Le 23 septembre 2020, vers 16h35 locales, une tornade de très faible intensité (EF0), traverse une partie du nouveau territoire communal de Marennes-Hiers-Brouage, section de Marennes (Charente-Maritime). Le phénomène, bien distinct de la tornade de l'île d'Oléron et de Port-des-Barques, survient presque simultanément à 10 kilomètres d'intervalle

La tornade de Marennes-Hiers-Brouage du 23 septembre 2020 s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 5 cas pour les journées des 2324 et 25 septembre 2020 (interruption de moins de 24 heures entre chaque cas), dont la tornade EF2 de Port-des-Barques (Charente-Maritime), la tornade EF0 de la Croix-Valmer (Var), la tornade EF0 de Fayence (Var) et la tornade EF1 du Havre (Seine-Maritime). 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 5,2 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : MARENNES-HIERS-BROUAGE (ruisson de Badauge, chenal de Marennes, rue des Martyrs, ruisson du Port des Seines, canal de la Seudre à la Charente, centre équestre de Marennes, Bonsonge, résidence des Marais Salants, les Ombrettes, canal de la Seudre à la Charente)
* département : CHARENTE-MARITIME (17)
* altitude moyenne du terrain : 6 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; terres arables hors périmètre d'irrigation ; prairies ; systèmes culturaux et parcellaires complexes ; surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants ; marais maritimes

* principaux dégâts : arbustes et végétation basse arrachés ; arbres de dimension moyenne ébranchés ; parcelles de maïs couchées ; faibles portions de couvertures endommagées (tuiles retournées, tôles arrachées) ; habitations atteintes (cheminées en partie détruites, volets roulants sortis de leurs rails) ; mobilier de jardin déplacé ou emporté à faible distance ; couverture (tôles et tuiles) du centre équestre en partie arrachées ; certaines meules empilées renversées par le vent ; vitres brisées sur des véhicules

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Des dommages très localisés

La tornade de Marennes-Hiers-Brouage du 23 septembre 2020 a pu être identifiée à l'appui d'une vidéo et d'une enquête de terrain réalisée par Lionel Dégremont. Le phénomène, dans un premier temps attribué à tort à la tornade du Château-d'Oléron et de Port-des-Barques, est bien issu d'une autre cellule convective qui a circulé presque simultanément à environ 10 kilomètres de distance


© France 3 Nouvelle-Aquitaine

Sur cet extrait d'une vidéo attribuée à tort à la tornade de l'île d'Oléron, la séquence couvre en réalité la tornade de Marennes à partir de la 10e seconde. L'auteur de la vidéo est alors positionné en léger retrait de la route Neuve à la Tremblade, et filme en direction du Nord. Le clocher de l'église de Marennes est d'ailleurs visible à l'horizon. Il se confirme donc qu'une seconde tornade a bel et bien traversé la section de Marennes pendant qu'un autre tourbillon quittait l'île d'Oléron pour prendre la direction de Port-des-Barques. L'analyse des dommages conduit à classer cette tornade en intensité EF0 sur l'échelle de Fujita améliorée. 

D'après la vidéo, la tornade débute de façon certaine peu de temps après avoir traversé la Seudre, au niveau du ruisson de Badauge (le buisson est visible). Les premiers dommages après enquête sont toutefois identifiés près du chenal de Marennes, le long de la rue des Martyrs à la hauteur des Cabanes de Brise-Miche. La tornade arrache des touffes de bruyères à balais plantées le long du chenal. En traversant quelques cabanes et le restaurant de l'Eclade, elle soulève plusieurs rangées de tuiles.  

Jusqu'au canal de la Seudre à la Charente, le tourbillon traverse des territoires peu accessibles, notamment des parcs à huîtres et le ruisson du Port des Seines. Aucun dégât n'est identifié sur ce tronçon. En quittant les marais maritimes, la tornade rejoint des parcelles cultivées en direction du centre équestre. Un axe de convergence est identifié dans un champ de maïs dont les pieds sont couchés sur une faible largeur de 50 mètres. En poursuivant sa course vers le Nord-Est, la tornade traverse le centre équestre de Marennes, dont une partie des toits est endommagée (tôles arrachées principalement et tuiles emportées). Le phénomène intervient pendant un cours durant lequel des enfants étaient impliqués : il n'y a heureusement aucun blessé. A l'extérieur, quelques meules empilées s'effondrent sous l'action du vent. 

A l'est de l'agglomération de Marennes, la tornade frappe plusieurs lotissements et des résidences en provoquant des dommages légers : tuiles arrachées, mobilier de jardin déplacé, volets roulants happés par le vent vers l'extérieur. Plus loin, au Gedimat-Talbot, le long de la D728, quelques vitres de voitures sont brisées par le vent. On retrouve encore des dégâts sur la végétation entre le hameau des Ombrettes et le canal de la Seudre à la Charente, puis le phénomène semble se dissiper près du pont tournant de Saint-Just-Luzac.

Il est à préciser que cette trajectoire de 5,2 kilomètres apparaît comme un minimum, car l'environnement particulier des parcs ostréicoles rend difficile l'accès à certains terrains potentiellement traversés par le tourbillon. De plus, la vidéo ne précise pas si le phénomène s'était déjà produit plus en amont, du côté de la Tremblade. 

Photographies de principaux dommages :   

© Mairie de Marennes / Lionel Dégremont

© Lionel Dégremont

Nous remercions Lionel Dégremont pour la contribution apportée sur ce cas (enquête et authentification des vidéos du phénomène).

Analyse météorologique

L'analyse de la situation météorologique qui a présidé à la formation de cette tornade est consultable sur cette page.


En savoir plus sur les tornades