Le 29 octobre 2018, en fin de matinée, une tornade de faible intensité (EF1) traverse la plaine d’Aléria (Haute-Corse) et endommage plus particulièrement le quartier de Caterragio. Le phénomène, qui a pu être filmé, prend part à un épisode d'orages et de vents tempétueux exceptionnels qui ont frappé le quart sud-est de la France.

La tornade d’Aléria s'inscrit dans un outbreak de tornades (épisode de tornades groupées) qui totalise 3 cas pour cette journée du 29 octobre 2018, dont la tornade EF1 de Tanneron (Var), et la tornade EF2 de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud).
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF1, soit des vents estimés entre 135 km/h et 175 km/h
* distance parcourue : 2 kilomètres (distance minimale certaine)
* largeur moyenne : 150 mètres (jusqu'à 300 mètres)

* commune traversée : ALÉRIA (Lasagna, le Tavignano, Caterragio)
* département : HAUTE-CORSE (2B)
* altitude moyenne du terrain : 12 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu ; systèmes culturaux et parcellaires complexes

* principaux dégâts : arbres déracinés et branches emmenées dans les airs ; toitures endommagées ; un pan de toiture d’une résidence neuve arraché ; mobilier urbain détruit ; voitures déplacées et vitres brisées sous l’action du vent ; bâtiments en préfabriqué jouxtant le centre de secours arrachés de leur socle en béton ; projections de tôles et d'éléments à distance

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée (English version). Cette version de l'échelle EF, élaborée et mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen et permet ainsi une notation précise des tornades, valable autant pour les tornades contemporaines que pour les tornades du passé, et homogène internationalement.
 

Trajectoire de la tornade



© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un couloir de dégâts qui atteint jusqu'à 300 mètres de largeur

La tornade d’Aléria du 29 octobre 2018 survient quelques instants après celle de Porto-Vecchio qui avait déjà provoqué des dommages sur un parcours de près de 15 kilomètres. 

Associée à une dégradation orageuse virulente également à l’origine de puissantes rafales descendantes, la tornade a pu être en partie filmée par un habitant du nord de Caterragio. Sur la vidéo, on aperçoit assez soudainement une masse pluvieuse et tourbillonnante circuler à vive allure. Accompagnée de débris, elle s’approche dangereusement du domicile du témoin, au point d’en faire exploser une baie vitrée : 

© Raymond Magenthies


A l’appui de témoignages et d'une analyse précise des dommages au niveau du sol, nous pouvons attester d’un phénomène tourbillonnaire sur un parcours minimum de 2 kilomètres entre l’est de la cité antique d’Aléria et le nord-ouest du quartier de Caterragio (Cateraghju), l'actuel cœur administratif et économique de la ville.

Les premiers dégâts sont observés le long de la route de Bonifacio, à hauteur des sites archéologiques, où plusieurs arbres sont couchés. A la sortie du vieil Aléria, la tornade survole la parcelle dite de Lasagna, où est planté un chêne remarquable qui n’a pas résisté. Le tourbillon poursuit ensuite sa course vers les rives du Tavignano, puis traverse tout le quartier de Caterragio où de nombreux dégâts sont à déplorer : arbres déracinés et branches emmenées dans les airs, toitures endommagées, un pan de toiture d’une résidence neuve arraché, mobilier urbain détruit, voitures déplacées et vitres brisées sous l’action du vent. Des bâtiments en préfabriqué jouxtant le centre de secours sont même arrachés de leur socle en béton, tandis que le vent s’engouffre par une baie vitrée dans les locaux du SDIS et provoque un violent soulèvement du faux-plafond au niveau de la cuisine. Notons par ailleurs de fortes aspirations périphériques qui sont observées sur tout le flanc Est du couloir de dégâts, qui atteint une largeur assez remarquable de 300 mètres entre la route de Corte et la route du Roi Théodore. Les dommages les plus intenses sont toutefois observés à l'extrémité Ouest du couloir, sur quelques dizaines de mètres seulement (ce n'est d'ailleurs que dans ce périmètre restreint qu'un axe de convergence est perceptible dans le sens de chutes des arbres et des éléments de toitures; partout ailleurs les projections prennent la direction du Nord/Nord-Ouest).

En continuant sa course vers le Nord/Nord-Ouest, la tornade traverse une zone résidentielle proche de l’avenue Saint Alexandre Sauli. Sur son passage, elle endommage des toitures, brise des vitres, détruit le mobilier de jardin et arrache de nombreux arbres. Un bâtiment est plus sérieusement atteint, avec un pan de toiture arraché et projeté à distance. C’est dans ce périmètre que la tornade est filmée. De tels dommages relèvent d'une intensité maximale EF1, tout comme dans le centre de Caterragio.

Au-delà de Caterragio, des dégâts sont encore signalés dans des oliveraies de Tallone et dans des parcelles de forêt, mais leur nature exacte n’a pas pu être déterminée. Pour ces raisons, la distance certaine parcourue par la tornade d'Aléria est limitée à 2 kilomètres sur la base des informations disponibles.

Photographies des principaux dommages :

En savoir plus sur les tornades