Le 1er mai 2017, vers 20h30 locales, une tornade de très faible intensité (EF0) parcourt brièvement le nord du centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine), entre Pontchaillou et la cité universitaire. Le phénomène, qui a été vu et filmé par plusieurs témoins, provoque de très faibles dommages. 

Il est à noter qu'une précédente tornade d'intensité EF1 avait déjà été observée dans le quartier de la gare le 16 octobre 1910.
 

Principales caractéristiques de la tornade

* intensité maximale : EF0, soit des vents estimés entre 105 km/h et 135 km/h
* distance parcourue : 4 kilomètres
* largeur moyenne : indéterminée

* commune traversée : RENNES (Pontchaillou, canal Saint-Martin, l'Ille, cité universitaire)
* département : ILLE-ET-VILAINE (35)
* altitude moyenne du terrain : 45 mètres
* type de terrain : tissu urbain discontinu, zones industrielles et commerciales, équipements sportifs et de loisirs

* principaux dégâts : grosses branches brisées et transportées à très faible distance ; quelques arbres déracinés (tilleul, paulownia) ; voitures endommagées

NB : l'intensité des tornades est déterminée sur l'échelle EF augmentée. Cette version de l'échelle EF, mise en place par KERAUNOS depuis 2009, ajoute aux critères américains une série de spécificités propres à l'habitat européen.
 

Parcours de la tornade  


© Keraunos (fond de carte : Géoportail)

Un contact au sol bref et irrégulier

La tornade EF0 de Rennes du 1er mai 2017 a pu être filmée par Steven Roux, un témoin positionné au niveau du quartier de Beauregard, à environ 1,5 kilomètre au Nord-Ouest du tourbillon lors de son point de départ.

Au sein d’une base nuageuse animée d’un mouvement giratoire bien marqué, le phénomène se manifeste tout d’abord sous la forme d’une colonne de vapeur soudaine et d’une durée d’à peine quelques secondes. Le premier contact au sol semble se produire dans le quartier de Pontchaillou, à 1,5 kilomètre de l’observateur.

Après une période d’environ 1 minute où le tourbillon ne semble pas toucher le sol – même si la rotation reste marquée – la tornade redevient visible presque instantanément à l’approche du canal Saint-Martin. Selon toute vraisemblance, l’apport en humidité des lieux favorise la condensation du vortex, qui touche le sol à plusieurs reprises en survolant les prairies de l’Ille, approximativement jusqu’à la rue d’Antrain.

Au-delà de la séquence vidéo, le phénomène se poursuit encore et parcourt deux kilomètres supplémentaires entre le sud du quartier de Maurepas et la cité universitaire, avant de se dissiper à l’approche du territoire de Cesson-Sévigné.

En tout, il aura fallu environ 6 minutes pour que la tornade parcoure 4 kilomètres d’Ouest en Est, en provoquant de faibles dommages sur la végétation sur les deux premiers kilomètres parcourus. En fin de course, le phénomène renverse encore des tentes et des barrières installées en vue du festival Rock’n solex, puis aucun dégât n’est mentionné au-delà de ce point.


En savoir plus sur les tornades