Actualités

Outbreak de tornades en Normandie, Picardie et Nord-Pas de Calais

Mis en ligne le 21 octobre 2013 | 5 commentaire(s)

Localisation des tornades du 20 octobre 2013.Un régime de traîne très actif a concerné le nord-ouest du pays ce dimanche 20 octobre. 6 phénomènes venteux, dont 4 tornades avérées et 2 très probables tornades en cours d'étude ont balayé la Normandie, la Picardie et le Nord-Pas de Calais

 

La carte ci-contre indique la localisation des 6 tornades recensées pour cette journée du 20 octobre :

- Tornade EF2 à Bailleul dans le Nord
- Tornade EF1 à Neuilly-sur-Eure dans l'Orne
- Tornade EF0 à Quittebeuf dans l'Eure
- Tornade EF0 à Bray-sur-Somme dans la Somme
- Tornade EF1 à Azincourt dans le Pas-de-Calais
- Tornade EF1 à Landouzy-la-Cour dans l'Aisne

 

Une tornade EF2 frappe Bailleul dans le Nord (59)

Un phénomène venteux intense a frappé la commune de Bailleul en début de soirée, dans le département du Nord. Selon les premiers témoignages, les dégâts sont assez conséquents, des coupures d'électricité et des dommages sur une toiture de centre commercial sont entre autres signalés.

L'enquête de terrain qui a démarré dès le milieu de soirée du 20 octobre permet de déterminer la nature du phénomène. Une tornade d'intensité EF2 est à l'origine de ces dégâts (chariots de supermarchés et tôles emportés, végétation et toitures endommagées, etc).


Maison endommagée à Bailleul - KERAUNOSMaison endommagée à Bailleul - KERAUNOS

 

Une tornade EF0 filmée dans la Somme

Florian DELPLANQUE nous a fait parvenir une vidéo, filmée le 20 octobre à 18h30 à Bray-sur-Somme (80). La tornade a touché le sol dans une zone agricole. Trois captures vidéo illustrent ci-dessous l'évolution de la tornade. Un tuba périphérique s'est par ailleurs développé.
 
Tornade filmée dans la Somme - Florian DELPLANQUE  Tornade filmée dans la Somme - Florian DELPLANQUE  Tornade filmée dans la Somme - Florian DELPLANQUE
Captures vidéo Florian DELPLANQUE
 
 
 

Une tornade balaie le Pas-de-Calais, une autre l'Aisne

Une tornade EF1 a par ailleurs frappé les communes d'Azincourt et de Lisbourg dans le Pas-de-Calais. Un autre cas d'intensité EF1 a provoqué des dégâts à Landouzy-la-Cour dans l'Aisne en milieu de soirée de dimanche.

Si, vous aussi, vous avez été témoin de ce phénomène, n'hésitez pas à 
nous contacter.


 

Deux tornades frappent la Normandie (Orne et Eure)

Des dommages dus au vent ont été observés ce dimanche après-midi dans l'Orne, sur la commune de Neuilly-sur-Eure. Une enquête de terrain a permis de confirmer la survenue d'une tornade d'intensité EF1.

Une autre tornade EF0 a été observée dans les secteurs de Quittebeuf et de Canappeville dans l'Eure :

Phénomène tourbillonnaire observé près de Canappeville dans l'Eure - Fabien BRUMARDCliché de Fabien BRUMARD

Si, vous aussi, vous avez été témoin de ce phénomène, n'hésitez pas à nous contacter.

 

Analyse des conditions météorologiques

Les 6 tornades du 20 octobre 2013 se sont formées dans un contexte à la fois instable et très dynamique, au sein d'un ciel de traîne active.
 
On note la présence sur la nord de la France d'un très rapide flux zone en haute altitude, lié au positionnement du courant-jet le long d'un axe étiré du sud de l'Irlande et de la Bretagne jusqu'à la Pologne et à la Russie. En fin d'après-midi et début de soirée, le nord de la France est positionné dans une configuration de sortie gauche fortement divergente d'un jet-streak en cours de transit sur la Manche. Ceci est lié à la circulation d'un thalweg de haute altitude de courte longueur d'onde mais très dynamique, associé à une anomalie basse de la tropopause dynamique.
 
Vent moyen 250 hPa et Z250, le 20 octobre 2013, à 20h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 20.10.2013 12Z. (c) KERAUNOS       Z 1.5 PVU et Z300, le 20 octobre 2013, à 20h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 20.10.2013 12Z. (c) KERAUNOS
 
 
Ce fort dynamisme atmosphérique s'applique sur des profils verticaux qui sont rendus instables par de fortes advections froides en altitude (jusqu'à -21°C à 500 hPa), qui balaient alors la Manche et le nord de la France, en surplomb d'une circulation d'air doux et humide qui se maintient dans les basses couches (thêta'w de 12 à 13°C à 850 hPa, soit vers 1.500 mètres d'altitude).
 
Température 500 hPa et Z500, le 20 octobre 2013, à 20h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 20.10.2013 12Z. (c) KERAUNOS       Thêta'w et vent moyen à 850 hPa, le 20 octobre 2013, à 20h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 20.10.2013 12Z. (c) KERAUNOS
 
 
De fait, les valeurs de MUCAPE dépassent fréquemment 500 J/kg sur le nord du pays, avec des indices de soulèvement (MULI) de -1 à -2 K. On note en outre la circulation d'un jet de basses couches sur le nord du pays. Ce dernier a contribué à accentuer l'hélicité relative jusqu'à un niveau critique en très basses couches.
 
MUCAPE et MULI, le 20 octobre 2013, à 20h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 20.10.2013 12Z. (c) KERAUNOS       Vent moyen 900 hPa et Z900, le 20 octobre 2013, à 20h locales. Modèle WRF 16 km Europe. Run du 20.10.2013 12Z. (c) KERAUNOS
 
 
Cette instabilité marquée et ces forts cisaillements, particulièrement propices à la formation de tornades, sont confirmés par le radiosondage effectué à Trappes à 14h locales. Ce radiosondage est le plus proche, géographiquement et temporellement, des formations de tornades observées ce 20 octobre.
 
L'analyse de celui-ci permet d'établir les valeurs suivantes :
MUCAPE de 619 J/kg
MULI de -2 K
LCL bien abaissés à 140 mètres
EL à 10.324 mètres, soit à l'altitude de la tropopause
cisaillements 0-6 km de 30 m/s
* SRH 0-1 km de 162 m²/s²
SRH 0-3 km de 230 m²/s²
 
Profil vertical réalisé sur la base du radiosondage de Trappes, le 20 octobre 2013 à 14h locales. (c) KERAUNOS
 
 

Analyse des cellules orageuses

Les images des satellites défilants et géostationnaires montrent explicitement que les orages qui ont donné naissance aux multiples tornades de ce 20 octobre ont circulé au sein d'une limite secondaire active. Celle-ci se présente dès le matin par la Bretagne puis gagne sensiblement en activité en seconde partie d'après-midi, lors de sa progression sur la Normandie, l'Ile-de-France, la Picardie puis le Nord - Pas de Calais.
 
Le canal visible montre notamment la présence d'une multitude de sommets convectifs profonds au sein de cet axe secondaire, sous la forme de bouillonnements nuageux proéminents :
 
Image satellite canal visible du 20 octobre 2013 à 17h locales. (c) Météosat
 
 
Les images réalisées dans le canal infrarouge, une fois colorisées, permettent de mettre en évidence la température des sommets nuageux. On note des sous-structures relativement anarchiques au sein de cet axe secondaire, avec des zones plus actives, identifiées par des sommets nuageux inférieurs à -55°C.
 
Image satellite thermique du 20 octobre 2013 à 17h54 locales. (c) Eumetsat       Image satellite thermique du 20 octobre 2013 à 20h00 locales. (c) Eumetsat
 
 
Ces éléments sont confirmés par les images radars, qui montrent de nombreuses cellules orageuses de petite dimension, incluses au sein d'un vaste cordon pluvieux à composante convective, ou le précédant de quelques dizaines de kilomètres. Ce système à dominante linéaire tend à s'enrouler sur lui-même en soirée, entre le nord de la Picardie et le Nord - Pas de Calais, donnant naissance à une variante originale de LEWP, à la fois morcelée et anarchique. Le coeur de ce dernier est associé à un thalweg de surface (minimum de 1008,2 hPa mesuré à Lille à 19h11 loclaes), au sein duquel évoluent des cellules dont les trajectoires dévient fortement du flux moyen.
 
Les très forts cisaillements générés par cette organisation ont donné naissance à au moins deux supercellules de type LT :
* l'une s'est formée au large d'Abbeville, avant de parcourir le Pas-de-Calais puis le Nord ; les tornades d'Azincourt (Pas-de-Calais) et de Bailleul (Nord), lui sont imputables.
* la seconde s'est formée dans le Val-d'Oise, avant de parcourir l'Oise puis l'Aisne ; la tornade de Landouzy-la-Cour (Aisne) a été produite par cette supercellule juste avant sa dissipation.
 
D'autres probables supercellules de même type sont par ailleurs répertoriées le même jour, mais en liste secondaire.
 
 
 
 

Commentaires (5)

  1. Piaffy 20/10/2013 22:08

    A savoir: Vers 16h00 à Evreux j'ai pu voir un phénomène (ou plutôt une amorce) de tourbillon mais pas à proprement parler de tuba ! En tout cas la rotation approximative était visible (sous un congestus)

  2. Chasertornado59 21/10/2013 10:34

    En tout cas on peut dire que par ciel de trâine la faisabilité de tornade restera toujours + importante qu' en dégradation orageuse classsique de Sud Ouest

  3. Djinstar14 21/10/2013 12:30

    Jecrois que l'on va pouvoir parler d'Outbreak... toute cette ligne pluvio orageuse a généré plusieurs tornades. Merci pour les photos et bien l'intervention d'emmanuel ce midi sur FR3 nord pas de calais.

  4. Météo-Oise 21/10/2013 12:43

    Une tornade a eu lieu en Belgique et une autre aux Pays-Bas.
    http://m.nieuwsblad.be/cnt/DMF20131020_00800971
    http://www.weerwoord.be/includes/forum_read.php?id=1899432&tid=1899432
    Si tous ces cas français sont des tornades, cela signifie qu'il y a eu 8 tornades pendant cette journée du 21 Octobre.

Veuillez vous identifier pour commenter.

Copyright 2006-2014 Keraunos - Tous droits réservés