Observatoire français des tornades et orages violents

Violente tornade EF5 en Oklahoma (USA) le 20 mai

Une tornade dévastatrice, prenant part à un violent épisode orageux a balayé la région d'Oklahoma City le 20 mai. Les dégâts sont considérables, plusieurs milliers de résidences ont été détruites, une école et une écurie sont dévastées. Des dizaines de personnes ont perdu la vie.

 

Le secteur de Moore (OK), à nouveau frappé par une puissante tornade EF5

Comme prévu depuis plusieurs jours (cf. cette actualité), les Etats-Unis sont confrontés à une violente dégradation orageuse, produisant des phénomènes convectifs destructeurs.
Ce 20 mai, une tornade devastatrice, ayant atteint l'intensité EF5 au niveau de l'école élémentaire Briarwood, selon le NWS, a balayé la région d'Oklahoma City (OK) et particulièrement le secteur de Moore. Moore avait déjà été touché par une très violente tornade (EF5) lors d'un épisode destructeur (outbreak) en mai 1999.
 
Le tornade filmée ce 20 mai est particulièrement massive, avec une largeur estimée à près de 2 km. Cette vidéo montre clairement la supercellule ayant généré cette tornade ; le mésocyclone est bien visible et fait l'objet d'une puissante rotation. Cliquez ici ou sur la miniature pour lire la vidéo.
 
Capture vidéo, cliquez dessus pour lire la vidéo
 

Deux vidéos montrent la tornade depuis le centre-ville de Moore pour la première, au plus près du phénomène pour la seconde :
 
 
 
 
D'autres clichés font état des premiers dégâts constatés immédiatement après le passage de la tornade. Une école élémentaire a vu toute sa structure s'effondrer, et à l'heure de la rédaction de cette actualité, des enfants restaient encore prisonniers des décombres. 
 
     

        

Photographies de dommages (Mike JENKINS, CNN, KFOR, Basehunters)
 
 

Une puissante structure supercellulaire

L'imagerie radar ci-dessous à gauche (fig.1) témoigne de la puissance de l'orage qui a provoqué cette tornade. La supercellule responsable est particulièrement bien dessinée et présente une structure nettement aboutie, juste avant l'occlusion du mésocyclone. Le hook echo (écho en crochet) est net et témoigne de la mâturité de la structure. Les fortes réflectivités, présentes au sud de Moore, s'apparentent à des "debris balls". Ils sont souvent rencontrés lors de tornades puissantes et sont tout simplement des débris de tous types, aspirés par la tornade, et captés par le radar. L'analyse doppler des vents relatifs est tout à fait caractéristique, avec un dipôle net immédiatement au sud de Moore (fig. 2). Cela trahie la présence d'un mésocyclone et dans ce cas, de la tornade.
L'imagerie satellite visible haute résolution (fig.3) témoigne de la genèse d'un système convectif linéaire puissant, qui s'est développé le long d'une "dry line" (ligne de convergence) particulièrement bien dessinée.
De multiples sommets pénétrants, mettant en évidence l'ampleur de la convection profonde, se distinguent parfaitement.
 
     
Fig 1 : image radar composite (à gauche) Fig 2 : imagerie doppler vents relatifs (au centre) - Fig 3 : image satellite visible HR (à droite)
 
 

En savoir plus sur les tornades et les supercellules

tornade+ en savoir plus sur les supercellules
+ en savoir plus sur la climatologie des tornades en France
 
 
 
 
 
 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Politique de confidentialité OK