Un front froid très actif a balayé le samedi 4 janvier en soirée le sud-ouest du pays, avant de gagner l'est et le sud-est de la France en deuxième partie de nuit. De violentes rafales convectives ont été observées.

 
Image satellite vapeur d'eau de 18h TU ce samedi 4 janvier 2014
Image satellite vapeur d'eau de 18h TU : l'anomalie d'altitude s'enfonce vers l'Espagne et pilote le front froid balayant la France
 
 

De fortes rafales convectives au passage du front froid

Rafales convectives mesurées sur au moins un point du département à 21h TU le 4 janvierComme prévu, un front froid actif s'est constitué sur la façade Atlantique en cours d'après-midi du 4 janvier. Le jet de basse couche qui s'est développé immédiatement à l'arrière dans le Golfe de Gascogne s'est avéré vigoureux et a gagné en soirée le Golfe du Lion.
Les profils verticaux se sont rapidement dotés d'une instabilité très marquée pour la saison, simulée à plus de 800 J/kg sur Midi-Pyrénées. Dans ce contexte, de puissantes rafales convectives ont été observées au passage de la limite frontale.
Des valeurs de 90 à 130 km/h ont ainsi été enregistrées sur plus de 30 stations météorologiques entre l'Aquitaine, Midi-Pyrénées, le Languedoc, Rhône-Alpes et la Provence. Une pointe à 110 km/h a été mesurée à Castres (81) et une valeur de 126 km/h a été enregistrée à Lézignan-Corbières (11).
L'activité orageuse s'est montrée assez soutenue sur un axe Cantal-Aude. Plus à l'ouest de cet axe, l'activité électrique s'est surtout manifestée par des intranuageux assez fréquents.
 
On notera enfin qu'au passage du front, un saut de pression de près de 8 hPa a été enregistré en un peu plus d'une heure à Saint-Girons (09) alors que la température a chuté de près de 17°C entre 15h30 et 19h locales sur le piémont ariégeois. De nombreuses chutes de grêle puis des chutes de neige s'abaissant jusque vers 500 m d'altitude ont été observées.
 
En première partie de nuit, la limite frontale a gagné le sud-est et l'est du pays. Associées à une activité orageuse à nouveau plus marquée, de puissantes rafales, plus localisées, ont balayé la Lozère, l'Hérault et le Gard ainsi que la Haute-Loire, l'Ardèche et la Loire. A l'avant immédiat du front, quelques cellules orageuses bien actives se sont développées dans un flux de sud en basse vallée du Rhône.
 
Une traîne active s'est par ailleurs développée entre la Bretagne et les Pyrénées-Atlantiques. Très localement en zone littorale, les rafales sous orages ont dépassé 100 km/h entre Ouessant et Camaret-sur-Mer.

La carte ci-dessus synthétise pour chaque département les rafales convectives (sous orages) mesurées jusqu'à 21h TU ce samedi 4 janvier sur au moins une station météorologique.