Le 4 octobre 2020, entre 15h40 et 15h45 locales, une tornade de très faible intensité (haut de l'échelon EF0) traverse la vallée de la Dordogne, au moins entre Creysse et Mouleydier (Dordogne). Le phénomène, qui a été vu et filmé, endommage la toiture d'une usine de solvants et déracine quelques arbres. 

La tornade de Creysse s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas pour la journée du 4 octobre 2020, dont la tornade EF0 de Soulignac (Gironde) et la tornade EF0 de Pauillac (Gironde). 
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 1,8 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : indéterminée

* communes traversées : CREYSSE (la Dordogne, usine Chromadurlin) ; MOULEYDIER (D660) ; SAINT-SAUVEUR (route de la Rebière-Haute) ; MOULEYDIER (route de Liorac-sur-Louyre)
* département : DORDOGNE (24)
* altitude moyenne du terrain : 50 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; prairies ; cours et voies d'eau

* principaux dégâts : quelques arbres déracinés ; tôles d'une usine de solvants arrachées et emportées à distance ; fils électriques décrochés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un tourbillon filmé depuis le stade de la Ferme

La tornade de Creysse du 4 octobre 2020 a pu être filmée par un témoin positionné en bordure du stade de la Ferme, à Creysse. Sur la vidéo, on distingue très brièvement une petite colonne d'air qui se détache de la base nuageuse en direction du sol. La masse tourbillonnaire imposante qui l'accompagne transporte des débris et exerce une influence significative sur un large périmètre, jusqu'à peu de distance des témoins. Cette caractéristique se retrouve dans la tornade EF0 de Soulignac, survenue en milieu de journée, et dans une moindre mesure à Pauillac. Si la largeur exacte de la tornade de Creysse ne peut pas être établie avec précision, elle doit se rapprocher de celle des deux autres phénomènes survenus dans la même journée.

Vue de la tornade depuis le stade de la Ferme : 


© C. Haudrechy

En l'absence d'enquête de terrain détaillée, et à l'appui des seuls témoignages disponibles à ce jour, nous pouvons retenir une trajectoire certaine de 1,8 kilomètre entre la Dordogne (Creysse) et la route de Liorac-sur-Louyre (Mouleydier), en passant par l'usine de solvants Chromadurlin, la D660 et la route de la Rebière-Haute à Saint-Sauveur. Les principaux dégâts se concentrent au niveau de l'usine, où plusieurs tôles d'une toiture sont arrachées par la tornade et emportées à distance. Le site, soumis à autorisation, n'a fort heureusement pas été davantage touché. Plus loin, le tourbillon déracine des arbres le long de la route de Rebière-Haute (Saint-Sauveur). L'un d'eux, dans sa chute, frôle une habitation. Dans ce périmètre, des fils électriques sont également rompus. L'un des habitants sinistrés témoigne : "Il y a eu un coup de tonnerre, de la grêle, après beaucoup de pluie. [...] Comme on regardait devant, on a vu le vent [...] pas spécialement fort, mais voilà. C'était comme une mini-tornade finalement." [France 3 Nouvelle-Aquitaine du 3 octobre 2020].

Sur la base des dégâts observés, la tornade de Creysse est classée en intensité EF0 (haut de l'échelon) sur l'échelle de Fujita améliorée. En effet, les arbres déracinés étaient plantés le long de fossés ou sur des terrains à forte pente. Cet environnement conduit à fragiliser l'enracinement, d'où le seuil bas retenu sur l'indicateur correspondant. 


Photographies des principaux dommages : 


En savoir plus sur les tornades