Dans la nuit du 10 au 11 novembre 2018, une tornade de faible intensité (EF1), issue d’une trombe marine, traverse le nord du pays de Retz et provoque principalement des dommages à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique). Le phénomène survient dans un contexte très instable, à l’origine de plusieurs autres phénomènes venteux (dont une tornade au Loroux-Bottereau dans le même département) qui ont essentiellement concerné le Centre-Ouest de la France le 11 novembre. 

Par ailleurs, la tornade de Saint-Brevin-les-Pins fait suite à une série remarquable de tourbillons observés entre l'Estérel et la Riviera durant la journée du 10 novembre. Elle s'inscrit donc dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise au moins 4 cas pour les journées des 10 et 11 novembre 2018 (24 heures glissantes) dont la tornade EF0 de Cannes, la tornade EF0 de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) et la tornade EF1 du Loroux-Bottereau (Loire-Atlantique).
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 8,5 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 100 mètres

* communes traversées : SAINT-BREVIN-LES-PINS (Saint-Brevin l'Océan, route Bleue) ; CORSEPT (la Basse Mornais, la Haute Mornais, la Basse Barillais, la Haute Barillais)
* département : LOIRE-ATLANTIQUE (44)
* altitude moyenne du terrain : 15 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; zones industrielles et commerciales ; terres arables hors périmètre d'irrigation ; systèmes culturaux et parcellaires complexes ; surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants ; plages, dunes et sable ; landes et broussailles

* principaux dégâts : arbres (conifères et feuillus) déracinés ou brisés et branches emmenées à distance ; habitations endommagées (couvertures en partie emportées, tuiles délogées, mobilier de jardin détruit) ; une couverture de maison arrachée en totalité (la charpente a tenu bon)

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

De Saint-Brevin l'Océan à la campagne de Corsept

La tornade de Saint-Brevin-les-Pins du 10 novembre 2018 (en heure TU, mais le 11 novembre 2018 à minuit locale) a pu être identifiée à l’appui de témoignages et d’une reconnaissance aérienne des dommages qui met en évidence un axe de convergence et des aspirations périphériques assez significatives. Le phénomène, très bref, est décrit comme suit : « Ça s’est passé à minuit pile, un bruit effrayant, comme un grand sifflement, une bombe, puis plus rien. Juste après un coup de tonnerre, quand j’ai ouvert la fenêtre, les feuilles sont rentrées jusque dans le fond du salon.» [Ouest-France du 12 novembre 2018].

Venu de l’océan, le tourbillon touche terre à Saint-Brevin l’Océan, survole l’agglomération jusqu’à la route Bleue, puis endommage plusieurs territoires ruraux de Saint-Brevin-les-Pins et de Corsept. Au-delà de cette dernière commune, aucun élément probant ne permet de prolonger la trajectoire de la tornade. La distance parcourue est donc limitée à 8,5 kilomètres, selon une orientation de l’Ouest/Sud-Ouest vers l’Est/Nord-Est et une trajectoire parfaitement linéaire.

A Saint-Brevin l’Océan, la tornade endommage une centaine d’habitations, dont l'une perd la totalité de sa couverture, avenue du 11 Novembre (la charpente a tenu bon). Mais dans la plupart des cas, les toitures sont faiblement atteintes (portions de couvertures arrachées, dégâts dans le mobilier de jardin) et les arbres déracinés. L’analyse du sens de chute des arbres qui entourent l’école Paul Fort permet d’identifier un axe de convergence excentré en raison d’aspirations périphériques importantes qui pourraient laisser supposer, à tort, qu’elles sont l’œuvre de rafales descendantes. Le cœur du tourbillon circule en réalité en bordure Nord-Ouest du couloir de dégâts, fait courant dans des tornades à circulation rapide.

Dans la campagne, le tourbillon trace un sillon dans les champs et endommage plusieurs parcelles de bois, notamment à la Mornais et à la Barillais (commune de Corsept) où des arbre feuillus adultes sont déracinés et leurs branches emmenées à distance.

Compte tenu des dommages observés sur la végétation, et en raison de faibles projections à distance, la tornade de Saint-Brevin-les-Pins du 10 novembre 2018 est classée en intensité EF1 sur l’échelle de Fujita améliorée.

Illustration de l'axe de convergence dans le périmètre de l'école Paul Fort :

© Keraunos (d’après une photographie aérienne du SDIS 44)


En savoir plus sur les tornades