Le 2 octobre 2020, en cours d'après-midi, une trombe est filmée dans le port de Capbreton, dans le département des Landes. Le phénomène s'échoue sur le quai Notre-Dame, après avoir traversé des bateaux de plaisance et emporté quelques débris. 

Il est à préciser que durant le même après-midi, le vent provoque d'autres dégâts - toujours à Capbreton - mais le lien avec la trombe du port ne peut pas être établi. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : indéterminée
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : CAPBRETON (port de Capbreton, quai Notre-Dame)
* département : LANDES (40)
* altitude moyenne du terrain : 1 mètre
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; plans d'eau

* principaux dégâts : bateaux secoués ; végétation agitée ; menus débris emportés

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Localisation de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)


Un tourbillon filmé dans le port

La tornade de Capbreton du 2 octobre 2020 s'inscrit dans un contexte dépressionnaire et instable en Nouvelle-Aquitaine. Plusieurs cellules convectives circulent entre 15h20 et 15h35 locales sur le secteur de Capbreton. L'une d'elles est à l'origine d'un tourbillon, vu dans le port de Capbreton et intercepté par Marc Declercq

© Marc Declercq

Le phénomène secoue plusieurs bateaux de plaisance, puis emporte quelques menus débris avant de prendre la direction du quai Notre-Dame, à la limite de Soorts-Hossegor. Ce type de dommages relève d'une intensité EF0. Il est à noter que d'autres dégâts légers sont observés devant le casino (barrières renversées), mais ils peuvent être attribués aux fortes rafales convectives survenues tout l'après-midi sur la côte atlantique. 

Un autre phénomène tourbillonnaire presque simultané?

Presque au même moment, des dégâts sont signalés près de la route d'Angresse (impasse du Pignada, rue Goya et impasse Gauguin). Un témoin indique : "Elle est passée chez nous et [...] a arraché toute la palissade, cassé des cheminées." Un article du quotidien Sud-Ouest confirme ces informations : "Manuel, 84 ans qui habite une petite maison dans l’impasse du Pignada avec son épouse, était parti faire la sieste quand la porte d’entrée s’est brusquement ouverte. Il a retrouvé sa cheminée dans son jardin. Dans l’après-midi, les sapeurs pompiers sont intervenus pour réparer des dégâts qui ne sont que matériels."

Selon toute vraisemblance, il s'agit d'un autre phénomène venteux, distinct de la trombe du port, car la trajectoire de la trombe ne permet pas de rejoindre la route d'Angresse. On ne peut exclure des dommages consécutifs à de fortes rafales convectives (les rafales ont atteint 90 km/h à Anglet dans l'après-midi), ou à un autre phénomène tourbillonnaire. 

En savoir plus sur les tornades