Dans la nuit du 11 au 12 avril 2018, une trombe marine entre dans les terres à hauteur de Villeneuve-Loubet Plage, commune de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). Le phénomène poursuit durablement sa course dans les terres jusqu'à l'ouest de Vence, après avoir parcouru une distance remarquable de 12 kilomètres.

Il est à noter que la commune de Villeneuve-Loubet a déjà été frappée par une tornade le 26 août 2002. D'intensité EF1, elle était entrée dans les terres à hauteur du port de plaisance de Marina Baie des Anges avant de se dissiper au pied du village historique.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 12 kilomètres
* largeur moyenne : 150 mètres

* communes traversées : VILLENEUVE-LOUBET (plage, RN 7, parc des Maurettes, A8, l'Avenc, massif de Fenouillère, Parc Départemental des Rives du Loup), LA COLLE-SUR-LOUP (les Caillades, les Campons), [SAINT-PAUL-DE-VENCE], VENCE (chemin de la Sine, le Malvan, Saint-Donat, la Marquise)
* département : ALPES-MARITIMES (06)
* altitude moyenne du terrain : 180 mètres (jusqu'à 450 mètres)
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; zones industrielles et commerciales ; prairies ; forêts de feuillus ; forêts mélangées ; végétation sclérophylle

* principaux dégâts : branches brisées et projetées à distance ; arbres adultes (conifères et feuillus) déracinés ou sectionnés ; toitures d'habitation en partie découvertes ; panneaux publicitaires ou de signalisation arrachés ou pliés ; structures légères renversées ou détruites (abris, auvents, racks, cabanes de jardin) ; toitures en tôles en partie arrachées et projection de tôles à distance ; projection de débris à distance : morceaux de branches, tuiles, bois

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un parcours remarquable de 12 kilomètres

La tornade EF1 de Villeneuve-Loubet du 12 avril 2018 a pu être identifiée à l'appui de témoignages et d'une enquête de terrain réalisée par Météo 06. Les informations recueillies sur le terrain ont permis de reconstituer une trajectoire de 12 kilomètres entre Villeneuve-Loubet Plage et les quartiers ouest de Vence. Une telle trajectoire est rarement observée en France lorsqu'il s'agit d'une trombe marine échouée dans les terres : dans la plupart des cas, le tourbillon perd rapidement en intensité et le parcours terrestre n'excède pas 3 kilomètres en moyenne (sur la base des 70 trombes marines françaises recensées par Keraunos et qui ont évolué en tornades). La tornade de Villeneuve-Loubet du 12 avril 2018 se positionne ainsi au 3e rang des plus longues trajectoires de cette catégorie, après la tornade EF4 de Sète du 22 octobre 1844 (19,5 km) et la tornade EF2 de Montpellier du 19 septembre 2000 (14 km).

La trombe marine entre dans les terres vers 2h15 locales, au niveau du quartier des Maurettes. Après avoir partiellement découvert la toiture d'un restaurant de bord de mer et de quelques habitations, la tornade survole la voie de chemin de fer et la ZAC des Maurettes où elle provoque des dégâts : toitures en tôle de magasins en partie découvertes, racks et auvents renversés ou en partie détruits, panneaux publicitaires ou de signalisation arrachés ou pliés. Des débris de tuiles et de branches sont emportés à distance. Plusieurs arbres sont arrachés.

Tout en poursuivant sa course vers le Nord/Nord-Ouest, la tornade semble agir par bonds et décrit une trajectoire légèrement sinusoïdale. Comme dans la plupart des tornades dites de relief, l'aspect accidenté du terrain a certainement dû jouer un rôle dans la structure du tourbillon. Après avoir touché le quartier de l'Avenc et survolé l'est du massif de Fenouillère, la tornade atteint les rives du Loup à hauteur du village de Villeneuve-Loubet. Les arbres présents à proximité sont ébranchés ou couchés par le vent.

En survolant la commune de la Colle-sur-Loup, la tornade endommage plusieurs quartiers résidentiels (les Caillades, les Campons) mais elle perd en intensité. A plusieurs reprises, on en perd même la trace sur le territoire de Saint-Paul-de-Vence. De nouveaux dommages sont identifiés à Vence, à partir du chemin de la Sine jusqu'au vallon du Malvan où la végétation est bien atteinte : arbres adultes déracinés ou sectionnés, branches emmenées à faible distance, objets ou structures légères transportés. D'autres dégâts sont signalés dans les quartiers résidentiels de Saint-Donat et de la Marquise, puis le phénomène semble se dissiper au pied des Baous de Vence, vers 450 mètres d'altitude.

L'analyse des dommages (végétation, projections à distance) permet de conclure sur un phénomène d'intensité EF1 au maximum à Villeneuve-Loubet Plage et à l'ouest de Vence. A l'inverse, l'intensité apparaît inférieure (EF0), notamment entre les rives du Loup et le territoire de la Colle-sur-Loup

Photographies des principaux dommages :


En savoir plus sur les tornades