Le 29 octobre 2018, vers 10h45 locales, une tornade de faible intensité (EF1) est aperçue entre les communes de Tanneron (Var) et de Peymeinade (Alpes-Maritime). Le phénomène, qui a été filmé, provoque des dégâts matériels dans plusieurs dizaines de maisons mais personne n'est blessé. Il prend part à un épisode d'orages et de vents tempétueux exceptionnels qui ont frappé le quart sud-est de la France.

La tornade de Tanneron s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas pour cette journée du 29 octobre 2018, dont la tornade EF2 de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), et la tornade EF1 d'Aléria (Haute-Corse).
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 5 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traversées : TANNERON (la Grille), [LE TIGNET], PEYMEINADE (la Sauve, les Bérenguiers)
* départements : VAR (83), ALPES-MARITIMES (06)
* altitude moyenne du terrain : 220 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; systèmes culturaux et parcellaires complexes ; forêts de feuillus ; forêts mélangées

* principaux dégâts : branches brisées et projetées à distance ; arbres arrachés ou sectionnés (dont de nombreux conifères) ; couvertures d'habitations en partie enlevées (charpentes intactes) ; phénomènes d'aspiration dans certaines maisons ; vitres brisées par des projectiles ou sous l'action du vent ; voitures endommagées (dont une camionnette déplacée) ; mobilier de jardin détruit ; clôtures endommagées ; lignes électriques couchées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Une emprise au sol aléatoire

La tornade de Tanneron du 29 octobre 2018, qui a parcouru une trajectoire d'au moins 5 kilomètres, survient presque en même temps que celle de Porto-Vecchio d'intensité EF2. Issue d'une cellule orageuse très active qui est entrée dans les terres à l'est de Saint-Raphaël, la tornade apparaît à 10h45 locales dans le quartier de la Grille : "On a vu la tornade arriver face à nous. Des tuiles sont venues éclater la baie vitrée alors que nous étions en face" [Var-Matin du 31 octobre 2018]. Ce témoignage d'un habitant de Tanneron confirme le passage d'un phénomène tourbillonnaire, photographié au même moment depuis le complexe résidentiel des Hauts de Tannaroni.

En raison d'un terrain accidenté sur toute la trajectoire parcourue par la cellule orageuse, la tornade de Tanneron a agi par bonds et pourrait avoir débuté sa course à Mandelieu-la-Napoule, voire à Théoule-sur-Mer. Aucun élément ne permet toutefois de l'attester.

A Tanneron même, la tornade frappe tout l'est de l'agglomération et endommage plusieurs dizaines d'habitations. Dans le pire des cas, le vent emporte 60% à 70% des couvertures mais les charpentes tiennent bon. On note toutefois des phénomènes d'aspiration dans certaines maisons avec des cloisons éventrées. A l'extérieur, de nombreux arbres sont arrachés et des branches projetées à distance. De baies vitrées sont également brisées ou délogées sous l'action du vent (des tuiles arrachées des toits des maisons sont également projetées sur des voitures et sur des vitres). Une camionnette présente dans l'axe parcouru par le tourbillon est même déplacée à une certaine distance de l'endroit où elle stationnait. Dans ce périmètre, la tornade peut être classée en intensité EF1 sur l'échelle de Fujita améliorée avec des vents proches de 150 km/h.

En quittant Tanneron, la tornade continue de parcourir des terrains accidentés de part et d'autre de la Siagne. Aucun dommage n'a pu être identifié à ce jour dans cette zone difficile d'accès. En abordant le sud du territoire de Peymeinade (Alpes-Maritimes), la tornade provoque des dommages dans le quartier de la Sauve. Un axe de convergence est identifié à la suite d'une enquête de terrain réalisée par Météo 06. En poursuivant sa course vers le Nord, la tornade survole le quartier des Bérenguiers où elle a pu être filmée. Peu visible, elle peine à maintenir un contact stable au niveau du sol mais son emprise est réelle (un conifère est sectionné durant la séquence).


Au-delà de Peymeinade, des dommages ponctuels mais bien rectilignes sont encore signalés au Tignet, à Spéracèdes et à Saint-Vallier-de-Thiey. Ils sont organisés au sein d'un couloir dont l'axe est légèrement dévié vers le Nord-Ouest par rapport à la trajectoire primitive de la tornade de Tanneron. Ces dégâts pourraient être liés au même phénomène, mais peuvent également être causés par des rafales descendantes. Pour cette raison, la trajectoire certaine de la tornade de Tanneron est limitée à 5 kilomètres, entre le quartier de la Grille et celui des Bérenguiers à Peymeinade.

Photographies des principaux dommages :

© Météo 06

























© Météo 06

En savoir plus sur les tornades