De forts orages venteux ont balayé les régions situées entre les Pyrénées, le Massif-Central et le nord-est. Un LEWP s'est organisé sur Midi-Pyrénées avec rafales de 90 à 130 km/h.

 
Activité foudre et progression du derechoUn dossier dédié à cet épisode orageux de grande ampleur est consultable dans la rubrique Faits marquants.
Il revient notamment sur la chronologie et les caractéristiques de cet épisode de type derecho.
 
 
Le suivi effectué le 8 août sont par ailleurs consultables ci-dessous :
 
 
 
 

00h30 : les orages continuent leur progression vers l'est

Image satellite IR de 22h45 locales - MeteosatLe LEWP qui s'est développé sur Midi-Pyrénées a balayé l'intégralité du Languedoc-Roussillon, sauf les Pyrénées-Orientales. Des rafales de 90 à 100 km/h ont été relevées dans les terres, jusqu'à 126 km/h au sommet de l'Aigoual et 110 à 140 km/h sur le littoral gardois. Ce système est autonome et devrait poursuivre sa progression vers l'est en s'affaiblissant un peu. Il entre à présent dans les Bouches-du-Rhône.
Plus au nord, la convection tend à s'affaisser un peu mais des orages localement venteux persistent entre Jura et Lorraine.
En ce milieu de nuit, la surface couverte par des température au sommet des nuages inférieures à -60°C est considérable puisque près de la moitié du territoire est concerné, comme l'illustre l'image satellite infra-rouge ci-contre.
 
 
 
 

23h00 : l'activité orageuse décline très lentement

Impacts de foudre entre 22h00 et 23h00 (points noirs), et intensité des orages au cours des six dernières heures (plages de couleurs). (c) KERAUNOSEn ce début de nuit, le QLCS commence à se morceler très progressivement. L'activité électrique détectée a diminué de moitié au cours des deux dernières heures, et les réflectivités radar témoignent d'une convection peu à peu moins virulente. Les orages sont désormais le plus souvent modérés, même si quelques orages forts restent possibles sur la Bourgogne, la Franche-Comté et la Lorraine. Les pluies sont localement intenses sous ces cellules, et quelques rafales de plus de 90 km/h sont mesurées localement.
 
Le LEWP qui s'est développé dans le sud du pays continue sa route vers l'est et balaie désormais les Cévennes et le Languedoc. Il produit des pluies particulièrement intenses et des rafales de vent qui continuent à dépasser localement 90 km/h. La principale menace réside dans les lames d'eau, qui peuvent dépasser 30 mm en peu de temps, générant un risque local d'inondations et rendant la circulation hasardeuse sous ce système orageux. Des rafales encore puissantes se produisent sur le littoral méditerranéen.
 
A noter que des dégâts sont signalés par places dans le sud-ouest du pays notamment, et en particulier dans les Pyrénées-Atlantiques et le Gers, où les orages ont abattu des arbres et endommagé quelques habitations. Des coupures d'électricité sont signalées. Plus de détails sur ces dommages seront disponibles ce samedi.
 
La carte ci-dessous présente la totalité des impacts de foudre détectés au cours des 6 dernières heures (réseau Blitzortung). Au total, 42.126 décharges ont été répertoriées sur le sol français durant cette période :
 
Activité foudre le 8 août 2014 entre 17h00 et 23h00 locales. (c) KERAUNOS / données Blitzortung
 
 
 
 

22h00 : un LEWP se forme sur Midi-Pyrénées

Image radar du 8 août 2014, à 21h30 locales. (c) Météo France
La ligne orageuse qui s'étire désormais de l'Aude jusqu'à la Lorraine continue à présenter une activité forte. Les intensités sont plus marquées dans la portion sud de ce QLCS, où une évolution en LEWP est d'ailleurs en cours. On désigne ainsi les systèmes convectifs initialement à dominante linéaire dont une partie finit par se bomber au point de former une ondulation qui ressemble à une vague. Ce type de structure est propice aux fortes rafales de vent. Tarn et Aveyron sont sous la menace imminente de ce système orageux virulent.
 
L'image radar ci-contre (source : Météo France) présente l'axe de fortes pluies liées aux orages, à 21h30 locales. Le LEWP est ici centré entre l'ouest du Tarn et l'extrême ouest de l'Aveyron.
 
A noter qu'une évolution similaire en LEWP est également initiée sur le nord de la Bourgogne depuis une trentaine de minutes.
 
 
L'image satellite de 20h00 témoigne bien de l'ampleur de cette dégradation orageuse, avec une convection virulente des Pyrénées à la Lorraine, ainsi que sur les Alpes :
 
Image satellite visible du 8 août 2014 à 20h00 locales. (c) Météosat
 
 
 

19h00 : axe orage actif de l'Aquitaine au Centre

Au cours des deux dernières heures, les orages se sont organisés sous la forme d'une vaste ligne de type QLCS (pour Quasi Linear Convective System). Elle s'étire actuellement du Lot-et-Garonne jusqu'à l'Indre et génère des orages localement forts, notamment marqués par des chutes de grêle de 1 à 3 cm et des pluies intenses. Une rafale de 93 km/h a été relevée à Civray, dans la Vienne.
 
