Observatoire français des tornades et orages violents

Supercellules dans le nord-est de la France les 12 et 13 mai 2015

Le chasseur d'orages Lucas Adler a intercepté plusieurs supercellule (le 12 mai) dont une qui a produit une tornade dans les Vosges le 13 mai.

 

12 mai 2015

Plusieurs supercellules, principalement des LP, se développent en pointe sud d'un front froid très orageux notamment sur l'Allemagne, débordant sur le nord de la Lorraine et de l'Alsace. L'initiation est orographique, sur les Vosges du nord, où un premier split très explicite se produit rapidement.

Le moteur droit est dans un premier temps très vigoureux (vu depuis la périphérie de Strasbourg) :

 
 

On notera par la suite la meilleure viabilité du moteur gauche, sur cette photo prise une bonne heure après la phase de split, alors que le moteur droit s'essouffle (vue depuis La Wantzenau).
 

 

Dans l'axe du front, la convection reprend plus au sud cette fois-ci, toujours initiée sur le massif des Vosges. Les congestus adoptent déjà des structures très organisées, avec des bandes d'afflux marquées et des rotations généralisées (vu depuis Kilstett, où je resterai posté pour les deux prochaines supercellules) :



Un troisième orage nait très rapidement et adopte immédiatement un mode supercellulaire LP typique et vraiment joli, le manque d'humidité révèle la torsion très nette du courant ascendant :
 

 
 
L'enclume d'un nouvel orage recouvre déjà une partie de la scène, même mode de formation, sur le massif Vosgien et plus au sud. Celui-ci adoptera une structure plus classique, et déversera notamment des courants descendants marqués :
 
 
 
D'autres départs de convection très impressionnants auront lieu par propagation vers le sud, mais ne donneront plus rien d'intéressant.
 
 

13 mai 2015

Entre Haute-Saône, Vosges et Haute-Marne, j'ai pu assister aux premières heures de la supercellule tornadique, ainsi qu'au développement d'une dernière et très belle supercellule en Haute-Marne au soleil couchant.

18h30 - Les premiers splits sont déjà achevés, je suis au nord de la Haute-Saône, avec une vue sur la genèse de la violente supercellule, en pointe sud du chapelet en cours de constitution. Le mésocyclone est déjà bien présent, l'activité électrique est omniprésente :

 
 
 


L'orage accélère en direction des Vosges, quelques grêlons de modestes dimensions perturbent les prises de vue, je décide de me replacer 10 km plus au sud, sur les hauteurs du village de Cuve (Haute-Saône), afin d'observer le mésocyclone au sec. Le spectacle est coloré, la base rétro-éclairée par le soleil prend des teintes vertes intenses, l'activité électrique reste intense :

 

L'orage poursuit sa course vers l'est, et adopte une structure beaucoup plus nette, la convection devient explosive, le RFD dégage totalement l'arrière de la base, le soleil déjà bas colore la ligne de flanc et le nuage-mur, tandis que de puissantes chutes de foudre positives s'abattent juste derrière le mésocyclone :
 
 

Replacement sur une colline plus élevée, rencontre avec un troupeau de vaches curieuses alors que la supercellule s'évacue dans un bouillonnement très marqué aux côtés de rayons anti-crépusculaires :
 
 
 
Je décide de reprendre la route et de suivre un temps cet orage qui semble très bien parti, après une 20aine de kilomètres en direction des Vosges, la convection devient absolument dantesque, il est 20:08, la supercellule est en phase tornadique au dessus du village de Gerbépal :
 
 
 

La fuite de cet orage dont j'ai déjà bien profité m'oriente vers un nouveau départ de convection prometteur, à 50 kilomètres à l'est, en Haute-Marne. Beaucoup de temps perdu à rechercher un point d'observation dans ces contrées boisées tout en relief, mais j'arrive à temps, peu après 21h, sur un plateau dégagé, face à une sublime supercellule LP très bien constituée et stationnaire pendant près d'une heure.
Fin de la course, il est temps de s'asseoir dans l'herbe et de profiter de ce coucher de soleil magistral, alors que la supercellule se désagrège progressivement tout en dévoilant sa structure au grand jour :



 

Le retour se fera sous un brouillard flashé en continu par les orages toujours bien présents sur le département des Vosges :

 

 

Supercell outbreak, May 13 2015.

Afin de résumer cette folle journée et de mettre en évidence la dynamique qui anime ces orages violents, quelques séquences timelapse tournées lors de la chasse du 13 Mai.-- À visionner en HD bien évidemment ! -- Y figure notamment la naissance et *l'explosion* de la plus imposante d'entre elles, ayant développé une tornade sur la petite ville de Gerbépal dans les Vosges.Peu de temps après avoir laissé filer l'orage vers l'Alsace, je tente le diable et décide de pousser plus loin vers l'Est, sur la ligne de convergence demeurant immobile, là où les premières supercellules ont pris naissance, quelques heures auparavant. À travers le terrain de chasse infernal de la Haute-Marne, composé quasi-exclusivement de collines boisées sans aucune vue correcte, il faut s'engager sur des petites routes débouchant sur des lieux-dits inhabités pour accéder au plateau d'exception, à quelques pas d'une supercellule LP stationnaire au soleil couchant. Un face à face avec un orage splendide, dans un ronronnement permanent des décharges intra-nuageuses, et sans l'ombre d'une trace de civilisation à des kilomètres à la ronde. À 2:32, on peut voir un tuba à rotation anticyclonique se former à l'arrière de la base.Quelques soucis de cadrage et de réglages sur le D3100 que je n'ai pas trop calculé sur ce coup là. Musique : Roque de Baños - DestinyRetrouvez le reportage complet sur l'outbreak supercellulaire des 12 et 13 Mai sur le site de Keraunos https://www.keraunos.org/actualites/chasseurs-orages/chasses-aux-orages-de-la-saison-2015/supercellules-alsace-lorraine-12-13-mai-2015-chasseur-orages-lucas-adler-photos.html

Posted by Les yeux braqués vers le ciel - Lucas Adler on dimanche 17 mai 2015

 

 


Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK