Le 2 novembre 1729, une tornade d'intensité modérée (EF2) traverse deux faubourgs situés à l'est de Montpellier (Hérault). Le phénomène se dissipe au nord de la ville peu après le couvent des Récollets.
 
 

Principales caractéristiques de la tornade

Localisation de la tornade de Montpellier (34) du 2 novembre 1729intensité maximale : EF2, soit des vents estimés entre 175 km/h et 220 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres
* largeur moyenne : 200 mètres

* commune traversée : MONTPELLIER (couvent des Cordeliers, Esplanade, couvent des Récollets)
* département : HÉRAULT (34)
* altitude moyenne du terrain : 32 mètres
* type de terrain : territoires artificialisés, territoires agricoles

* principaux dégâts : oliviers déracinés et portés à distance ; toitures arrachées sur des habitations ; murs de clôture abattus ; une habitation du faubourg de Lattes écroulée ; débris emportés jusqu'à 400 mètres de distance
 
NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen. 
 
 

Trajectoire de la tornade

Cliquer sur la carte suivante pour l'agrandir :
 
Trajectoire de la tornade EF2 de Montpellier (Hérault) du 2 novembre 1729. © Keraunos (fond de carte : Cadastre de la ville de Montpellier de 1814)
© Keraunos (fond de carte : Cadastre de la ville de Montpellier de 1814)
 
 

Une tornade qui frôle la vieille ville par l'est

Dans son deuxième tome, l'Histoire de la société royale des sciences de Montpellier publie un récit détaillé sur cette tornade, dont le contenu est repris dans un ouvrage de Jacques Poitevin sur le climat de Montpellier, édité en 1803.

La tornade de Montpellier est annoncée par un bruit sourd qu'accompagne un nuage menaçant en provenance du sud-est de la ville : "On aperçut [...] une petite nuée fort obscure et fort élevée, qui n'avait pas de figure déterminée, et qui s'avançait avec un bruit sourd vers la ville". A mesure que la tornade progresse vers Montpellier, le bruit augmente considérablement : "Le bruit [...] devint si terrible, qu'un grand nombre de chariots et plusieurs trains d'artillerie, roulant en même temps sur un pavé très solide, n'en pourraient donner qu'une idée très imparfaite."
 
La tornade, vue de nombreux témoins, entraîne une obscurité importante, et laisse apercevoir une lumière semblable à celle d'une fumée qui s'élève d'un grand feu. La structure du tourbillon est décrite comme suit : "Cette nuée avait un mouvement très rapide, et formait autour d'elle un tourbillon qui s'étendait à cinquante toises à la ronde [100 mètres], et dont l'activité était si prodigieuse, qu'il déracinait les arbres, enlevait les toits des maisons, renversait même certains édifices, et en emportait les débris à plus de deux cents toises [400 mètres]."

Sur une bande de terrain d'une petite demi-lieue de longueur [environ 2 kilomètres], et selon un sens de déplacement du sud vers le nord, la tornade produit des dégâts dans deux faubourgs de la ville, ainsi que dans deux couvents, sur une largeur de 100 toises [200 mètres].
 
Les premiers effets de la tornade sont perceptibles près du faubourg de Lattes, dans une habitation de campagne, puis au couvent des Cordeliers, où des arbres sont déracinés, des murs de clôture abattus, et un toit endommagé. Au faubourg de Lattes, une habitation entière est renversée. Dans un jardin de ce même faubourg, des oliviers sont déracinés et emmenés à distance avec des débris divers, après être passés par-dessus les fossés de la ville.
 
Après avoir traversé l'Esplanade (frôlée par l'est), la tornade frappe le faubourg du Pila-Saint-Gély où des toits sont arrachés. Le tourbillon atteint ensuite le couvent des Récollets, où la toiture est enlevée, et les murs les plus faibles abattus.
 
La tornade se dissipe au nord du couvent, après 2,5 kilomètres de trajectoire.
 
Compte-tenu des dégâts observés, la tornade de Montpellier du 2 novembre 1729 peut être classée en intensité EF2 sur l'échelle de Fujita.
 
 

En savoir plus sur les tornades

 
 

En savoir plus sur la région Languedoc-Roussillon

 
Evénéments orageux remarquables en Languedoc-Roussillon.          Climatologie des tornades en Languedoc-Roussillon.