Le 11 novembre 2018 en fin de nuit, une tornade de faible intensité (EF1) frappe le vignoble nantais et provoque des dommages dans trois hameaux du Loroux-Bottereau (Loire-Atlantique). Le phénomène survient dans un contexte très instable, à l’origine de plusieurs autres phénomènes venteux (dont une tornade à Saint-Brevin-les-Pins dans le même département) qui ont essentiellement concerné le Centre-Ouest de la France le 11 novembre. 

Par ailleurs, la tornade du Loroux-Bottereau fait suite à une série remarquable de tourbillons observés entre l'Estérel et la Riviera durant la journée du 10 novembre. Elle s'inscrit donc dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise au moins 4 cas pour les journées des 10 et 11 novembre 2018 (24 heures glissantes) dont la tornade EF0 de Cannes, la tornade EF0 de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) et la tornade EF1 de Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique).
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 1,8 kilomètre (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 50 mètres

* commune traversée : LE LOROUX-BOTTEREAU (le Douet Rouaud, la Motte, le Moulin des Landes)
* département : LOIRE-ATLANTIQUE (44)
* altitude moyenne du terrain : 75 mètres
* type de terrain : terres arables hors périmètre d'irrigation ; prairies ; systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : grosses branches cassées sur des arbres feuillus ; quelques arbres de faible dimension couchés ; toitures d'habitations endommagées (portions de couvertures arrachées) ; nombreuses tôles de hangars arrachées et projetées à 200 mètres ; un cabanon presque entièrement détruit ; lignes et poteaux électriques (bois) brisés après avoir été percutés par des tôles ; menus débris projetés à 400 mètres de distance ; dalles de terrasse de 20 kg décollées du sol et déplacées d’une dizaine de mètres

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Une durée de quelques secondes

La tornade du Loroux-Bottereau du 11 novembre 2018 a pu être identifiée à l’appui de témoignages et d’une enquête de terrain réalisée par Weather France. Vraisemblablement parti du Douet Rouaud, le tourbillon survole la Motte et le Moulin des Landes, avant de se dissiper à l'orée d'un bois. Selon une trajectoire parfaitement linéaire, la tornade provoque des dommages sur une bande large d'une cinquantaine de mètres et sur un parcours d'au moins 1,8 kilomètre.

Attribués à tort à une rafale descendante dans les articles de presse, les dégâts causés par la tornade du Loroux-Bottereau présentent en réalité des caractéristiques voisines de ceux produits par la tornade de Saint-Brevin-les-Pins pour laquelle un axe de convergence excentré a également pu être mis en évidence. Dans le cas du Loroux-Bottereau, les aspirations périphériques sont toutefois moins importantes sur le flanc Sud-Est du couloir de dégâts. En revanche, on retrouve bien une convergence des vents à l'extrémité Nord-Ouest du couloir, là où les dommages s'orientent vers le Sud-Est ou vers l'Est (voire même à contre-flux).

Les dommages les plus remarquables sont observés au Douet Rouaud et à la Motte où, selon les témoignages, le phénomène n'a duré que quelques secondes. Dans ce périmètre, la toiture d'un gîte est en partie découverte, et plusieurs toitures en tôles de hangars soufflées. A la Motte, plusieurs tôles sont emportées jusqu'à 200 mètres de distance et sont retrouvées fichées dans les arbres. Dans leur course, certaines percutent des poteaux électriques qui se brisent. Dans une propriété, des dalles d'une terrasse d'une masse d'environ 20 kg sont même décollées du sol et déplacées d’une dizaine de mètres. Au Moulin des Landes, lieu de dissipation de la tornade, les dommages sont moindres et concernent surtout la végétation : grosses branches cassées, arbres de faible dimension couchés. Des débris sont retrouvés dans les jardins et proviennent du hameau de la Motte distant d'environ 400 mètres.

Compte tenu des dommages observés sur les toitures, et en raison des projections de tôles et de débris à distance, la tornade du Loroux-Bottereau du 11 novembre 2018 est classée en intensité EF1 sur l’échelle de Fujita améliorée.


En savoir plus sur les tornades