Cet axe d'orages forts est bien identifiable sur la carte ci-contre, qui présente en points noirs les impacts de foudre de la dernière heure, et en plages de couleurs l'intensité des orages.
 
Ces orages forts vont continuer leur progression en direction de l'Auvergne et de la Bourgogne au cours des prochaines heures. Des chutes de grêle éparses sont encore attendues, ainsi que des rafales de vent parfois supérieures à 90 km/h.
 
Quelques cellules orageuses plus isolées circulent par ailleurs en bordure nord de ce QLCS, entre Cher et Loiret, ainsi qu'en Champagne.
 
Plus au sud, sur les Pyrénées-Atlantiques, un système orageux multicellulaire virulent a circulé au cours de la dernière heure, en générant surtout de très fortes pluies (> 30 mm en quelques dizaines de minutes), des chutes de grêle et de fortes rafales de 90 à 110 km/h (108 km/h à Ger). Il devrait progressivement constituer une ligne plus continue avec le QLCS qui circule plus au nord, l'ensemble devant balayer la région Midi-Pyrénées d'ouest en est d'ici la fin de soirée.
 
L'activité électrique générée par ces orages est forte, comme l'illustrent ces cartes pour les régions Aquitaine et Poitou-Charentes. Plus de 5.000 décharges de foudre ont été détectées en une heure en Aquitaine, et plus de 4.000 en Poitou-Charentes :
 
Activité foudre le 8 août 2014 entre 17h40 et 18h40 locales. (c) KERAUNOS / données Blitzortung         Activité foudre le 8 août 2014 entre 17h40 et 18h40 locales. (c) KERAUNOS / données Blitzortung
 

 
 
 

16h00 : orages parfois forts sur le Massif-Central

Impacts de foudre sur les 2 dernières heures sur le Massif-CentralLes orages qui se sont développés ce matin dans le sud-ouest ont gagné le Massif-Central en se réactivant. Entre Haute-Loire et Lozère, de puissants orages évoluent depuis une heure sur les reliefs. Ils génèrent des chutes de grêle, de très fortes pluies et des rafales jusqu'à 90 km/h. Ils progressent vers le nord-ouest de Rhône-Alpes, entre Loire et Puy-de-Dôme puis jusqu'à la vallée du Rhône, dans la région de Vienne en adoptant une organisation plus linéaire.
 
A l'arrière, sur une grande partie de l'Aquitaine, Midi-Pyrénées, le ciel s'est bien dégagé et la masse d'air devient très instable, surtout au pied des Pyrénées. La reprise de l'activité orageuse est prévue d'ici quelques heures à peine, avec très vraisemblablement de nombreux orages forts. 
A 14h TU, des températures de 28 à 32°C et des points de rosée de 18 à 22°C étaient observés de l'Aquitaine à Rhône-Alpes.

 
 
Image satellite visible de 16h locales - EUMETSATImage satellite visible de 16h locales : forts orages sur le Massif-Central et l'ouest de Rhône-Alpes
 
 
 

09h00 : quelques orages dans le sud-ouest

Image satellite vapeur d'eau de 5h TU
Ce matin, une onde chaude pluvieuse et instable a atteint le nord-ouest de la France. Si les pluies sont faibles à modérées en général, de petites cellules convectives parviennent à éclore en son sein. Elles ne présentent pas d'activité orageuse significative.
 
Plus au sud, des orages s'alimentant surtout à partir de l'étage moyen inférieur éclatent de l'Aquitaine à l'ouest de Midi-Pyrénées. Ils sont peu organisés, sous forme de monocellules ou de petites structures multicellulaires. Les points de rosée sont d'ores et déjà compris entre 17 et 20°C sur ce petit quart sud-ouest de la France.
Au fil de la journée, ces faibles orages vont se décaler vers l'est puis la convection s'accentuera nettement aux abords du Massif-Central avant qu'un axe orageux actif ne se développe du nord du sud du pays, comme le précise le bulletin de prévision émis ce matin.
 
L'animation satellite ci-dessous est issue d'une simulation (prévision) du modèle WRF  13 km et présente l'évolution de la convection s'organisant à l'avant d'un puissant forçage. Sur la première image de cette animation, on constate que le modèle est relativement bien calé à l'analyse (cf. image satellite réelle ci-contre de 5h TU).
 
Simulation satellite vapeur d'eau du 8 au 9 août 6h TU - WRF 13km
 
 
 
 
 

Outils complémentaires :


Accédez aux données foudre sur la France          Postez vos observations sur la carte interactive en temps réel