Les phénomènes orageux associés sont forts, avec chutes de grêle et pluies intenses.

Les orages gagnent rapidement du terrain vers le nord désormais, et la convection profonde est en cours de déclenchement simultané tout au long de l’axe de convergence de basses couches. Depuis les environs de 19 heures, ce sont ainsi les Deux-Sèvres et le Maine-et-Loire qui voient les orages se former rapidement.

Toutes les régions qui s’étirent du nord de l’Aquitaine jusqu’à la Basse-Normandie sont soumises à un risque actuel ou imminent d’orages forts.

Dans le même temps, quelques cellules orageuses peu intenses évoluent sur le Centre et la Franche-Comté notamment. Des développements convectifs dispersés mais vigoureux sont observés par ailleurs sur le Nord – Pas de Calais.

 

 

Suivi de la situation convective à 18h locales

Les premières cellules orageuses, grêligènes, éclosent sur la Gironde en cette fin d'après-midi. Une évolution supercellulaire est à suivre sur cette zone ; les cisaillements de vent et l'instabilité y étant propices.

Image radar du 19 mai 2014, à 17h00 locales. (c) Météo FranceUn peu plus tôt, la convection est devenue profonde sur les Pyrénées-Atlantiques mais s'est très rapidement affaissée en raison d'un effet de foehn marqué au pied des Pyrénées. La masse d'air y est en effet relativement sèche en surface.

Quelques cellules orageuses de plus petite dimension évoluent par ailleurs sur le Centre et le nord-est du pays. Les forçages sont éloignés de ces dernières régions, l'activité convective devrait donc rester modérée.
 
Enfin des orages multicellulaires de taille modeste, organisés en ligne, pris dans le flux de sud ont produit de fortes pluies sur l'ouest du Finistère (voir image radar ci-contre).

Au fil de la soirée, l'activtié convective va nettement s'amplifier sur l'ouest de la France, d'abord sur l'Aquitaine puis en remontant vers le nord. Grêle et fortes pluies sont attendues, avec possibilité de rafales descendantes isolées.
 
  
 

Outils complémentaires :


Accédez aux données foudre sur la France          Postez vos observations sur la carte interactive en temps réel