Le 4 juin 2020, vers 18h50 locales, une tornade de faible intensité (EF1) traverse les territoires frontaliers d'Aignan et de Loussous-Débat, dans le département du Gers. Les dégâts sont limités et concernent principalement de la végétation.  

La tornade d'Aignan s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 4 cas pour les journées des 3 et 4 juin 2020 (24 heures glissantes), dont la tornade EF0 de Chalou-Moulineux (Essonne) survenue la veille en soirée, la tornade EF0 de Bidart (Pyrénées-Atlantiques) et la tornade EF0 de Belley (Ain) observées le même jour. 
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2,5 kilomètres
* largeur moyenne : 100 mètres (jusqu'à 200 mètres en raison d'aspirations périphériques)

* communes traversées : AIGNAN (Lafargue, Lahite) ; LOUSSOUS-DÉBAT (le Cabanon)
* département : GERS (32)
* altitude moyenne du terrain : 135 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètre d'irrigation ; systèmes culturaux et parcellaires complexes ; forêts de feuillus

* principaux dégâts : arbres feuillus ou conifères déracinés ou sectionnés ; tôles d'un hangar arrachées ; rampe frontale d'irrigation couchée ; quelques débris projetés à faible distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un phénomène très localisé

La tornade d’Aignan du 4 juin 2020 s'est formée en bordure sud-ouest d'une cellule orageuse active, qui transitait en flux de nord-ouest à proximité d'un fond de thalweg. Elle a pu être identifiée à l’appui de photographies aériennes qui illustrent les principaux dégâts. Ces clichés ont été réalisés par le SDIS 32 à l’aide d’un drone, à la suite du phénomène.

Après analyse des clichés communiqués par les pompiers, des dégâts de nature convergente sont organisés au sein d’un couloir de 2,5 kilomètres de longueur, selon un sens de déplacement du Nord-Ouest vers le Sud-Est

Le tourbillon survole d’abord le territoire d’Aignan, où il longe le chemin de Baret (quelques dégâts légers à Lafargue) avant de le traverser à hauteur du lieu-dit Lahite. Sur une bande de terrain large de 100 mètres, des arbres (feuillus et résineux) sont déracinés ou sectionnés à mi-hauteur. Dans sa chute, la cime d'un conifère heurte la toiture d’une habitation qui doit être bâchée. En périphérie nord, à environ 180 mètres de Lahite (lieu-dit Labourdette), un autre arbre déraciné se couche en direction du Sud/Sud-Ouest

En traversant le ruisseau de Lahite qui délimite les communes d’Aignan et de Loussous-Débat, le tourbillon endommage encore plusieurs arbres en lisière de bois. Les sens de chute, orientés cette fois de l’Ouest vers l’Est ou du Sud-Ouest vers le Nord-Est en périphérie Sud-Ouest du couloir, confirment la nature convergente des dégâts. Un peu plus loin, une rampe frontale d’irrigation est couchée par le vent dans une parcelle de champ déjà récoltée. On retrouve encore quelques dommages dans l’exploitation agricole du Cabanon où quelques tôles sont arrachées d’un hangar. Au-delà de ce point, le phénomène semble se dissiper. 

Les dégâts infligés à la végétation relèvent d’une intensité EF1 sur l’échelle de Fujita améliorée.

Carte synthétique illustrant le sens de chute des arbres (branches, cimes, arbres entiers) et l'axe de convergence (flèche jaune : sens de déplacement de la tornade) :


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)


Photographies des principaux dommages sur la végétation entre Lahite et Labourdette 

En savoir plus sur les tornades